Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 09:46

 

 

The Anti-Jewish Riots in Oslo, par Eirik Eiglad, Communalism, 2010, 103 pp.

 

Une critique de Manfred Gerstenfeld


books (Copier)

 

 

Ce petit livre – un essai d’environ vingt mille mots – décrit la situation en 2009, à propos de laquelle l’auteur dit :  

 

Aussi loin que je puisse en juger, ce furent les émeutes les plus violentes de toute l’histoire de la Norvège. Même avant et pendant la Seconde Guerre Mondiale, alors que les préjugés antisémites étaient très forts, que les politiques publiques étaient discriminatoires et que la police d’Etat nazifiée confisquaient avec zèle les biens juifs et déportaient les Juifs sur cet abject navire d’esclaves, appelé le SS Donau – même à l’époque, on n’a pas assisté, en Norvège à des explosions anti-Juives d'une telle ampleur. Ce pays n’a pas d’antécédent dans l’histoire de violence de masse anti-juiveà ce point gratuite et injustifiée.

 

Le livre couvre une période de quatre jours – du 8 au 11 juin 2009 – et comprend également quelques réflexions rétrospectives sur ce dont Eiglad a été témoin. Dès le premier paragraphe, il écrit : « Jamais je n’avais imaginé que je devrais un jour assister à des émeutes anti-juives dans la capitale norvégienne ». L’auteur, qui vit à l’extérieur d’Oslo, précise qu’il écrit à partir d’un point de vue de gauche : « Je suis un écologiste social, je crois à la démocratie directe, à une forme éclairée et libertarienne de socialisme ».

 

Puisque l’incitation anti-israélienne en Norvège, menée par la soi-disant « élite progressiste », le degré d’antisémitisme ici, et les manifestations de haine reçoivent si peu d’attention à l’étranger, il vaut mieux, d‘abord, relater le sens du propos de l’auteur. Eiglad était en visite à Oslo, le jeudi 8 janvier, par un jour froid où soufflaient des vents glacials, quand se sont déroulées deux manifestations contre la guerre de Gaza. Il y avait aussi une manifestation pro-israélienne ; les participants s’étaient rassemblés dans une zone délimitée par des barrières, protégés par la police, pendant que les partisans du Hamas leur balançaient des bouteilles et des petites pierres.

 

Eiglad, qui se tenait à l’extérieur de cette zone, a été attaqué par un certain nombre de ce qu’il appelle des immigrés de  « première et deuxième générations » qui croyaient qu’il était pro-israélien, voire pire, un Juif. Il n’est pas considéré comme politiquement correct en Norvège de se montrer plus précis et d’appeler les assaillants pour ce qu’ils sont : « des musulmans violents ».

 

Un peu plus tard, l’auteur a pu observer une manifestation “en faveur de la paix”, à laquelle participaient environ dix mille personnes. Certains d’entre eux criaient « Tuez les Juifs » ou « Massacrez les Juifs » en arabe. Une banderole brandie suggérait que les gens devaient «  vider leurs ordures devant la synagogue » et « déposer des têtes de porcs dans les cimetières [juifs] ».  La personne qui présidait la communauté juive et le Rabbin, Anne Sender et Yoav Melchior, ont été insultés et ont dû quitter le rassemblement.

 

Après cela, il y a eu des appels à brûler l’ambassade d’Israël, un grand nombre de manifestants se sont rués devant le bâtiment mais l’ont trouvé fortement gardé. Ils ont alors fracassé les vitres d’un salon de beauté près de là qui appartient à un homosexuel bien connu. Comme si cela ne suffisait pas, plusieurs personnes pro-israéliennes ont été passées à tabac ou insultées. Eiglad titre le chapitre consacré à ce jeudi : « J’ai vu à quoi ressemblerait l’avenir ».

 

Il relate que le jour suivant, le site internet du quotidien Dagbladet a diffusé la vidéo de jeunes frappant à terre un vieil homme de soixante-treize ans, Sverre Martin Haug, qui portait un drapeau israélien, en criant : « Sale Juif – choppez-le » -1- . Deux jeunes musulmans sont venus à la rescousse de Haug et les autres jeunes musulmans ont cessé de s’en prendre à lui, parce qu’ils se sont aperçus qu’il s’agissait d’un Norvégien non-juif.

 

K.Halvorsen-demo (Copier)

K. Halvorsen et "l'axe du Mal Américano-sioniste"

 

Deux jours plus tard, s'est tenue une manifestation pro-palestinienne. S’ajoutant aux Musulmans, beaucoup de socialistes y ont également participé. Kritstina Halvorsen, la dirigeante du Parti de la Gauche Socialiste, qui était alors ministre des finances et se trouve actuellement ministre de l’éducation, était, également, présente. Eiglad raconte que lorsqu’il est passé près d’elle, elle se tenait auprès de quelqu’un tenant une pancarte qui proclamait : « Le plus grand axe du mal : Les Etats-Unis et Israël ». Des photos qui en témoignent sont parues dans plusieurs quotidiens.-2-

.

A la suite de cela, des milliers de gens se sont joints  à un défilé en direction de l’ambassade israélienne. L’auteur raconte à quel point étaient nombreux ceux qui hurlaient « Mort aux Juifs » en arabe. D’autres criaient : « Faites sauter l’ambassade ! » ou même : « Gazez l’ambassade ! ». On a brûlé un drapeau israélien. Des pancartes assimilaient le premier ministre d’alors, Ehud Olmert, à Adolf Hitler ou affichaient le mot « Israël » avec un « S » transformé en swastika. Les « militants » étaient accompagnés d’enfants qu’ils prenaient soin de mettre entre eux et la police, employant la technique du « bouclier humain » utilisée par les Palestiniens.

 

Au cours des émeutes qui ont suivies, des restaurants McDonald’s et d’autres boutiques ont fait l’objet d’attaques et ont partiellement été détruits. On a pris ces endroits pour cibles au prétexte d’une fausse rumeur répandue sur Internet, disant que tout l’argent que gagnerait Mc Donald’s ce jour-là était destiné à être envoyé en Israël.

 

Il est apparu aussi plus tard que l’un des participants à la manifestation pro-israélienne qui venait de l’extérieur de la ville, le 8 janvier, a été mutilé à vie. Jon Gunnar Aksnes a raconté qu’il avait été frappé avec le manche d’un drapeau et, ensuite, à coups de matraques par un autre gang. Lorsqu’il est retourné à son bus, ensanglanté, un reporter de la télévision d’Etat NRK, notoirement anti-israélienne, a vu qu’il était blessé et a tourné sa caméra en sa direction. Lorsqu’il leur a dit qui l’avait attaqué, le journaliste a rapidement détourné sa caméra -3-.

 

Ces émeutes attestent de la façon dont opèrent désormais les franges extrêmes de la communauté musulmane et leurs alliés en Europe occidentale. L’objectif est de dominer l’espace public et d’y détruire tout ce qui apparaîtrait, de près ou de loin, comme israélien ou juif.

 

Le Dr. Manfred Gerstenfeld préside le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.


Adaptation : Marc Brzustowski.


-1- Harald S. Klungtveit, “Ta Ham! Jaevla jøde!” Dagbladet, 9 January 2009. [Norwegian]

-2- Bjørn Gabrielsen, “En smak av egen medesin,” Dagens Naeringslev, 2 April 2009 [Norwegian], picture. by Scanpix; Manfred Gerstenfeld, “Antisemittisme i Norge,” Dagbladet, 5 April 2009. [Norwegian]                                                     

-3- Ove Eikje, “Merket for Live av Gaza demonstranter,” Dagen, 18 February  2010. [Norwegian]

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Les pays Scandinaves sont pris dans la mélasse Islamiste. Quand ils comprendront, cela sera trop tard pour eux. D'ailleurs, ils ne se rendent pas compte, mais, pour eux, "les carottes sont cuites".
L'islam pure et dure régnera partout, et vu le nombre, il faudra bien se plier à leur mode de vie. De plus en plus nous croisons dans nos villes des femmes voilées, marchant leurs maîtres à 10
mètres derrière. Leur antisémitisme primaire les rend sourd et aveugle. Plus dure sera la chute.
Répondre
G
On se demande comment des gouvernements européens puissent laisser faire de tels agissements contre un état reconnu, républicain, et respectueux des autres. Ce sont tous des fascistes, antisémites,
et jalouent de ce que cet état a pu réaliser en si peu de temps. Regarder autour de vous, et vous verrez qui bientôt, ils vous faudras vous battrent contre l'islam qui souhaitent s'accaparer de
votre pays.
Attention qu'il ne soit pas trop tard.
Sabbat chalom a tous mes freres et soeurs, en Israel et dans le monde entier.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis