Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 19:33
Explosion d’une roquette tirée depuis le Liban vers Israël : une blessée

agences

samedi 21 février 2009

Une femme a été légèrement blessée samedi matin par l’explosion d’une roquette tirée du Liban contre le nord d’Israël, provoquant une riposte de son armée, selon des sources militaires israéliennes. La roquette a explosé en Galilée près de la frontière libanaise. Une femme a été légèrement blessée par des éclats de verre et a été évacuée vers un hôpital, a affirmé un porte-parole de l’armée israélienne.

Tsahal a immédiatement répliqué et tiré trois obus contre le sud du Liban.

"L’ennemi israélien a agressé le Liban en tirant sur la région d’el-Qlailé, au sud de (la ville côtière) de Tyr et les forces armées inspectent la région", a indiqué de son côté un porte-parole de l’armée libanaise.

"L’armée israélienne estime qu’il s’agit d’un incident sérieux et qu’il est de la responsabilité du gouvernement libanais ainsi que l’armée libanaise d’empêcher ces tirs de roquettes", a pour sa part précisé le porte-parole israélien.

La radio publique avait auparavant précisé que la roquette de type Katioucha était tombée près de la ville de Maalot tandis que la radio militaire ajoutait que l’engin avait provoqué des dégâts dans une habitation.

Ce tir n’a pas été revendiqué.

Le 14 janvier, trois roquettes avaient été tirées du Liban.

Ces tirs de roquettes, qui n’ont pas fait de victime, étaient les deuxièmes depuis le lancement par Israël, le 27 décembre, d’une offensive dans la bande de Gaza qui a fait plus de 1.300 parmi les Palestiniens.

Le Hezbollah chiite pro-iranien contre lequel l’armée israélienne avait mené une guerre durant l’été 2006 avait nié son implication dans ces tirs.


Katioucha libanaise sur un village arabe-israélien (

© Metula News Agency

Metula, 12h 15, (11h 15 à Paris)

Breaking news :

Ce samedi matin, vers 9h locales, deux Katiouchas ont été tirées à partir du village de Mansouri, au sud de Tyr, au Liban-Sud.

Il s’agit d’une région totalement contrôlée par les miliciens de l’organisation terroriste chiite Hezbollah, dont la présence armée n’est contestée ni par l’armée libanaise, ni par le corps expéditionnaire de l’ONU au Liban, en dépit des résolutions de cette institution qui l’y contraignent.

Le gouvernement israélien a rendu responsable l’Etat libanais pour les actes d’agression perpétrés à partir de son sol. Les organes médiatiques du Hezbollah ont annoncé que ces roquettes avaient été "tirées par des inconnus", ce qui est matériellement impossible dans cette zone.

Une Katioucha est tombée en territoire libanais, l’autre dans un village arabe-israélien de Galilée. On dénombre trois blessés par des éclats, dont une jeune fille de 20 ans, surprise dans son sommeil, ainsi que 3 personnes en état de choc. Il y a des dégâts matériels.

Ces personnes ont été emmenées à l’hôpital de Nahariyya pour y recevoir des soins. Tsahal a immédiatement riposté à cette agression spontanée en lançant 7 obus d’artillerie en direction de la région d’où sont partis les tirs. On pense, tant au sein de l’armée israélienne que parmi les analystes de la Ména, qu’il s’agit d’une provocation isolée sans suite. Aucune mesure sécuritaire n’a été prise.

New pro-Saudi terrorist group suspected of Katyusha attack from Lebanon

DEBKAfile Exclusive Report

February 21, 2009, 8:08 PM (GMT+02:00)

Lebanese soldier examines rocket launcher

Lebanese soldier examines rocket launcher

The rocket attack which slightly injured three Israelis in the Arab Christian village of Mailiyeh early Saturday, Feb. 21 is attributed by DEBKAfile's counter-terror sources to the "Jihad Movement for Gaza" – a new terrorist organization operating out of the Ain Hilwa refugee camp near the South Lebanese town of Sidon. No organization has taken responsibility for the attack.

This ragtag group of Palestinian, Syrian, Lebanese and Iraqi terrorists is headed jointly by Jamail Hamad, a Palestinian Sunni Moslem, and Gandi Suhmurani, a Lebanese Shiite, with funding from Saudi intelligence to buy recruits, weapons, explosives and rockets.

Most of the recruits are drawn from groups linked to al Qaeda, such as the violent Jund al Sham, Hizbt al Nasser and Fatah al Islam and ex-Sunni insurgents on the run from Iraq. The Jihad Movement of Gaza has recently seized large sections of Ain Hilwa from Fatah control, at the same time running courses for its recruits in the use of bomb cars, rocket fire and suicide attacks.

DEBKAfile's intelligence sources name the group's three operations officers – Abdallah Liyani, a former Sunni insurgent from Ramadi, Iraq, another Iraqi called Hamad Naouchi and Hamis Ahmed, a Syrian.

Saudi intelligence is investing in the new group to create a militia for challenging Hizballah's sole grip on South Lebanon and Iran's inroads on Lebanon. To win recognition and legitimacy, the Jihad Movement for Gaza is trying to seize the war initiative against Israel and show Hizballah up as all talk and no action.

In the last two weeks, operations against UN peacekeepers and Israeli forces and rocket attacks on Galilee have been in the pipeline. UNIFIL has been on a high alert. But, although this information has been in Israel's hands since the last week of January, the authorities refrained from putting Israeli border communities and towns on guard. This is compatible with the policy pursued by defense minister Ehud Barak and his senior adviser Amos Gilead to put all Israel's security eggs in the Egyptian basket - and indirectly in Saudi hands.

Cairo and Riyadh's interests diverge sharply from those of Israel in the areas adjoining its borders – Gaza and Lebanon. Saudi sponsorship of a new terrorist organization in South Lebanon illustrates this conflict of interests.

Earlier, DEBKAfile reported:

One rocket fired from Lebanon early Saturday, Feb. 21, destroyed a home in the West Galilee village of Mailieh, a second fell on the Lebanese side of the border. Three civilians hit by shrapnel, two suffered shock. Hizballah has denied responsibility for the attack which no other terrorist organization has admitted.

Israeli artillery returned the fire emanating, according to Lebanese sources, from al-Qulaila and al-Mansouri near the Lebanese border town of Naqoura. The sources link the rocket attack to the flares Israeli forces fired over the border along 4-6 km of the south Lebanese coast Friday night after a soldier was reported by the Dubai-based Al-Arabia TV to have gone missing in the sea. No reports of a missing soldier came from Israel.

UNIFIL spokeswoman Yasmina Bou Zayan denied information about a missing person but confirmed flares were fired over Lebanese territorial waters. Unconfirmed Lebanese sources told Deutsche Presse-Agentur that the reportedly missing soldier might have drowned, explaining the flares. Early Saturday, the body of a wind-surfer was found on the beach north of the Israeli town of Naharia.

The last Katyusha attack from Lebanon occurred last month during Israel's Gaza operation.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis