Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 07:58
L’Administration Obama met en garde non pas l’Iran, mais Israël, Ed Lasky


Imprimer
    Envoyer à un ami 

12/04/09

 

The American Thinker, April 08, 2009


Texte anglais original : "Obama admin warns Israel, not Iran".

 

Traduction française : Artus, pour www.nuitdorient.com


Ces deux dernières années, le journal American Thinker a publié de nombreux articles prédisant que Barack Obama montrerait qu'il est un "apaiseur de tyrans" [1].

Le président a réalisé ces prédictions.

Son obséquiosité vis à vis du régime tyrannique d'Iran ; sa révérence devant le roi Abdallah d'Arabie Saoudite (même le Centre américain pour le Progrès, lié étroitement à cette administration, a admis qu’il s’était incliné); son allocution télévisée sur une chaîne islamiste et destinée au monde arabe ; l'extension démesurée de l'aide aux Palestiniens, sa constante affirmation que le monde musulman a enrichi l'Amérique ; son engagement à se joindre à la Commission des Nations Unies pour les Droits de l'Homme [2] ; le fait que son premier appel téléphonique, en tant que Président, ait été pour le chef de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas ; son étripage des dépenses de défense - notamment la fin du programme des F-22 et des missiles de défense –, pourtant cruciales pour faire face aux régimes-voyous qui développent des armes nucléaires ; sa placidité à l'égard de la Russie et de l'agressivité de la Corée du Nord ; sa tournée d’excuses en Europe… Et la liste est loin d’être complète…

Pour être vraiment efficace son avilissement de l’Amérique devait aussi se refléter dans l'attitude désobligeante vis-à-vis de nos alliés et amis et leur affaiblissement [3]. Et c’est ce qu’il a commencé à faire avec honteux faux pas diplomatiques en série y compris à l’égard de la Grande-Bretagne. Maintenant il s’est concentré sur Israël, une petite nation entourée de nombreux et riches ennemis, dont l'un, l'Iran, se vante régulièrement de son intention de détruire Israël.

Face à ces diverses menaces existentielles, que fait Obama ? Il adresse un avertissement sans précédent au Congrès, lui signifiant qu'il faut s'attendre à un "clash" avec Israël, et lui demande instamment de soutenir sa politique. Enverra-t-il son armée d'admirateurs de terrain pour faire pression sur les membres du Congrès, afin que ceux-ci le soutiennent dans ses projets ? Après tout, il a déjà averti les membres du Congrès qu’il suit attentivement les résultats du soutien qu’ils lui accordent.

Et pour que personne n’ignore le message, son vice-président, Joe Biden, l’a renforcé en faisant comprendre à Israël passer que le soutien habituel Américain pourrait ne pas suivre. Hier soir, sur CNN, Biden a averti Israël de ne pas attaquer l'Iran. Israël est un Etat souverain dont le peuple est menacé d'une attaque nucléaire et d'un autre Holocauste par un Etat-voyou ; et quel est le message du président d'une grande nation - qui fut autrefois la meilleure amie d'Israël ? - "Vous pouvez crever" ?

Tout dirigeant expérimenté devrait savoir que les menaces sérieuses d'utiliser la force militaire peuvent aider la diplomatie à faire évoluer la conduite d'un pays tiers. Or l'Amérique vient justement d'envoyer à l'Iran le message inverse : qu'il ne risque rien pour ses projets nucléaires. Les Etats-Unis ont arrêté la fabrication du F-22 Raptor et le programmes des missiles de défense, le lendemain du lancement par la Corée du Nord d'un missile balistique [4]. Quel message Obama veut-il envoyer au reste du monde?

L'ère de la Pax Americana est révolue, et, avec elle, une grande partie de la sécurité du monde libre [5].

 

Ed Lasky

© The American Thinker

 

----------------------

 

Notes de www.nuitdorient.com


[1] Celui qui nourrit les crocodiles pour les apaiser finit par être dévoré. [Allusion au célèbre apologue de Churchill].

[2] Commission dirigée et constituée surtout par des régimes dictatoriaux, la Libye, la Corée du Nord, Cuba, etc.

[3] Voir l’article sur la perte éventuelle du Liban à www.nuitdorient.com/n22a618.htm

[4] Capable de transporter une ogive nucléaire – Pour tromper l'ennemi, la Corée du Nord a annoncé le lancement d'un paisible satellite.

[5] Dans un article intitulé "Sommes-nous dans le 1984 de George Orwell" le journaliste et professeur Guy Millière écrit, dans Israël-Magazine: « L'administration Obama est la pire de l'histoire des Etats-Unis, car je la pense pire que celle de J Carter. En 4 ans, J Carter a provoqué des désastres intérieurs et des désastres planétaires, et je n'en attends, hélas, Pas moins d'Obama… Les Américains commencent à s'apercevoir de l'erreur monumentale qu'ils ont commise, le 4 novembre dernier. L'erreur, je veux le penser, sera rectifiée… »

  
----------------------


[Article aimablement signalé par Matsada –Infos.]

 

Mis en ligne le 12 avril 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis