Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 18:55
Jewish World Review  1er novembre  2007 20 Mar-Cheshvan 5768

'La Conspiration Kasher'

Par Suzanne Fields

http://www.jewishworldreview.com/cols/fields110107.php3

Adaptation française de Sentinelle 5768 ©

Les apparitions et les sorcières d'Halloween se sont encore repliées dans les fissures de l'imagination des jeunes, mais les vrais fantômes continuent de sévir sur notre humanité. Aucun n'est aussi sinistre que les costumes des antisémites qui une fois de plus éclatent d'audace. Quand les contours effroyables de l'Holocauste ont été d'abord révélés, un mantra de " Plus jamais ça " a fait écho en sympathie envers les Juifs, et s'est traduit par un soutien à l'Etat d'Israël. Cela n'a été nulle part aussi manifeste qu'en Europe, où six millions de Juifs sont morts, alors que les passants insistaient pour dire qu'ils ne savaient pas ce qui était survenu.

Une nouvelle hostilité à l'encontre des Juifs surgit en Angleterre, qui est comme l'Allemagne, l'une des nations les plus civilisées. Cette fois-ci, il est difficile de détourner les yeux. Les antisémites de l'Allemagne nazie sont faciles à caractériser comme des voyous et des brutes, qui jetaient des gens et des pianos par les fenêtres, mais d'autres antisémites écoutaient Mozart, Beethoven ou Bach tout en préparant l'Holocauste.

En Angleterre aujourd'hui, des antisémites lisent de la poésie, apprécient les beaux arts et dégustent des vins fins, raillant les Juifs avec une désinvolture hautaine. Les thèmes antijuifs gagnent en acceptabilité. " Dans le discours publique et privé en Grande Bretagne… Il existe un danger que ce courant devienne de plus en plus commun ", a prévenu une enquête parlementaire il y a juste un an. Melanie Phillips, auteur de " Londonistan ", documente combien se répand la maladie de la haine antijuive dans les communautés musulmanes croissantes en Angleterre. Mais elle montre aussi combien celle-ci est perméable à la culture de l'élite, dans les media, la Gauche universitaire et politique, et même l'Eglise d'Angleterre. La cible a été recentrée de la race juive vers l'Etat d'Israël.

" Le sionisme est désormais un mot grossier en Grande Bretagne, et l'opposition à Israël est une feuille de vigne pour la résurgence de la haine la plus ancienne ", écrit-elle dans le 'City Journal'. " Ce que l'antisémitisme a fait autrefois aux Juifs en tant que Peuple, il le fait maintenant aux Juifs en tant que Un Peuple ". Les anciens haïsseurs des Juifs voulaient que la religion disparaisse. Les nouveaux haïsseurs veulent qu'Israël, avec tous ces Juifs, disparaisse.

Le fantôme de Winston Churchill, qui admirait les Juifs pour leur énergie, leur intellect et leur conduite créative, se retourne sûrement dans un étroit cercueil anglais. " Il était à la fois un ami dans leurs heures de besoin, et un ami en actes ", écrit l'historien britannique Martin Gilbert dans son nouveau livre " Churchill et les Juifs ". Cela n'a jamais été aussi important. Le Premier Ministre favori de l'Amérique ne pouvait pas comprendre pourquoi les Arabes refusaient d'apprendre les techniques agricoles des Juifs de Palestine il y a huit décennies. Il ne pouvait pas comprendre pourquoi la présence de Juifs était considérée comme une injustice par les Arabes, ni pourquoi certains Anglais pensaient qu'ils avaient plus à gagner de l'occupation arabe d'une terre aride non cultivée, plutôt que des Juifs qui transformaient le désert en une vaste oasis.

" En quoi y a t il une rude injustice commise si des gens viennent pour multiplier un gagne-pain pour plus de monde, et transformer le désert en bosquets de palmiers et d'orangers ? " demandait Sir Winston. " En quoi est-ce une injustice si il y a plus de travail et de richesse pour chacun ? Il n'y a pas d'injustice. L'injustice existe quand ceux qui habitent le pays le laissent se transformer en désert pendant mille ans ".

Il défendait la présence juive en Palestine comme un précédent historique. Les Juifs sont arrivés avant les Arabes, qui arrivèrent comme des étrangers et des conquérants. " A l'époque du Christ ", observait Churchill, " la population de la Palestine était bien plus grande quand c'était une province romaine ". La majorité de cette province romaine était composée de Juifs.

Des journalistes aujourd'hui en Angleterre ne sont pas seulement sélectifs dans les faits historiques, mais ils adoptent le langage des pires antisémites, parsemant leur commentaire d'allusions au frauduleux " Protocoles des Sages de Sion ". Parfois, ils rafraîchissent l'étiquette avec des mots codés. L'influent journal " New Statesman " illustre ce qu'il appelle la " conspiration kasher " avec l'étoile de David en or à six branches perçant l'Union Jack [drapeau de la Grande Bretagne, Ndt]. Des critiques de la guerre en Irak blâment les " Néoconservateurs " américains - euphémisme à la mode pour désigner les Juifs, bien qu'inexact. Des Juifs britanniques qui soutiennent Israël sont accusés de " double allégeance ". Des boycotts d'Israël ont échoué, mais non sans le soutien d'un large ensemble de professionnels - universitaires, journalistes, architectes, docteurs. Les boycotteurs ignorent l'abondance de tyrans de la région pour ne cibler qu'Israël.

Le réseau Anglican "Peace and Justice" compare la barrière défensive d'Israël, qui a empêché la plupart des attentats suicide  à la bombe, aux barbelés du camp de concentration de Buchenwald. Dans ce monde orwellien, l'autodéfense est dénoncée comme une agression. Les seuls Juifs vertueux sont des Juifs morts.

Gordon Brown, le nouveau Premier Ministre britannique, déclare qu'il se tient avec Israël " aussi bien dans les mauvais que dans les bons moments ". Le reste du monde civilisé doit espérer que les mauvais moments ne vont pas empirer. Le précédent n'est pas encourageant.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis