Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 21:03

lundi 11 juin 2007, mis à jour à 12:11

© Reuters

Israël lance un nouveau satellite espion Reuters
 

Israël a lancé un nouveau satellite espion, aux performances comparables à celles des appareils américains, pour renforcer la surveillance d'Etats jugés hostiles tels que la Syrie et l'Iran.

Ofek 7, lancé d'une base dans le sud d'Israël, a été conçu et fabriqué par l'agence aérospatiale publique israélienne pour remplacer l'Ofek 6, perdu en 2004 en raison d'un dysfonctionnement dans la phase de lancement. L'Ofek 7 va rejoindre dans l'espace son prédécesseur Ofek 5, en orbite depuis 2002 et bientôt obsolète.

Le nouveau satellite, dont le nom signifie "horizon" en hébreu, évoluera à une altitude comprise entre 200 et 500km et devrait commencer à transmettre des clichés haute résolution d'ici la fin de la semaine.

"Ce lancement réussi ajoute une dimension aux capacités de défense d'Israël et prouve la force technologique d'Israël", a déclaré Amir Peretz, ministre de la Défense, dans un communiqué.

Haïm Eshed, chef du service Espace du ministère de la Défense, a déclaré à la radio de l'armée israélienne qu'Ofek 7 aiderait l'Etat juif à "gérer le problème iranien".

Le programme nucléaire iranien suscite des craintes parmi les pays occidentaux même si Téhéran dément vouloir fabriquer des armes atomiques.

PRÉCISION DE "QUELQUES CENTIMÈTRES"

Israël surveille également des signes éventuels d'activités militaires en Syrie après la guerre en 2006 contre le Hezbollah libanais, allié de Damas.

Isaac Ben-Israel, directeur de l'Agence spatiale israélienne, a souligné que l'Ofek 7 alliait compacité - 300kg - et technologie de pointe en matière de prise de vues, avec des appareils capables de photographier des objets de "seulement quelques centimètres".

"C'est le seul satellite au monde avec ce poids et ce niveau de performance. Cette norme est uniquement disponible sur les lourds satellites américains", a dit Ben-Israel à la radio de l'armée.

Il a en outre prédit que l'Ofek 7 permettrait de renforcer le partage des renseignements avec les Etats-Unis.

Israël est le seul pays du Proche-Orient à fabriquer et lancer ses propres satellites espions. Cette politique a été décidée après l'attaque surprise conjointe de l'Egypte et de la Syrie en 1973, point de départ de la guerre du Kippour.

Le premier Ofek a été lancé en 1988.

Israël, également considéré comme la seule puissance nucléaire du Proche-Orient, a laissé entendre qu'il pourrait frapper les installations nucléaires de l'Iran si la république islamique lui paraissait sur le point d'acquérir la bombe atomique. /NC/BB

Logo

 

OFEK (Horizon) 7

Après le succès incontestable de son satellite EROS B, lancé depuis la Sibérie en novembre 2006, Israël continue d'étonner le monde scientifique et militaire.


Lancement d'OFEK 1 le 19 Septembre 1988

Il vient de mettre en orbite un nouveau satellite espion, aux performances comparables à celles des appareils américains, pour, dixit une agence de presse, "renforcer la surveillance d'Etats jugés hostiles tels que la Syrie et l'Iran".

Ofek 7, plus léger que EROS, a été lancé d'une base dans le sud d'Israël. Il a été conçu et fabriqué par l'agence aérospatiale publique israélienne pour remplacer l'Ofek 6, perdu en mer Méditerranée, au large de Hashdod lors de son lancement en 2004. L'Ofek 7 va rejoindre dans l'espace son prédécesseur Ofek 5 et le remplacer.

Mais la réussite d’OFEK 7 réside aussi dans une plus grande indépendance d’Israël vis-à-vis des pas de tir mis à disposition de la communauté internationale, dont celui de Baïkonour, loué également aux iraniens.

De plus, ces lancements exécutés à partir du territoire israélien présentent l'immense avantage d'une plus grande confidentialité. Ce qui n'est pas à négliger, surtout quand on connait la capacité des russes à vendanger des renseignements. Tupolev ne saurait dire le contraire.

Ce nouveau satellite a une précision de quelques centimètres et permettra entre autres, la surveillance de l’Iran ainsi que des signes éventuels d'activités militaires en Syrie.

Isaac Ben-Israel, directeur de l'Agence spatiale israélienne, a souligné que l'Ofek 7 alliait compacité - 300kg - et technologie de pointe en matière de prise de vues, avec des appareils capables de photographier des objets de "seulement quelques centimètres".

"C'est le seul satellite au monde avec ce poids et ce niveau de performance. Cette norme est uniquement disponible sur les lourds satellites américains", a dit Ben-Israel à la radio de l'armée.

Il y a moins de dix ans, Israël est devenu le huitième pays au monde à construire son propre satellite et à l'envoyer avec son propre lanceur. Depuis lors, les universités du pays, les instituts de recherche et l'industrie, soutenus par l'Agence spatiale d'Israël, ont effectué des pas de géant.

Les débuts

C'est seulement le 19 septembre 1988 qu'Israël a lancé son premier satellite, Ofek-1, utilisant un véhicule de lancement à trois étages construit en Israël, le Shavit.

En construisant et en lançant seul son propre satellite, Israël a rejoint un club très fermé comprenant à l'époque les Etats-Unis, la Russie, l'Angleterre, le Japon, l'Inde, la France et la Chine.

Ce lancement était l'aboutissement d'un processus amorcé en 1983, avec la création de l'Agence spatiale d'Israël sous l'égide du ministère des Sciences.

En octobre 2005, l'Iran avait lancé son propre satellite, SINA 1, à but purement scientifique. Mais un mois après son lancement - et seulement quelques semaines après que le président ait annoncé qu’Israël devait être supprimé de la carte – le chef du programme spatial de Téhéran avait affirmé que Sina-1 était capable d’espionner l'état juif.

Il est vrai que, pour l'Iran, détruire Israël semble être aussi une préoccupation "scientifique".

Le renseignement est un des atouts majeurs d’Israël. Ofek 7 y contribuera largement. Ce satellite permettra de surveiller la frontière Syro-libanaise afin de vérifier la véracité des affirmations de la FINUL, par exemple, qui vient de jurer ses grands dieux que pas une arme n’a transitée de la Syrie vers le Hezbollah.

Il faut croire que si la FINUL n’a rien vu, c’est parce qu’elle est moins bien équipée.

Cela va de soi.

© Primo, 11 Juin 2007




DEBKAfile
Reports: With the successful launch Monday of Ofeq-7 imaging satellite, Israel acquires an essential intelligence asset for any war contingency

June 11, 2007, 7:35 AM (GMT+02:00)

 
   
 
 

Ofeq-7 was launched westward over the Mediterranean by the home-made Shavit three-stage solid fuel vehicle from the Palmachim aerospace base at 02:15 IT, June 11. The first images should be received by Tuesday night.

DEBKAfile’s military sources report that the launching was part of a seven-day US-Israeli air exercise taking place this week in the Negev which, though presented officially as a routine practice, reflects wide expectations of a Middle East war this summer.

Israel thus launched the 300 kg Ofeq-7 in mock war conditions, displaying a cutting-edge capability reserved to the US and Russia.

Its successful deployment in low Earth orbit was anxiously awaited as strategically essential after the failure of the Ofeq-6 test last September. Joining the ageing, five-year old Ofeq-5, the new platform fills the gap in the coverage of distant high-priority areas in the Middle East including Iran.

DEBKAfile’s military sources add: The military importance of the Shavit’s successful performance as a deterrent to Iran’s missile threats cannot be overstated. It means that Israeli rockets can be relied on to reach any part of Iran.

Earlier this year, as Syria and Iran built up their missile arsenals, Israel quietly accelerated its military space program with three successful launches in February and March under a news blackout. Russia too reacted by placing a new Cosmos spy satellite in an orbit for keeping a close watch on the Middle East including Israel, Iran and the Gulf.

DEBKAfile reports that work is advanced at Israel’s Air Industry on the TechSAR radar-operated all-weather platform, Ofeq-8 and a new type of satellite called only Ofeq-Next. Israeli defense officials are in talks with US Spacecom for supplementing the Amos-4 communications satellite still to be launched with military capabilities.

-------------------------

Importantes manoeuvres aériennes israélo-américaines dans le sud d'Israël
AFP 10.06.07 | 08h00
 
Les armées de l'air israélienne et américaine vont tenir dimanche dans le sud d'Israël d'importantes manoeuvres aériennes dans l'éventualité d'une opération militaire conjointe contre les installations nucléaires iraniennes, a rapporté la radio militaire israélienne.

Ces manoeuvres auxquelles participeront des dizaines d'appareils se dérouleront dans le désert du Néguev et se poursuivront une semaine.

Les pilotes des deux pays s'exerceront à voler en formation, simuleront des combats aériens et des frappes d'objectifs au sol, a souligné la radio.

Le commentateur de la radio a relevé que ces manoeuvres, bien qu'annoncées à l'avance, se dérouleront dans la foulée des récentes "discussions stratégiques" israélo-américaines axées sur la menace nucléaire iranienne menées à Washington par le ministre israélien des Transports Shaoul Mofaz.

M. Mofaz, ancien ministre de la Défense et chef d'état-major, membre du cabinet de sécurité, est responsable du dialogue stratégique avec les Etats-Unis, principal allié d'Israël.

Des sources militaires interrogées par l'AFP ont affirmé que les manoeuvres israélo-américaines "ont été programmées il y a deux ans et ne sont pas liées à la situation actuelle dans le pays".

Israël et les Etats-Unis accusent l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous le couvert du développement de son programme civil.

Les craintes de l'Etat hébreu se sont accrues suite aux déclarations répétées du président iranien Mahmoud Ahmadinejad disant qu'Israël devait être "rayé" de la carte.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

IISRAELSIONISME 30/06/2007 08:41

bonjour es tu le gad de lumiere du monde bienvenue a toi

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis