Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2007 4 26 /04 /avril /2007 09:46


 

Selon Az-Zaman, journal en langue arabe circulant au Moyen-Orient,Amérique, Afrique, Omar Al Baghdadi, le commandant d'Al Qaeda en Irak, alias Etat islamique en Iraq, pourrait actuellement être assiégié par les forces américaines et irakiennes dans la ville de Ba'quba.

Selon ce journal, une "source anonyme de haut-rang de la police de Diyala" a affirmé qu'al Baghdadi pourrait se trouver "piégé'" dans une zone où il est recherché activement. Les envirpons de Tahreer dans Ba'quba se sont transformés en chmp de bataille, entre les "Insurgés" et les forces coalisées depuis les trois derniers jours (avec un soutien important de troupes héliportées et de l'aviation US déployées pour soutenir l'opération), a déclaré cette source, et des "données du renseignement" révèleraient que le n°1 d'Al Qaeda résiderait bien dans cet environnement resserré...

(source : http://www.iraqslogger.com/index.php/post/2516/Iraqi_Papers_Thurday_Saudis_Snub_al-Maliki).

Nous disions hier encore, que malgré des attentats toujours plus spectaculaires à Bagdad -même, la structure Al Qaeda en Iraq se trouvait au plus mal, du fait du "lâchage" remarqué d'une partie des Tribus sunnites qui se sont, non seulement, désolidarisées de son combat "étranger", mis combattent directement les "insurgés étrangers" exploitant le conflit irakien pour en faire leur champ de bataille afin de défier les Etats-Unis. Ces Sunnites "règlent leurs comptes" avec Al Qaeda et ne se veulent aucunement les "supplétifs" du gouvernement irakien ou/et des forces US. Néanmoins, ils "déblaient le terrain" sans laisser d'autre recours que la fuite, provoquant une belle débandande dans les cellules exogènes infiltrées par la Syrie et manipulées par l'Iran. Nous insistions également pour dire que ces 20.000 "ralliés" n'annoncent pas le printemps irakien, mais réalisaient un travail de sape des réseaux dans des zones tribales qu'ils souhaitent reprendre à l'influence externe, comme Fallujah, actuellement. Il s'agit encore de reconquête territoriale, mai plus que de "pacification gouvernementale" et les "Droits de l'homme"ont des cheveux blancs à se faire, quant à la manière dont ces hommes du désert traitent leur proie quand elle a le malheur de tomber entre leurs mains (anti-terrorisme radical). Mais ces opérations sont parallèles aux oeuvres de sécurisation effectuées par les forces coalisées.

Il est possible que ces tribus, au final aient plus à voir avec une re-musculation de l'interventionnisme saoudien à l'encontre des manipulations iraniennes en Irak, qu'avec un alignement loyaliste à l'égard d'un Régime irakin qui irait se stabilisant.

De même qu'apparaissent des "Hamas en Iraq", structurellement proches de leurs "frères palestiniens", même s'ils se disent, également, totalement indépendants à l'égard de tout pouvoir étranger. Il n'est donc pas dit que ces "retournements" plausibles chez des Sunnites ne soit pas purement circonstanciels, effet d'une mobilisation et d'un "partenariat" de fait à durée limitée...

Sur le plan politique, le Roi des Saouds a d'ailleurs refusé de recevoir Al-Maliki, en dénonçant ses intérêts trop évidents avec les groupes shi'ites et; derrière eux l'Iran. Il tend par là à exiger plus de place pour les Sunnites dans les arcanes du pouvoir, voire à le lui disputer dans l'avenir. Al-Maliki devra donc faire preuve de sa neutralité au-delà des factions, ce qui est loin d'être gagné... Et également lutter contre son isolement au sein du monde arabe, orchestré par l'Arabie Saoudite, contre l'influence iranienne sur ces contrées...

On sait, par ailleurs, que même si al-Baghdadi était bel et bien arrêté ou tué, tout comme son prédécesseur Al-Zarqawi, l s'agirait d'abord d'une victoire symbolique ne mettant pas en soi fin à la présence d'Al Qaeda en Iraq. Néanmoins, les repères et sanctuaires du mouvement terroriste sont fréquemment mis à découvert et, en tout cas, ne rallient pas ni la population irakienne, et depuis peu, perdent des soutiens importants au sein des tribus sunnites. Le jeu est donc en train de s'inverser pour elles. D'où peut-être le discours d'un dirigeant Taliban vantant l'implication directe d'Ousama Ben Laden dans l'organisation d'attentats notamment en Iraq mais pas seulement, et principalement celui visant R. Rumsfeld l'an passé.

Néanmoins l'état de décomposition d'Al Qaeda en Irak est encore patent, lorsque les forces américaines font état d'arrestations fréquentes ou d'éliminations d'Emirs responsables de régions entières, comme le dernier en date, coordinateur du mouvemnt terroriste pour la Région d'Anbar : cette fois Abbas al-Issawi, tué au nord-ouest de Baghdad :
Al-Qaeda in Iraq security emir killed Print E-mail
Wednesday, 25 April 2007
MULTI-NATIONAL FORCE-IRAQ
COMBINED PRESS INFORMATION CENTER
BAGHDAD, Iraq
http://www.mnf-iraq.com
703.270.0320 / 0299

April 25, 2007
Release A070425b

Al-Qaeda in Iraq security emir killed

BAGHDAD, Iraq –
Coalition Forces positively identified a terrorist killed in an operation April 20 northwest of Baghdad.

Muhammad Abdullah Abbas al-Issawi, also known as Abu Abd al-Sattar and Abu Akram, was a known al-Qaeda terrorist leader known to operate in Karmah and Ameriyah areas and was the al-Qaeda in Iraq Security Emir of the eastern Anbar Province.

Coalition Forces were conducting operations targeting associates of a known senior leader within al-Qaeda in Iraq.  During the operation the terrorists engaged ground forces with small arms fire.  Coalition Forces used appropriate self-defense measures and engaged the armed men, killing two and detaining one.  One of the terrorists killed has been positively identified as Abu Abd al-Sattar.

Coalition Forces recovered assault vests, weapons, hand grenades and suicide vests at the site.
 
Abu Abd al-Sattar had links to Abu Musab al-Zarqawi and was reported to have been in contact with him since late 2004, up to al-Zarqawi’s death.  He was also a weapons supplier to insurgent forces fighting against the Iraqi Army, Iraqi Police and Coalition Forces, and had links to the recent surge in chlorine VBIED attacks across Iraq.

Intelligence reports also indicate that his VBIED cell used 12- to 13-year-old children as VBIED drivers.

“Abu Abd al-Satter’s death is a serious disruption to al-Qaeda in Iraq’s VBIED network,” said Lt. Col. Christopher Garver, MNF-I spokesperson.  “This represents one more victory in the war against those that would deny safety and security to the Iraqi people.”

-30-

FOR MORE INFORMATION, PLEASE CONTACT THE COMBINED PRESS INFORMATION CENTER AT: CPICPRESSDESK@IRAQ.CENTCOM.MIL.This e-mail address is being protected from spam bots, you need JavaScript enabled to view it  
FOR THIS PRESS RELEASE AND OTHERS VISIT WWW.MNF-IRAQ.COM.

Les forces américaines font également état d'une coopération de plus en plus large de la part de la population locale iakienne, qui serait à mettre au compte de la sécurisation relative de certaines zones hier "occupées" et terrorisées par les milices terroristes :

FOR IMMEDIATE RELEASE
RELEASE No. 20070423-02
April 23, 2007

Coalition Forces see progress in Diyala River Valley
Multi-National Division – North PAO

TIKRIT, Iraq – “As lethal and non-lethal operations continue in the Diyala River Valley,
Coalition Forces continue to see signs of progress throughout the area which clearly
shows the people’s disdain for terrorist activity and the increasing support of the Iraqi
Security Forces,” said Col. David W. Sutherland, senior U.S. Army officer in Diyala.

In Zaganiyah, Iraq, Saturday, citizens from the area approached members of the
5th Iraqi Army Division and Soldiers from the 5th Squadron, 73rd Cavalry Regiment,
assigned to the 3rd Brigade Combat Team, 1st Cavalry Division, to inform them of
weapon caches and people responsible for placing improvised explosive devices.

The information provided by the citizens led to the discovery of two caches and
the detention of two suspected terrorists who were still carrying the initiation systems for
IEDs. Six anti-Iraqi forces were also killed in the area.

The caches included artillery rounds, an anti-tank mine, more than five rocketpropelled
grenades and IED-making material.

Aside from the citizens providing information, the local tribal leaders have
approached the patrol base in Zaganiyah to meet with the Iraqi army and Coalition
leadership and discuss the way ahead.

“The willingness of these leaders to come to the patrol base demonstrates that
the grip of al-Qaeda has loosened and the people no longer fear for their lives by talking
with Americans,” said Lt. Col. Andrew Poppas, 5-73 Cav. commander.

In other areas of the Diyala River Valley, tribal leaders who previously lacked
confidence in the Iraqi Security Forces are now reaching out to the IA and police.

According to Poppas, the local leader in As Sadah has “taken the mantle of his
leadership seriously and is determined to strike out on a path of independence,” as he
now regularly meets with the IA, IP and Shia leadership in surrounding areas to return
Shia families to the area and fix essential services.

The leader in Had Maskar is also reaching out to the security forces to rid the
area of terrorist activity.


“We continue to build on this hard-won momentum by remaining on the offense,”
Poppas said.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis