Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 08:40
Une controverse qui s'illustre encore parfaitement dans l'exposé de la méthode Royale, hier soir contre Sarkozy : "mentez, déstabilisez l'adversaire, ne lui accordez ni temps de parole, ni répit dans les séries de coups, monopolisez, noyez les poisson dans le verbiage éthéré... il en restera toujours quelques demi-points à arracher au scrutin!".

Notons qu'Hélène Keller-Lind a été parmi les premières à attirer l'attention, avec Liliane Messika, sur les alliances les plus sombres que nous présage la gauche en cas de défaite électorale.  ... et "photo de famille politique" :
Controverses : Où va la démocratie "participative"sinon vers la tyrannie ?... Par Hélène Keller-Lind le 01/05/2007 (357 lectures) - Articles du même auteur

Regarder / écouter débat ou intervention sur les élections présidentielles est devenu la plupart du temps des plus irritant compte tenu de la méthode utilisée par les tenants de Madame Royal qui coupent la parole à tout va et que, hélas, certains journalistes laissent faire benoîtement, quand ils ne les y encouragent pas...


Deux débats ce week-end ont parfaitement illustré cette méthode du crier plus fort et du couper sans cesse la parole, avec deux meneurs de jeu dont l'un s'est conduit impeccablement et l'autre pas. Pas du tout même car celle qui fut nommée autrefois la reine Christine n'a pas hésité à couper sèchement la parole au ministre Jean-François Copé après avoir laissé ses invités de gauche l'interrompre et glousser pendant toute l'émission...

Le premier débat était « Chez Fog, » un débat sur France 5 mené avec dignité par Franz-Olivier Giesbert. Avec pour invités politiques Xavier Bertrand et Arnaud Montebourg. Avec sa faconde habituelle celui-ci a tenté à plusieurs reprises de couper la parole au ministre de la Santé, tout comme l'auteur Geneviève Brisac, qui jouait à la fausse naïve. Mais ils n'ont pu aller très loin car F.O.G. leur a rappelé courtoisement mais fermement que, dans ces conditions, les auditeurs ne pouvaient comprendre et qu'il devenait de surcroît difficile de décompter les temps de parole respectifs en faveur de l'un ou de l'autre candidat...

On a donc pu très clairement entendre Madame Brisac et le porte-parole rentré en grâce après avoir clamé que François Hollande est le plus gros défaut de Madame Royal, agiter à nouveau l'épouvantail d'une soi-disant brutalité du candidat de droite...
Ou entendre très clairement la très caricaturale Madame Brisac s'étonner qu'un humaniste tel que Luc Ferry puisse soutenir Nicolas Sarkozy.... Elle a fini de se ridiculiser lorsque Luc Ferry a cité une phrase d'Aristote qui disait que seuls les riches pouvaient être généreux, ajoutant que certains de ses élèves ne comprenaient pas qu'il ne s'agissait pas de richesse dans le sens le plus large.
Madame Brisac ne comprenait pas non plus...

Second débat où régna la plupart du temps, hélas, la cacophonie...C'était sur France 3 et c'était mené par Madame Ockrent. Ou les couloirs bruissent de rumeurs contre Nicols Sarkozy qui aurait menacé des journalistes...Menaces que Madame Chabot n'a d'ailleurs pas entendues...L'ex-reine Christine a gaillardement laissé interrompre principalement Jean-François Copé avant de lui dire sèchement à la fin du débat de se taire. Alors qu'elle avait laissé intervenir des tenants de la gauche, notamment le porte-parole Vincent Peillon et Elisabeth Guigou aujourd'hui député P.S., qui sont allés jusqu'à se couvrir la parole entre eux pour mieux invectiver leurs adversaires politiques...Le sourire méprisant aux lèvres, bien entendu...

La France est en train de tomber dans la caricature avec une gauche prête à tout pour gagner, qui se prétend angélique et humaniste tout en passant une large part de son temps à diffamer Nicolas Sarkozy et à mépriser, en fait, les plus de 30 % de Français qui ont voté pour lui au premier tour.

On s'étonne d'ailleurs que bien que Béatrice Schönberg et Marie Drucker aient disparu des écrans pour, paraît-il, assurer l'impartialité des chaînes publiques, Madame Ockrent, épouse de M. Kouchner, homme politique de gauche qui prend une part active à la campagne, soit restée en place....Pourquoi serait-elle, elle impartiale. Ce qui n'a pas été du tout le cas le 29 avril au soir.
Mais que fait donc le CSA ? Accusé par le P.S. de partialité pro-Sarkozy....Comme Canal +, chaîne connue pour être anti-sarkozy, comme tant de medias qui se refont une santé financière à coup d'accusations vaseuses...

En ce 30 avril Madame Royal en remettait une couche sur France 2 dans « les 4vérités. » Elle qualifiait le discours de Bercy de Nicolas Sarkozy de « discours d'une grande brutalité, » les mots « brutalité, violence » ayant d'ores et déjà été martelés jusqu'à plus soif. Et on entendra encore sans doute les tenants de la gauche minauder, la main sur le coeur, que jamais au grand jamais ils n'accusent mais ne parlent que programme...

Les leçons du propagandiste nazi Goebbels : « mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose... » n'ont pas été perdues pour tout le monde....

Cela promet pour la « manifestation unitaire » du 1er mai « derrière la banderole Stop Sarkozy » des « Jeunes du PS » lancée par Thomas Hollande qui appelle à « manifester dans la rue comme dans les urnes » et prétend représenter « les jeunes de France » Pas moins. Quant au concert discours prévu le soir, il ressemblera sans doute au sacre de Madame Royal qui menace en douce, avec le concours de nombre de ses soutiens variés,


la paix civile si les urnes lui donnent tort...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis