Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 08:57

Le Yediot Aharonot le révèle ce matin : Olmert a diffusé une série de "messages secrets" via des émissaires allemands et Turcs, en direction de Bashar Al Assad. En substance, il lui fait savoir qu'il connaît le prix à payer (le Golan... jusqu'à Tibériade? Comme le réclamait son père Hafez?), pour obtenir une paix globale avec la Syrie. En l'échange de quoi, il exigerait de la Syrie qu'elle donne des signes d'abandon de ses liens avec l'Iran, qu'elle se défasse des groupes terroristes qui ne prospèrent qu'en transitant par son territoire, en s'y entraînant et en rejoignant par là leurs territoires-cibles...

Non seulement Damas a trouvé par ces seuls moyens les conditions de sa survie en tant que force de nuisance dans la Région, mais elle a lancé une offensive sur plusieurs fronts en même temps depuis le 15 mai, au Liban et à Gaza, en attendant de mettre la main sur la Cisjordanie via son vassal cogéré avec Téhéran, le Hamas. Au Liban, l'armée libanaise, malgré le renfort matériel américain, paie le prix fort face à des milices hier inconnues et sans la moindre envergure. Et depuis longtemps, Assad se prépare à appliquer les leçons tirées de la guerre de position et d'incursion hezbollahnie dont il souhaite transposer les méthodes sur le plateau du Golan, dès le prochain été, appelant le Hezbollah historique en renfort depuis le Sud-Liban.

Les Forces de la Finul sont également dans le colimateur de Damas, un attentat ayant été déjoué à temps, il y a deux jours.

Bref, les intentions "pacifiques" d'Assad sont claires comme l'eau de source qui coule du Golan. Il n'a pas la moindre intention de desserrer les moyens de pression dont il dispose dans son environnement pour perturber le jeu de ses adversaires ou de ceux qui réclament un Tribunal International pour juger ses exactions passées, alors qu'elles sont en plein développement sous leurs yeux.

Mais Olmert se sent pousser des ailes de visionnaire au-delà des "contingences" du moment, sans doute à l'idée de mettre Peres à la Présidence du Pays. Il est devenu une tradition des chefs de gouvernement d'Israël de se donner de bonnes raisons de continuer de la même façon en faisant des offres que leurs ennemis ne comptent absolument pas tenir, tout en reconnaissant qu'Israël n'aurait aucune légitimité là où il se trouve implanté de par la force des événements historiques et des choix antécédents de ses adversaires.

Il y a, dans les messages d'Olmert, plus de prélude à devoir se résigner à la guerre qu'Israël, jusqu'au dernier moment, n'aurait pas chercher, que la moindre fenêtre sur l'horizon d'une pacification éventuelle de la Région. Au moins aura t-il mis dans la balance le développement réel du nord d'Israël et du Golan, en sous-entendant que le chaos aurait pu être évité...


http://a7fr.com/default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=35949



DEBKAfile
Exclusive: Syria holds back full-scale war with Israel as last resort while its proxies win low-intensity conflicts in Lebanon and Gaza

June 6, 2007, 3:00 PM (GMT+02:00)

Proactive on two fronts - more to come
 

Proactive on two fronts - more to come

 

Israeli ministers holding a cabinet session Wednesday, June 6, are divided over the mixed war and peace signals coming from Damascus. DEBKAfile’s military and intelligence sources report that Syrian ruler Bashar Assad’s war intentions and methods are easy enough to read in Lebanon and Gaza, where Damascus launched proxy offensives on the same day, May 15.

The pro-Western Fouad Siniora in Beirut has abruptly called off his army’s efforts to crush Damascus-backed uprisings in the Palestinian refugee camps of Nahar al-Bared in the north and Ain Hilwa in the south. Lebanese troops failed to break through despite military assistance from the US and friendly Arabs governments. Therefore, Fatah al-Islam and the pro-Syrian Palestinian Fronts headed by Ahmad Jibril and Naif Hawatme have come out on top. Assad has pulled off a signal victory in Lebanon.

In Gaza, Israel’s half-hearted aerial strikes did nothing to snuff out the missile offensive Hamas and its Syrian and Iranian patrons launched three weeks ago, the same day as the Palestinian uprising in Lebanon. The missiles fly at a slower pace but the initiative for resuming them to the 20-per-day level rests with Hamas. Its ceasefire proposal reads like a dictated Israeli capitulation plan. Here, too, the Syrian proxy tactic is working well.

Bashar Assad is likely to maintain this local war pressure while deploying his surrogates in additional targeted zones. The UN force in southern Lebanon is in his sights. A bomb planted at a beach house resort popular with international peacekeepers near Tyre was safely defused Wednesday, June 6. The next one may strike home.

During the summer months, the Golan can expect to be targeted by “Golan Liberation Fronts” fashioned in Damascus out of Syrian and Palestinian “resistance fighters” (terrorists). They will find succor and sanctuary in the Druze villages of the territory for harassing Israeli civilian locations, military positions and roads.

This will go on until Israel is goaded into striking back against targets inside Syria. At that point, Damascus will fire up Hizballah for action against Israel from the Lebanese border, just as it activates the Palestinians in Lebanon and the Gaza Strip. The Syrian army will meanwhile stand ready for the final confrontation with Israel.

The Assad regime is getting away with this low-intensity combat tactic for waging war through proxies on Israel, the Lebanese government and the Palestinian Authority headed by the Fatah leader Mahmoud Abbas, with little risk to itself. No one is raising a finger to scotch this war of attrition, even though it is building up step by step to the next full-scale Middle East conflict.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis