savor-faire militaire&sécuritaire

Mercredi 24 août 3 24 /08 /Août 20:17

Les drones sous-marins portent le combat dans les grandes profondeurs.

Publié le24 août 2011 par

0


Jiaolong

Les submersibles chinois habités plongent désormais à des profondeurs abyssales. – 5000 m. Jiaolong, le dragon aquatique, dépasse depuis peu les performances américaines.  Parallèlement, l’agence  Xinhua révèle  les performances du dernier prototype de drone sous-marin chinois. Des milliers de kilomètres parcourus au cours d’une mission d’intelligence de 31 jours avec des plongées à – 4000 m.

Selon IDGA, les USA, la Chine, l’Inde, Singapour, le Royaume-Uni, la France et…Israël développent de nouvelles générations de drones sous-marins dotés de capacités offensives. Israël étant bien placé sur l’ électronique embarquée, les systèmes de télécommunications et les nouveaux modes de propulsion.  Des synergies existent par ailleurs  sur divers systèmes de défense  entre l’État hébreu et notamment Singapour, l’Inde et les USA.

L’ONR, la branche recherche de la Navy travaille pour sa part  sur un proto baptisé Large Displacement Unmanned Underwater Vehicle (LDUUV). Un appel d’offre vient d’être lancé sur les systèmes de propulsion non nucléaires pour  garantir une autonomie de plusieurs mois aux nouveaux drones sous-marins (UUV).


Lire la suite :

http://nanojv.wordpress.com/2011/08/24/drones-sous-marins/

 

Par Gad - Publié dans : savor-faire militaire&sécuritaire
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 9 août 2 09 /08 /Août 15:54

Un soldat de Tsahal se qualifie pour les Jeux Olympiques

Un soldat de Tsahal bat un record national de natation et se qualifie pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Soldat Ya'akov Tomarkin, qualifié pour les prochains Jeux Olympiques de Londres

Un soldat de la base de l’Armée de l’Air de Sde Dov sera en compétition lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012. Le nageur de 19 ans en question est le soldat Ya’akov Tomarkin. Il est arrivé en demi-finale au Championnat du Monde de Natation de Shangaï la semaine dernière. Il a battu le record israélien du 200 mètres dos et s’est ainsi qualifié pour les prochains Jeux Olympiques. Quelques jours plus tard, Ya’akov Tomarkin a également remporté le Championnat Israélien de Natation.

Entre ces deux compétitions, le jeune soldat s’est rendu à sa base de l’Armée de l’Air : « Mon commandant me soutient totalement et me permet de m’entraîner autant que j’en ai besoin », nous explique Ya’akov Tomarkin, « il comprend à quel point c’est important pour moi ».

Le soldat Tomarkin a commencé à pratiquer la natation à l’âge de six ans et s’entraîne aujourd’hui dix fois par semaine. Il a étudié à l’internat pour athlètes à l’Institut Wingate. Après le lycée, Ya’akov a posé sa candidature pour servir dans Tsahal avec le statut « d’athlète distingué ». Ce  statut  permet aux athlètes de continuer à s’entraîner pendant leur service militaire ou de le repousser et d’étudier à l’étranger.

« Je préfère faire mon service militaire comme tout le monde », explique le soldat, « Londres sera une expérience formidable pour préparer mon avenir. Peut-être que ce ne sera que lorsque la nouvelle saison commencera que je réaliserai que je suis un nageur olympique ».

Par Gad - Publié dans : savor-faire militaire&sécuritaire
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 6 août 6 06 /08 /Août 22:20

Gros plan sur le Krav Maga, une technique de combat utilisée par Tsahal

http://blogtsahal.wordpress.com


Le Krav Maga est une méthode d’autodéfense créée par Imi Lichtenfeld pour protéger la communauté juive de Bratislava dans les années 1930, et qui a été adoptée depuis par Tsahal. 

Professeur de Krav Maga

Le Krav Maga (littéralement « combat rapproché » en hébreu) est une méthode d’autodéfense israélienne. À l’origine, il a été créé par Imi Lichtenfeld, pour protéger la communauté juive de Bratislava dans les années 1930. Il a depuis été adopté par l’Armée Israélienne, et par de nombreuses polices et unités d’élite dans le monde. Le concept originel du Krav Maga était d’absorber tout art martial utile en y puisant ses techniques les plus efficaces et en les enseignant rapidement et efficacement.

Un peu d’histoire…

Les commandos du Palmah, considérés comme les unités d’élite de la Haganah, recevaient un entraînement de pointe appelé « Kapap » (acronyme pour « Krav Panim Panim », littéralement combat face à face). Le « Kapap » était un mélange d’entraînement physique rigoureux, d’entraînement au tir, à l’utilisation d’explosifs, aux communications radio ainsi qu’à la survie, aux premiers secours et aux langues étrangères. A ce moment, il n’y avait pas de mot unique ou de terme utilisé pour la self-défense : « Kapap » était un terme englobant la totalité du programme.

Avec la naissance de Tsahal, les unités d’élite continuèrent à s’entraîner selon ce programme et elles détenaient donc le monopole de l’entraînement aux arts martiaux. Mais en raison de la pression constante à laquelle les soldats israéliens sont soumis du fait de leur proximité avec l’ennemi, l’ensemble des soldats des unités régulières eurent besoin de formation à ce type de combat. Ceci mena à la création d’une méthode de combat pragmatique : le Krav Maga.

En quoi consiste le Krav Maga? 

L’objectif est d’apprendre à se défendre en un minimum de temps de formation. Le Krav Maga est en perpétuelle évolution. On y retrouve toutefois un grand nombre de techniques de combat issues de la boxe pieds-poings, du jiu-jitsu et de la lutte. La méthode devant être intégrée rapidement pour la formation des soldats, elle ne s’appuie pas sur des qualités physiques particulières et n’est donc pas réservée à des troupes d’élites. La simplicité est déterminante. Le Krav Maga est basé sur les réflexes et la rapidité d’action. Il inclut des coups de poing puissants, des coups de coude, des coups de genou issus de la Boxe Thaï, des coups de pied bas, de la lutte, des défenses et des désarmements contre couteaux, armes de poing et d’épaule et de nombreux exercices développant la condition physique.

Autres techniques de combat

En plus des techniques du Krav Maga, les méthodes de combat « Kapap » et « Lotar » comprennent des techniques de projections face à des terroristes, des techniques d’assassinat, l’étude des points vitaux et une nouvelle composante : l’entraînement sous pression, qui se réfère à un entraînement physique et psychologique visant à améliorer la résistance au stress du combat.

Par Gad - Publié dans : savor-faire militaire&sécuritaire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 4 août 4 04 /08 /Août 11:59

La coopération militaire avec la Grèce se poursuit

http://blogtsahal.wordpress.com

Les soldats des forces navales et aériennes israéliennes ont achevé un exercice d’entraînement d’une semaine en Grèce.

Un exercice d’entraînement combiné impliquant les forces maritimes israéliennes et grecques s’est tenu cette semaine en Mer Égée. L’escadron d’hélicoptères maritimes de l’Armée de l’Air Israélienne (AAI) a également pris part à l’exercice d’entraînement au combat naval dans différentes configurations. Des simulations de sauvetage de victimes piégées dans un bateau endommagé ont également été répétées.

« C’est une excellente opportunité pour nous », explique le Lieutenant Eyal, un pilote d’Eurocopter AS565 Panther, en traçant le trajet des navires de la Marine Israélienne en route vers la Grèce sur une carte. « Plus que l’entraînement de notre marine, l’objectif de cette exercice est de renforcer la coopération avec la Grèce, qui nous a récemment aidés à arrêter la flottille pour Gaza. »

La coopération aérienne avec la Grèce continue ainsi à se renforcer depuis le mois d’avril dernier, lorsque la Grèce a participé à un exercice conjoint avec la Marine Israélienne et des navires de la sixième flotte des États-Unis, une unité opérationnelle de la US Navy opérant dans la mer Méditerranée dans le domaine de la lutte anti-sous-marine. En outre, un autre exercice avec la Grèce s’est déroulé au début du mois de juillet, en coopération avec de nombreux escadrons de l’AAI. Le commandant des forces aériennes grecques s’est rendu en Israël en mai dernier pour une visite officielle, au cours de laquelle il a visité le Quartier Général de l’AAI ainsi que les deux bases aériennes de Hatzerim et Ramat-David.

Pendant l’exercice qui a duré une semaine, les soldats des escadrons se sont entraînés à opérer sur un bateau. Bien que peu familiers avec ce genre de situations, les soldats des forces aériennes ont relevé le défi avec brio.

Par Gad - Publié dans : savor-faire militaire&sécuritaire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 4 août 4 04 /08 /Août 11:59

La coopération militaire avec la Grèce se poursuit

http://blogtsahal.wordpress.com

Les soldats des forces navales et aériennes israéliennes ont achevé un exercice d’entraînement d’une semaine en Grèce.

Un exercice d’entraînement combiné impliquant les forces maritimes israéliennes et grecques s’est tenu cette semaine en Mer Égée. L’escadron d’hélicoptères maritimes de l’Armée de l’Air Israélienne (AAI) a également pris part à l’exercice d’entraînement au combat naval dans différentes configurations. Des simulations de sauvetage de victimes piégées dans un bateau endommagé ont également été répétées.

« C’est une excellente opportunité pour nous », explique le Lieutenant Eyal, un pilote d’Eurocopter AS565 Panther, en traçant le trajet des navires de la Marine Israélienne en route vers la Grèce sur une carte. « Plus que l’entraînement de notre marine, l’objectif de cette exercice est de renforcer la coopération avec la Grèce, qui nous a récemment aidés à arrêter la flottille pour Gaza. »

La coopération aérienne avec la Grèce continue ainsi à se renforcer depuis le mois d’avril dernier, lorsque la Grèce a participé à un exercice conjoint avec la Marine Israélienne et des navires de la sixième flotte des États-Unis, une unité opérationnelle de la US Navy opérant dans la mer Méditerranée dans le domaine de la lutte anti-sous-marine. En outre, un autre exercice avec la Grèce s’est déroulé au début du mois de juillet, en coopération avec de nombreux escadrons de l’AAI. Le commandant des forces aériennes grecques s’est rendu en Israël en mai dernier pour une visite officielle, au cours de laquelle il a visité le Quartier Général de l’AAI ainsi que les deux bases aériennes de Hatzerim et Ramat-David.

Pendant l’exercice qui a duré une semaine, les soldats des escadrons se sont entraînés à opérer sur un bateau. Bien que peu familiers avec ce genre de situations, les soldats des forces aériennes ont relevé le défi avec brio.

Par Gad - Publié dans : savor-faire militaire&sécuritaire
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 4 août 4 04 /08 /Août 11:52

Tsahal dans la presse : l’influence de Tsahal sur le management en Israël (publié sur israelvalley.com)

http://blogtsahal.wordpress.com


Les facultés d’apprentissage et de remise en question sont bien souvent développées dans les rangs de l’armée. Ces facultés sont couplées à une flexibilité et une réactivité indéniables. « L’Armée Israélienne est une école de la résilience. » A l’image des réservistes qui peuvent être mobilisables en moins de 72 heures, les managers israéliens savent se rendre disponibles à tout moment.

On peut aussi distinguer un esprit de solidarité propre au milieu de l’armée, où les soldats les plus affaiblis ont parfois besoin de l’aide de leurs camarades.

Le service militaire obligatoire pour tous les israéliens est source d’une exceptionnelle diversité ethnique et sociale pour Tsahal. Il lui permet notamment de recruter les meilleurs talents à qui l’armée propose des programmes de formation de haut niveau. Ensuite, le lien de l’armée avec le peuple israélien est prolongé par l’intermédiaire des périodes de réserve annuelles assurent ainsi la continuité générationnelle. Le savoir-faire accumulé au cours de différents conflits qui ont jalonné l’histoire d’Israël, a hissé technologiquement l’Etat d’Israël à la 4ème place des exportateurs d’armes dans le monde, confirmant par là même, l’autonomie de son industrie d’armement.

Les innovations technologiques militaires ont favorisé les partenariats avec l’industrie des nouvelles technologies, fer de lance de l’économie israélienne. Cet échange permanent entre Tsahal et la société israélienne s’observe aussi à travers le « recyclage des généraux ». L’expérience militaire est en effet très valorisée par les recruteurs israéliens, au même titre que tout autre expérience professionnelle. Tsahal, constitue également depuis toujours un ascenseur social pour les “olims”, derniers exemples en date, ceux venus de Russie ou d’Ethiopie.

Le cluster israélien est au vu des considérations géopolitiques évidentes, un « cluster isolé » mais malgré tout fleurissant, construit autour de plusieurs éléments clefs qui en assurent le succès:

L’implication du gouvernement à travers sa politique d’investissements dans l’éducation et la recherche, une formation universitaire de très haut niveau dont le Technion de Haïfa et l’Institut Weizman sont les premiers ambassadeurs, les incubateurs, sources d’innovations et de créativité exceptionnelles, les transferts de technologies opérés depuis l’armée israélienne, l’esprit d’entrepreneuriat, duquel les jeunes dirigeants israéliens ont souvent été imprégnés lors de leur passage dans l’armée israélienne et également une doctrine forte qui se manifeste par exemple à travers le code moral et éthique encadrant les agissements des soldats israéliens.

Autre ingrédient de ce schéma de réussite : la richesse du tissu économique avec des sociétés de grande renommée comme Teva, Rafael ou Bezeq International.

Tout israélien, et en particulier, tout manager israélien, y a vécu lors de son service militaire, de véritables « moments de vérité » au cours desquels s’est formée une volonté de réussir, d’aller au bout de ses objectifs.

Ces « moments de vérité » ont, de plus, été vécus au sein d’une équipe soudée qui, bien souvent, persiste longtemps après le service militaire. Entre un simple légumier et un important dirigeant d’entreprise, il peut exister ce type de lien indéfectible. Se tisse alors au sein de la société israélienne un réseau complexe de relations, extrêmement propice à l’esprit d’équipe, véritable ferment de projets réussis et de création. On peut aussi distinguer un esprit de solidarité propre au milieu de l’armée, où les soldats les plus affaiblis ont parfois besoin de l’aide de leurs camarades.

Le service militaire obligatoire pour tous les israéliens est source d’une exceptionnelle diversité ethnique et sociale pour Tsahal. Photo : Extrait du livre "Tzahal", de Nellu Cohn

Cette solidarité aux plus faibles est quelquefois perceptible au sein même du système économique israélien. L’armée israélienne est également une école de la résilience. On y apprend à tomber, mais surtout à se relever. Cette capacité se reflète de manière économique.

Israël foisonne en effet de milliers de start-up tour à tour fleurissantes, délaissées, puis de nouveau relancées. Les managers israéliens ont parfois cette tendance à « se relever » sans cesse, à ne pas s’obstiner dans un projet qui s’avère non fructueux et à finalement tout recommencer à zéro dans un nouveau projet. Cette facilité à renaître de ses cendres nécessite bien évidemment, dans l’armée comme dans le milieu économique, un management du stress à la hauteur. L’expérience de l’armée et des périodes de crises qu’elle traverse régulièrement est en cela extrêmement formatrice.

Les facultés d’apprentissage et de remise en question sont bien souvent développées dans les rangs de l’armée. Ces facultés sont couplées à une flexibilité et une réactivité indéniables. A l’image des réservistes qui peuvent être mobilisables en moins de 72 heures, les managers israéliens savent se rendre disponibles à tout moment pour la réussite de leur entreprise.

Soldats d'une brigade d'infanterie en réserve

On décèle par ailleurs chez les managers israéliens une certaine culture de l’immédiateté des résultats qui n’est pas étrangère à cette réactivité. L’influence de Tsahal est déterminante dans la création, le management et le développement des entreprises israéliennes.

Plus qu’une machine de guerre, au cours des décennies Tsahal est devenue une véritable marque «Made in Israël» bâtie grâce à l’adhésion des Israéliens à cette « armée du peuple »

Daniel Rouach
Professeur à l’ESCP Europe

Source : Israelvalley.com

Par Gad - Publié dans : savor-faire militaire&sécuritaire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 30 juillet 6 30 /07 /Juil 22:35

Le dernier clip de Tsahal, sur électro israélienne.

Publié le30 juillet 2011 par

0

http://nanojv.wordpress.com/2011/07/30/ordnance-corps-tsahal-skazi/

 

ordnance corps

 

« On fait  le plus dur aujourd’hui, et demain: l’impossible ». Le laboratoire de Camp Dori à Tel Hashomer est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs centres mondiaux  pour l’étude des engins explosifs improvisés (IED). (archives NanoJV : lire l’article complet ici )

Musique de Skazi (Davay-Davay) voir ici en concert sur la plage de Tel-Aviv.

NanoJV

Par Gad - Publié dans : savor-faire militaire&sécuritaire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 28 juillet 4 28 /07 /Juil 18:10

 

 

Le Canard n’aime pas le Héron.

Publié le28 juillet 2011 par

1


canard

L’armée française doit se doter de 7 nouveaux drones (avions sans pilote) de dernière génération.  Ces appareils vont être commandés à Dassault et Thalès, deux groupes français.  Mais ce qui défrise le Canard Enchaîné, c’est que les modèles retenus sont des Héron TP (voir ici) , en service au sein de Tsahal et conçus à l’origine par Israel Aerospace Industries (ici). Pourtant comme l’affirmaitIsraelvalley il y a plusieurs jours, « Ce partenariat occasionnera des transferts de savoir-faire et des créations d’emplois sur tout le territoire français».

« C’est l’Elysée qui a imposé ce choix » persiffle le Canard qui titre « Dassault gagne le gros lot à la foire du drone ».  Le journal satirique martèle qu’à l’origine  la préférence de l’Etat-Major allait à un appareil américain. Avec l’argument suivant,  présenté devant le Sénat:  « Les Reapers américains se sont montrés extrêmement efficaces pour la détection de cibles ensuite assignées aux avions de chasse ».

Faut-il en déduire que le Héron n’est pas à la hauteur et que les israéliens équipent leur armée avec des aéronefs aux performances improbables ?  Hypothèse fantaisiste.   Ce qui froisse notre hebdomadaire favori en fait, ce ne sont pas les capacités opérationnelles de  l’appareil -peu lui chaut- , ni -selon ses termes-  le « fabuleux cadeau »  fait à Dassault, mais une affaire de souveraineté. Venant du Canard on sourit, mais n’est-ce pas après tout l’effet recherché ?


Lire la suite : http://nanojv.wordpress.com/2011/07/28/canard-heron-tp/

 


 

 

Par Gad - Publié dans : savor-faire militaire&sécuritaire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 27 juillet 3 27 /07 /Juil 18:09
Le Plan « Tour d’Oz » :
Date: mercredi 27 juillet 2011

Tsahal, face à une IIIè Intifada en septembre.

Par M.Brzustowski.

http://www.israelmagazine.co.il/plan-tour-d%C2%92oz-n-2359.html

L’état palestinien unilatéral, bouée de sauvetage des tyrannies en péril ?

Le Plan « Tour d’Oz » :

L’an 2011 conduit à une redéfinition des missions de Tsahal, au rythme des incertitudes du « Printemps Arabe ». La « contagion »a surpris les stratèges les plus chevronnés. Les caciques régionaux et leurs obligés palestiniens tentent de détourner cette lame de fond,contre Israël. 


La première alerte date de la « journée de la « Naqba », le 15 mai :payés et convoyés à bord de bus par l’armée syrienne, des centaines de « réfugiés » palestiniens déferlaient sur le village de Majdal al-Shams, dans le Golan. Le Hezbollah dupliquait l’opération, à la frontière du Liban ; et le Hamas, à Erez. L’objectif est invariable : lancer une guerre médiatique contre Israël, à coup de victimes civiles délibérément sacrifiées. Paradoxalement, les « territoires » ont peu bougé. A l’automne, ils seront au centre de l’attention. Par M.Brzustowski.


Retrouvez la suite de l’article dans Israël Magazine.

 
Abonnez-vous dès maintenant à Israël Magazine par mail andre@israelmagazine.co.il ou par tél : 01-83-62-65-20 (de France) ou 08-8671599 (d’Israël)

Par Gad - Publié dans : savor-faire militaire&sécuritaire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 26 juillet 2 26 /07 /Juil 11:01

«Le système de protection actif protège la nation tout entière »

 

 

http://blogtsahal.wordpress.com/2011/07/26/


Dôme de fer

La division anti-aérienne prépare Israël à faire face aux défis futurs et aux menaces contre la population civile 

Dôme de fer

« La division anti-aérienne subit actuellement des changements. Dans le temps, nous utilisions des avions sans pilote, aujourd’hui nous établissons des unités spécialisées dans la protection anti-missiles, dans l’espoir d’améliorer ainsi la protection active du territoire à l’échelle nationale », a déclaré le Colonel Shahar Shohat, Commandant du Département de Défense Active dela DivisionAnti-Aérienne, lors dela Conférencesurla DéfenseMultinationalecontre les Missiles Balistiques qui s’est tenue en Israël le 25 juillet 2011.

Selon le Colonel Shohat, les menaces de missiles, y compris balistiques, existent depuis 40 ans, » bien qu’au cours des dernières années, elles se soient intensifiées de façon spectaculaire » – ce qui a conduit à l’élaboration de systèmes de protection.

« Une armée forte a la capacité stratégique de triompher rapidement », a expliqué le Colonel Shohat, « nous utilisons des méthodes d’intimidation comme moyens de légitime défense, empêchant ainsi les attaques ennemies. L’Armée de l’Air et Tsahal tout entier font face aux nouveaux défis sécuritaires en s’équipant des dernières technologies défensives et en adaptant leur structure et leurs activités. »

Le Colonel Shohat a également mentionné que l’Armée de l’Air Israélienne doit pouvoir agir dans deux types d’environnement différents : tout d’abord, une couche supérieure située au-delà de l’atmosphère, puis une couche inférieure utilisée par les organisations terroristes qui envoient des milliers de roquettes et de missiles sur le territoire israélien. « L’Armée Israélienne utilise des systèmes perfectionnés, comme Dôme de Fer, le Patriot ou le Système Flèche 2 et bientôt la troisième version, afin d’être capable de faire face à ces deux types de menace », a déclaré le Colonel Shohat. « Aujourd’hui, l’Armée de l’Air Israélienne est également en train de mettre en place une unité qui se concentre uniquement sur les systèmes de défense aériens innovants ».

Arieh Herzog, Directeur de l’Organisation Israélienne de Défense contre les Missiles a expliqué que les systèmes de défense anti-missiles ont été établis en Israël il y a vingt ans et qu’ils continuent de se développer face aux menaces terroristes. « Afin de faire cesser la terreur, nous avons besoin de systèmes efficaces pour défendre les citoyens israéliens. »

Arieh Herzog, a aussi fait référence à des exercices d’entraînement avec l’Armée Américaine pour améliorer la défense active : par exemple, il a évoqué l’expérience qui s’est déroulée avec succès pour tester le système Iron Fist, un système de protection active des véhicules blindés de combat développé par les Israeli Military Industries.

Le Ministre pourla Défensedu Territoire, Matan Vilnai, a affirmé pendant la conférence que le défi principal de la prochaine guerre serait de protéger la population israélienne contre les tirs de missiles massifs à travers le pays. « Les organisations terroristes s’efforcent de parvenir à menacer le centre d’Israël, et nous travaillons sur une réponse appropriée à cette menace », souligne Vilnai.

« Nous nous préparons à faire face aux missiles tant sur le front civil que militaire – nous ne renoncerons pas aux intérêts sécuritaires de l’État d’Israël », explique Vilnai. « Aujourd’hui, nous savons que l’un des objectifs de nos ennemis lors de la prochaine guerre sera de menacer aussi le centre du pays, et il faut que nous soyons prêts à protéger notre territoire. L’Armée de l’Air Israélienne mène Israël dans son combat contre les organisations terroristes ».

Par Gad - Publié dans : savor-faire militaire&sécuritaire
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Actualité
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 24/04/2007

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recommander

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés