Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 07:44

La piste d'Al Qaeda semble la première prise au sérieux, qui s'est signalé par des menaces sur ses sites, ainsi que par des tirs de missiles sur Israël (secteur de Shlomi) qui semblent lui avoir été attribués.

Sur le plan des tensions politiques internes et diplomatiques, si on ne connaît pas encore les détails de l'opération, on comprend assez vite que le crime profite à la Syrie et à l'Iran, dans leurs tentatives répétées de maintenir leur tutelle oppressante sur le Liban et empêcher toute normalisation. Notons que l'attentat fait directement suite à la visite proche-orientale de GW Bush, alors qu'un Djihadiste d'origine américaine incitait à accueillir celui-ci par un tapis de bombes humaines, de Ramallah au Koweit. Plus "modestement", des employés et des passants libanais auront payé le prix de la haine anti-démocratique des nazislamistes associés.

Rappelons encore que la représentation "politique" du Hezbollah a tout intérêt à se tenir à l'écart de ce type de tactique de confrontation ouverte, ce qui ne l'empêche nullement d'espérer empocher les dividendes de l'option pour le chaos, mettant à mal toute résolution libano-libanaise en vue d'élections présidentielles toujours reportées.

L'article suivant fait allusion aux attentats de 1983 qui avaient conduit au retrait de la force multi-nationale, conduisant indirectement mais pas à pas, via la Somalie, etc., à l'extension du terrorisme global, puis aux attentats sur le sol américain des années 93 au 11 septembre 2000. Le "test", s'il y en a un, consiste à savoir si la stratégie globale des Américains et du monde occidental dans son ensemble a réellement pris en compte le danger imminent des reculs successifs, pour, au contraire, relancer la lutte anti-terroriste chaque fois qu'elle se manifeste et remonter jusqu'à ses commanditaires.




Attentat visant un véhicule de l'ambassade américaine au Liban



 


drapeau_usa.jpgLibnanews – 15 janvier – Une explosion de forte intensité a été entendue dans la banlieue nord de Beyrouth, dans la région de Dora/Nahr el Mot, sur la voie maritime. De sources médiatiques, cette explosion qui a entraîné des dégâts matériels dans les immeubles avoisinants et les voitures présentes sur les lieux, a provoqué la mort de quatres personnes selon un bilan provisoire, et une dizaine de personnes ont été blessées.

(rafraichir la page pour la mise à jour)  

Des informations concordantes indiquent que la voiture visée appartiendrait à l'ambassade américaine et revenait de l'aéroport de Beyrouth, information d'abord démentie par l'ambassades précitée. L'ambassade américaine a également déclaré à l'AP qu'aucun de leur citoyen n'a été visé par cette explosion.

Ces informations ont été ensuite confirmées par le porte parole du département d'état américain  Sean mcCommack qui a déclaré que 2 employés de l'ambassade américaine auraient été légèrement blesss dans l'explosion de leur véhicule. Il a également indiqué qu'il s'agirait de personnel non américain. Il a confirmé la mort de 4 personnes de nationalité libanaise lors de cette explosion. 

Sean McCommark a indiqué que l'ambassade américaine à Beyrouth examine actuellement les mesures sécuritaires à prendre pour protéger son personnel et déclare des enquèteurs américains assisteront les forces de sécurités libanaises pour mener à bien l'enquête.

Des sources anonymes indiquent également que l'explosion serait intervenue alors que l'ambassadeur américain Jeffrey Feltman venait de quitter la reception donnée en son honneur à l'hôtel Phoenicia et alors que s'annonce son départ du Liban.

De source hospitalière, on indique qu’un blessé américain dénommé Matthew Clayson serait arrivé à l’hôpital Jetaoui. Trois blesses auraient été transportés à  l'hôpital st joseph :Georges Yazbeck, Randa Khouri, et Georges Helou

Selon l'OTV, le véhicule en question ferait partie d'un faux convoi de l'ambassade américaine.

 Selon la LBCI, de nouvelles informations indiquent que deux des victimes qui étaient dans la voiture se trouvaient derrière celle transportant deux employés de l’ambassade américaine. Dans le véhicule diplomatique, se trouvait 2 personnes dont l’un libanais et l’autre américain, alors que la troisième victime seraient un piéton sur le trottoir près de l’explosion.

De sources sécuritaires, on indique qu'une des victimes serait de nationalité américaine et l'autre irakienne, confirmant également que la voiture visée transporterait un personnel diplomatique de l'ambassade américaine. 

Toujours de sources médiatiques l'armée aurait arrêté deux personnes, et le premier juge d'instruction du Tribunal militaire de Beyrouth, Rachid Mezher est arrivé sur les lieux de l'explosion.

On ignore pour l'heure si la bombe était placée dans la voiture de type SUV ou sur les cotés de la route. 

Cette explosion intervient alors que le président américain se trouve actuellement en tournée au Moyen-Orient.

Il s'agit du 25ème attentat depuis la mort de l'ancien premier ministre Rafic Hariri, le 14 février 2005. Ce cycle de violence aurait fait jusqu'à présent plus de 62 morts dont les députés Gébran Tuéni, Antoine Ghanem, Pierre Gemayel et Walid Eido et le journaliste Samir Kassir ainsi que le général François El Hajj, héros de Nahr Bared. 

Ces attentats interviennent alors que les autorités israéliennes avaient estimées hier des groupuscules islamiques liés à Al Qaida responsables d'attaques à la roquette contre le Nord d'Israël. Le réseau terroriste international Al Qaida avait à de nombreuses reprises menacé le personnel étranger de la FINUL déployée au Sud Liban et des ambassades occidentales. En juillet dernier, un attentat avait ainsi visé un convoi du contingent espanol des casques bleus à proximité de la ville de Saïda au Sud Liban.

Cet attentat rappelle celui qui a visé en 1983 le personnel diplomatique américain, faisant 63 morts dont Robert Aimes, directeur des analyses pour le Proche-Orient et l'Asie du Sud pour la CIA. Cet attentat suicide, auquel s'est ajouté celui qui a visé en octobre de la même année le contingent américain et le contingent français stationnés dans la banlieue sud de Beyrouth, attribué à l'époque à un groupuscule chiite, avait entrainé le retrait de la force multinationale.

Cet explosion intervient alors que le Liban se trouve actuellement dans une crise politique dûe à la vacance de la présidence de la république suite aux échecs de l'organisation du scrutin présidentiel avec les désaccords persistants entre majorité et opposition qui s'accusent réciproquement d'agir sous influence américaine et syro-iranienne.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis