Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 20:39
Hamas Israël : où est la disproportion ?
Catégorie : Editorial
Publié par Hélène Keller-Lind le 2/3/2008
Un déluge de roquettes Kassam, d'obus de mortier et de Katushyas s'abat sur les populations civiles des villes proches de la Bande de Gaza que le Hamas utilise comme base d'attaques contre des civils israéliens depuis qu'il y a pris le pouvoir en juin 2007. Tirs effectués à partir de zones habitées palestiniennes : le Hamas utilise des boucliers humains palestiniens sans vergogne.
Après avoir prévenu le Hamas et effectué des frappes ciblées pendant des mois, Israël a fini par lancer une opération militaire contre les terroristes et leurs bases le 1er mars 2008.
"On" parle de « disproportion. » Mais où est-elle véritablement ?
Fin de l'été 2005. C'est dans la douleur que la plupart des habitants israéliens de la Bande de Gaza, installés là depuis quelque 20 ans, quittent leurs habitations. Israël démontre qu'avant tout les Israéliens veulent la paix. Et ce que feront les Palestiniens de cet endroit montrera ce qu'ils sont capables de faire, déclare, parmi bien d'autres, Nissim Zvili, ancien Secrétaire Général d'Avoda – parti travailliste israélien – et alors ambassadeur d'Israël en France.

Le ministre israélien de la Défense d'alors estime que l'on peut faire confiance à l'Egypte pour surveiller la frontière entre elle-même et la Bande de Gaza. Lors d'une interview en 2007 il avouera ne pas comprendre pourquoi l'Egypte ne tient pas parole et laisse entrer à Gaza des tonnes d'armes et de munitions.

Le 15 juin 2007 le gouvernement israélien rappelle que la communauté internationale elle-même, par le biais du Quartet et de la Feuille de Route, estime qu'Israël ne peut être la cible d'un quelconque terrorime palestinien. Or, « les terroristes du Hamas, en continuant à prendre pour cible des Israéliens, apporte également des tragédies aux Palestiniens. »
Et, rappel nécessaire : Hezbollah, au nord, et Hamas au Sud, ne sont que les représentants de l'Iran d'Ahmadinejad qui déclare à qui veut l'entendre que son but est de détruire Israël, « position avancée des Infidèles... »
Or, entre les 15 et 31 mai 2007 plus de 300 Kassams tirées depuis la Bande de Gaza ont atteint la population civile de la ville frontalière de Sdérot .
Il y a eu 2 morts, des blessés, 179 civils sont traités en 15 jours. Qui en parle ici ? Avez-vous jamais vu ces images, disponibles ici, sur les chaînes de télévision françaises ?

Mais le Hamas prend a bel et bien pris le pouvoir dans la Bande de Gaza et annonce qu'il veut établir un Etat islamiste qui applique la Sharia.

Le Hamas se livre pendant des mois à des exactions effroyables contre les Palestiniens du Fatah, assassinant enfants, femmes, hommes. Disproportion ? Indéniablement !
On entend un tenant du Fatah raconter des assassinats terribles et dire sur France 3 que « même les Israéliens n'ont pas été aussi violents que nos frères palestiniens.... »

Depuis lors on imagine aisément ce qu'ont dû être le droit des femmes dans la Bande de Gaza....Qui proteste ? Et, bien entendu les tirs contre les civils israéliens sont quotidiens. Les rares protestations entendues sont molles. Et le Président Abbas est totalement impuissant...
Israël ferme les passages avec la Bande de Gaza, laissant toutefois passer vivres et médicaments pour prévenir toute crise humanitaire. Et fournissant la Bande en électricité. Toujours pour des raisons humanitaires. Tout en sachant, pourtant, que cela permet aux terroristes de continuer à fabriquer leurs roquettes Kassam made in Gaza....
D'aucuns, « bonnes âmes, » protestent contre ces fermetures de sécurité partielles. ils voudraient sans doute que l'on mette à la disposition des terroristes des limousines pour leur faciliter le passage et aller tuer des civils israéliens dans des bus, des centres commerciaux ou des écoles comme cela a été fait si souvent par le passé...Et ce que prévient assez efficacement la barrière de sécurité, décidée par des dirigeants de gauche – n'en déplaise à Christian Malard, spécialiste du Proche-Orient qui l'attribue, à tort, à la droite israélienne, notamment dans un film sur Shimon Péres...-

Point au 2 mars 2008. Les tirs depuis Gaza se sont intensifiés. Il y a eu plus de morts et de blessés civils israéliens. Israël prévient, boucle Gaza plus avant et menace de couper la fourniture d'électricité. Les dirigeants terroristes, pourtant bien nourris de toute évidence, crient à la crise humanitaire. Ils font filmer des magasins vides par les journalistes palestiniens qui travaillent pour les chaînes occidentales ou de rares journalistes occidentaux emmenés pour des visites soigneusement guidées et qui ne tiennent pas du tout à être enlevés pour « mauvaise conduite. » Ils organisent aussi des clichés de Palestiniens, femmes et enfants, éclairés à la bougie. On découvrira que cela s'est fait....en plein jour... Bref, tout pour faire pleurer dans les chaumières occidentales.
Et les dirigeants intensifient les tirs....Jusqu'à ce qu'Israël lance une offensive. Qui reste mesurée puisque des troupes israéliennes sont envoyées sur le terrain...et que des soldats israéliens sont tués ou blessés. Alors qu'une offensive purement aérienne aurait été possible. Mais aurait entraîné plus de morts civiles palestiniennes.

L'Occident en sait-il gré à Israël ? Bien sûr que non ! Le Conseil de Sécurité condamne. Les violences, certes, mais le décompte des morts donne à penser qu'Israël serait plus à condamner que les mouvements terroristes qui les provoquent. Et qu'a fait l'ONU ou le Quartet pour faire cesser les violences anti-israéliennes quotidiennes depuis des mois ?
Les télévisions déforment. Comme on peut le voir dans le JT de la nuit de France 3 http://jt.france3.fr/soir3/ à la mémoire courte...Parler de « dizaines de femmes et enfants » amenés dans «des morgues » de Gaza est faux calomnieux : les Palestiniens eux-même sont état de 60 morts dont nombre de membres du Hamas ou du Jihad islamique. Qui, rappelons-le, sont les cibles visées par les frappes aériennes israéliennes. Mais qui se cachent parmi des civils....Et sont donc responsables de ces morts...

Mahmoud Abbas suspend les négociations avec Israël. Il y est obligé, car déjà menacé par ses « frères » du Hamas pour oser parler aux dirigeants israéliens... Et il y a eu d'ores et déjà bien plus de 100 de ses fidèles assassinés dans la Bande de Gaza....
De plus, il ne contrôle rien à Gaza et ne contrôle pas grand chose en Cisjordanie comme le soulignent les dirigeants israéliens qui sont contraints d'y faire régner la loi et l'ordre. Que réclamait, en toute logique, le Président français lors de la récente Conférence des donateurs qui s'est tenue à Paris...

Question subsidiaire : comment les médias français rapporteraient-ils les mêmes événements si des localités françaises frontalières étaient ainsi prises pour cibles au quotidien des mois durant ? Le temps de parole / films serait-il ainsi consacré très majoritairement aux agresseurs ?

Alors, qu'est-ce qui est disproportionné ?
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis