Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 13:57
L'aide américaine au Moyen-Orient axée de plus en plus sur les femmes


function mxclightup(imageobject, opacity){ if (navigator.appName.indexOf("Netscape")!=-1 &&parseInt(navigator.appVersion)>=5) imageobject.style.MozOpacity=opacity/100 else if (navigator.appName.indexOf("Microsoft")!= -1 &&parseInt(navigator.appVersion)>=4) imageobject.filters.alpha.opacity=opacity }

USINFO - Par Elizabeth Kelleher - Rédactrice de l'USINFO -
« Quand vous apportez de l'eau potable et saine dans un village, vous faites gagner du temps aux filles car ce sont elles qui vont chercher et qui portent l'eau. Elles peuvent alors aller à l'école », explique Isobel Coleman, du Conseil des relations étrangères.

Depuis des dizaines années, l'aide américaine au Moyen-Orient a beaucoup fait pour les femmes. Mais au cours des années 50 et 60, la majorité de l'aide américaine aux pays du Moyen-Orient portait sur l'amélioration de la santé, souvent sous la forme d'un accès à une source d'eau potable ou de vaccinations contres les maladies. Ces initiatives n'avaient pas pour objectif direct de modifier la vie des femmes mais elles l'ont de fait améliorée. 

Au cours des années 70, l'aide américaine a mis l'accent sur l'amélioration de l'éducation. Dans les années 80, l'objectif était de favoriser la scolarisation des filles. Selon un rapport publié en avril 2005 par l'UNICEF, « depuis plusieurs décennies, des avancées considérables ont été réalisées dans l'éducation des filles au Maghreb et au Moyen-Orient ». 

L'UNICEF affirme qu'en 2005, 94 filles étaient scolarisées dans des écoles primaires pour 100 garçons et 80 filles dans le secondaire pour 100 garçons dans cette région. Mme Coleman souligne que l'impact de l'aide américaine sur la scolarisation des filles se ressent surtout en Égypte, pays qui, depuis 1979, est un des plus gros bénéficiaires de l'aide étrangère américaine.(En Égypte, 90 filles sont inscrites dans le secondaire pour 100 garçons selon l'UNICEF.) 

Dans les années 90, les programmes américains au Moyen-Orient ont tenté de manière plus délibérée de favoriser la réussite des femmes dans la société civile. L'aide s'est dirigée de plus en plus vers des organisations gérées par des femmes et œuvrant pour le progrès du statut de la femme. 

L'aide américaine aux femmes des pays du Moyen-Orient est principalement gérée par l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) même si d'autres fonds et du temps sont accordés par d'autres agences gouvernementales ainsi que par des entreprises et des ONG américaines.

 

Initiatives en matière d'éducation 

Aujourd'hui, l'USAID soutient un programme du gouvernement du Maroc visant à la fois à enseigner la lecture de l'arabe aux femmes en milieu rural tout en leur apprenant les nouveaux droits octroyés aux Marocaines. Au Maroc également, l'USAID, en partenariat avec la MEPI (Initiative de partenariat pour le Moyen-Orient), programme du département d'État, a accordé des centaines de milliers de dollars au « Comité de soutien à la scolarisation des filles » pour la construction de dortoirs pour les jeunes Marocaines rurales, scolarisées trop loin de leurs familles. 

Bien que la Jordanie compte un des taux les plus élevés d'alphabétisation des filles au monde, seulement 12 % des Jordaniennes ont un emploi rémunéré. L'USAID, en partenariat avec plusieurs ministères jordaniens et Cisco Systems Inc., société de haute technologie basée en Californie, a formé près de 2.000 femmes en informatique et a organisé des foires de l'emploi pour les aider à trouver un poste. 

Au Yémen, l'USAID a contribué au développement d'outils pédagogiques pour l'enseignement primaire et à la création d'une équipe technique mobile qui assure l'entretien des écoles dans plusieurs endroits. La MEPI a apporté son soutien au développement d'associations pour l'alphabétisation des paysannes et a travaillé en étroite coopération avec des collectivités pour mettre en place des services d'épargne et de prêts.
 

Formation aux affaires 

Aujourd'hui, l'aide américaine va au-delà de l'enseignement pour aider les femmes à se développer professionnellement. Depuis 2004, la MEPI a invité 120 jeunes avocates et femmes d'affaires à participer à des programmes de formation de plusieurs semaines à l'université de la Pennsylvanie suivis de stages dans de grands cabinets d'avocats ou de grandes entreprises aux États-Unis. La MEPI aide également les femmes qui s'intéressent à la défense de causes et à la politique à peaufiner leurs talents et à s'impliquer encore plus dans leurs collectivités pour apporter les changements nécessaires. 

En 2007, le Bureau des affaires éducatives et culturelles du département d'État (ECA), a organisé quatre programmes au moins à l'intention des femmes d'affaires du Moyen-Orient. Le premier programme, organisé dans le cadre du Programme des visiteurs internationaux, a invité des personnalités féminines influentes à rencontrer leurs homologues aux États-Unis. La deuxième année, le deuxième programme, organisé par le Partenariat international pour le parrainage des femmes influentes, a permis à des femmes de la Cisjordanie, de Gaza, du Liban et de l'Égypte de venir travailler dans des entreprises américaines sous la tutelle d'un parrain. 

En 2007 également, plusieurs Américaines occupant des postes de cadre supérieur ont participé à un sommet en Jordanie où elles ont rencontré des femmes d'affaires du Moyen-Orient. 

La MEPI soutient un projet qui rassemble des ONG de femmes et des représentants d'entreprises privées du Moyen-Orient afin de trouver des solutions aux problèmes qui touchent la vie des femmes, comme la violence conjugale par exemple. 

La directrice du projet, Shireen Zaman de Vital Voices, explique : « Le secteur privé au Moyen-Orient dispose d'une grande tradition de philanthropie. » Les efforts mis en œuvre dans le cadre de son projet aident les entreprises à trouver des moyens « plus stratégiques et durables » plutôt que de faire des « donations ponctuelles » en les mettant en contact avec des ONG, précise Mme Zaman. 

Shireen Zaman ajoute que les entreprises comprennent que de tels partenariats peuvent les aider à renforcer la fidélité envers leurs marques, à améliorer leur image, à rendre leurs employés fiers et à augmenter le rôle des femmes au sein de leurs collectivités. Récemment, des représentants d'entreprises et du secteur à but not lucratif des États-Unis et de la Jordanie ont assisté à une conférence organisée aux abords de la mer Morte pour analyser les raisons qui incitent les entreprises à s'impliquer dans des causes sociales. 

Liz Claiborne Inc., un fabricant américain de vêtements pour femmes, faisait partie des participants. Depuis une quinzaine d'années, la société a mis en place un programme de lutte contre la violence conjugale ainsi qu'une réglementation sur la sécurité sur le lieu de travail visant à aider les victimes d'abus et a lancé des initiatives de sensibilisation des adolescentes sur la violence lors de sorties en soirée avec de jeunes hommes. 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les efforts américains dans la région, consulter l'Initiative de partenariat pour le Moyen-Orient (MEPI).

source : USINFO

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis