Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 17:50
18:49 Deux soldats israéliens et 46 Palestiniens ont trouvé la mort lors de l'une des plus importantes opérations militaires lancées par Tsahal dans la Bande de Gaza depuis son contrôle par le Hamas en juin 2007.  (Guysen.International.News)

IDF tank in Gaza, Friday (Photo: Amir Cohen)



Israël prépare la communauté internationale à un assaut sur Gaza
1er mars 2008 - Par Herb Keinon | © Jerusalem Post édition française

Alors que le Hamas vient d’inclure Ashkelon dans le cercle des localités visées par les tirs de roquettes, le ministre de la Défense Ehoud Barak et le ministère des Affaires étrangères ont commencé jeudi 28 février à préparer le public israélien et international à la possibilité d’une incursion à grande échelle dans la bande de Gaza.

A l’occasion d’une série de réunions au ministère de la Défense, Barak a déclaré : "Nous devrions nous préparer à une aggravation des hostilités à Gaza. Une grande opération terrestre est une réalité et est un fait tangible."

 

Selon des sources de la défense, les buts d’une telle opération - qui serait en phase de planification depuis des semaines voire des mois - ne seraient pas simplement de réduire la menace représentée par les roquettes et la fabrication de Kassam dans la bande de Gaza, mais aussi probablement de paralyser la capacité d’agir du gouvernement du Hamas, voire d’instaurer un "changement de régime."

 

Barak s’est entretenu avec le représentant du Quartet Tony Blair et le chef des renseignements égyptiens Omar Suleiman, et a précisé qu’Israël ne pouvait pas tolérer le niveau actuel de tirs de roquettes sur le sud du pays sans offrir de réponse plus large.

 

Devant des responsables communautaires réunis au Collège Universitaire Sapir, Barak a souligné que "la solution aux Kassam sera beaucoup plus rapide que ce que beaucoup pensent."

 

De son côté, le ministère des Affaires étrangères, dans des directives envoyées à ses représentants à l’étranger, les a chargés de dire que lorsqu’Israël a quitté la bande de Gaza en 2005, il comptait ne jamais y retourner, mais que la poursuite des attaques terroristes plaçait le pays dans une position où il n’a pas d’autre choix.

 

Le ministère a aussi chargé ses représentants de préciser que les missiles Grad tirés sur Ashkelon jeudi ont été passés en contrebande par le Sinaï depuis l’Iran. Selon une source diplomatique, l’origine iranienne des missiles montre l’importance d’une action intensive pour mettre un terme à la contrebande et isoler le Hamas de la Syrie et de l’Iran, qui "dirigent les actions terroristes de l’organisation."

 

A l’occasion de la visite du ministre lithuanien des Affaires étrangères Petras Vaitiekunas, la chef de la diplomatie israélienne Tzipi Livni a déclaré que la communauté internationale devrait "respecter" toutes les actions prises par Israël pour protéger ses citoyens.

 

Livni a affirmé qu’Israël rejetait les condamnations et les arguments selon lesquels il y a des pertes humaines des deux côtés de la barrière, déclarant qu’"il n’y a aucune équivalence morale entre des terroristes et ceux se battant contre eux, même si pendant ces actions, des civils innocents sont accidentellement tués. Dans ce cas, le monde ne devrait pas se tourner vers nous : il y a seulement une adresse pour la situation palestinienne dans la bande de Gaza et pour ce qui va probablement arriver dans l’avenir, et c’est le Hamas."

 

En parallèle, le directeur-général du ministère des Affaires étrangères Aaron Abramovich s’est rendu jeudi au Caire pour des pourparlers avec le ministre des Affaires étrangères égyptien Ahmed Abul Gheit au sujet de la situation à la frontière entre Gaza et l’Egypte.

 

Des représentants du gouvernement ont déclaré que tandis qu’Abramovich voulait se concentrer sur la façon de lutter contre la contrebande d’armes à travers et sous le couloir de Philadelphie, Gheit s’est déclaré plus intéressé par les modalités de réouverture du terminal de Rafah.

 

Ces pourparlers ont eu lieu en vue de l’arrivée la semaine prochaine dans la région de la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice.

 

Avec Rebecca Anna Stoil.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis