Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 21:58
Experts de l'ONU: Pour un déploiement d’experts au niveau de la frontière entre la Syrie et le Liban Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
27-06-2007
carte_liban.jpgLibnanews - 26 juin - Les cinq experts internationaux mandatés par l'ONU dans une mission d'évaluation des frontières libano-syriennes, ont présenté ce mardi un rapport de vingt-six pages au Conseil de Sécurité dans lequel ils qualifient les mesures prises pour la surveillance de ces frontières d’ « insuffisantes », notamment quant au trafic d’armes qui selon eux, serait assez fréquent.

A la lumière des résultats présentés dans ce rapport, les spécialistes onusiens proposent le déploiement d’experts et d’observateurs mandatés par l’ONU afin d’assurer une bonne surveillance des postes frontières dans le but d’empêcher toute contrebande d’armes.

Selon cette commission d’experts dirigée par M. Lasse Christensen, il est illogique qu’aucun cas de trafic d’armes n’ait été rapporté depuis l’émission de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité qui exhorte l’état libanais à contrôler ses frontières.

Ceci résulterait d’après eux à la fois d’un défaut d’organisation, d’un flux incontrôlable de véhicules, et d’une éventuelle corruption du personnel et des agences contrôlant la frontière.

Le quotidien français Le Monde qui s’était procuré une copie du rapport, notait dans son édition du soir que « Des décisions illégales sur la gestion de la frontière sont prises, motivées par des sympathies politiques, des connexions familiales ou de clan ou la corruption traditionnelle ».

Les spécialistes, dont la mission s’est étendue sur une vingtaine de jours, ont fait état de véhicules suspects lors de leurs inspections, et ont même souligné qu’une contrebande d’armements lourd en pièces détachées ou même assemblées, ainsi que d’armement moyen ou léger est fort possible, avec les faibles mesures prises actuellement au niveau du contrôle d’armes.

Pour rappel, le secrétaire des Nations Unies Ban Ki-Moon, avait indiqué dans une déclaration en mai, que les armes continuent à affluer depuis la Syrie vers le Liban, signalant que des informations détaillées qui lui ont été fournies par Israël et d’autres pays qu’il n’a pas nommés.

Quai d'Orsay : Il faut aider le gouvernement au Liban à renforcer le contrôle de ses frontières Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
27-06-2007

;

logomae.jpgFrance Diplomatie - Le rapporteur danois, Lasse Christensen, estime que le dispositif de surveillance mis en place par les autorités libanaises à la frontière avec la Syrie est insuffisant, dénonçant aussi l'intégrité des agences et des personnels attachés à la sécurité de la frontière. Quelle est la réaction de la France à ces propos ?

Nous avons pris connaissance avec le plus grand intérêt du rapport établi par la mission indépendante d'évaluation et de ses recommandations.

Je tiens tout d'abord à souligner que le renforcement du contrôle de la frontière syro-libanaise constitue une priorité pour la communauté internationale. Il en va en grande partie de la stabilité et de la sécurité du Liban. Les évènements récents ont montré combien cette question était importante. L'embargo sur les armes établi par la résolution 1701 du Conseil de sécurité doit ainsi être respecté par tous, au premier chef par la Syrie. Il s'agit d'une obligation qui s'impose à tous. Or, des informations provenant de diverses sources font état de trafics illégaux d'armes à la frontière, ce qui est extrêmement préoccupant.

Dans ce contexte, il est essentiel d'aider le gouvernement libanais, qui se montre déterminé à ce sujet, à renforcer le contrôle de ses frontières. La mission a relevé nombre de faiblesses et de défaillances dans le dispositif actuel et identifié des pistes d'amélioration possibles.

Nous allons examiner ces recommandations, en liaison avec le gouvernement libanais et nos partenaires, en particulier du Conseil de sécurité, pour déterminer quelles suites leur donner. Nous attendons également le prochain rapport du Secrétaire général des Nations unies sur la résolution 1701 qui devrait revenir sur cette question.

Est-ce qu'on peut considérer que la question des frontières est désormais la première préoccupation de la diplomatie française ?

Nos préoccupations ne portent pas sur cette seule question. Elles portent, plus généralement, sur les moyens d'assurer l'indépendance, la souveraineté et la stabilité du Liban.

Est-ce exact que la France a demandé au Secrétaire général du Conseil de sécurité, M. Ban Ki Mon, d'élaborer un rapport ''exclusivement consacré à la question des frontières''?

Le Conseil de sécurité avait soutenu dans sa dernière déclaration, le 16 avril 2007, la décision d'envoyer, en liaison avec les autorités libanaises, une mission indépendante d'évaluation des dispositifs de contrôle à la frontière. Cette mission vient de rendre son rapport. Je ne vois pas à quel autre rapport vous faites allusion.

Est-ce que le dossier des fermes de Chebaa entre dans le cadre de ce rapport sur la question des frontières ?

La question des fermes de Chebaa est examinée dans le cadre des résolutions 1559, 1680 et 1701.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis