Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 19:07

De Claire, toujours, qui risque fort de décrocher la palme de la clairvoyance internautique, ce jour, mais ce n'est que partie remise! Un texte qui va droit au coeur du problème qui ne cesse de poser, de jour en jour, de façon plus crûe : que sont les "défenses immunitaires de "l'Occident" devenues, sorte de coquille à demi-vidée de sa substance, n'ayant plus le "souffle" de s'opposer pour les déconstruire -ou disons plus simplement, que le simple troufion que nous sommes comprendra aisément : les vaincre-, aux totalitarismes les plus éculés? Sans entrer, pour le moment, sur le tobogan sans fond des circonvolutions insipides auxquelles nous convient nos politiques, d'Obama aux réfractaires momentanés de l'assistance aux discours d'Ahmadindedjad, assidus des molles condamnations pour la forme et des contrats juteux pour le reste...


http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?article1085

ONU - Conférence sur le racisme (Durban 2)

L’Occident doit retrouver son leadership moral, par Salim Mansur

lundi 27 avril 2009, par Annie Lessard, Marc Lebuis


« C’est l’affaiblissement de la fibre morale de l’Occident, son refus abject de défendre son histoire - qui après tout a donné au monde son plus long souffle de liberté et de prospérité - qui a été mis en évidence à Genève. L’Occident doit de toute urgence retrouver ses repères moraux, car seul le leadership moral – selon le conseil déjà donné à l’Occident contre le communisme par Alexandre Soljenitsyne - peut aider à contenir et à vaincre les ennemis contemporains de la liberté ».

Le grand historien britannique Arnold Toynbee a écrit : « Les civilisations meurent par suicide, non par meurtre ». Revenant sur la conférence de l’ONU contre le racisme, dite Durban 2, qui s’est récemment tenue à Genève, Salim Mansur invite l’Occident à prendre conscience de ses élans suicidaires, et à se redresser.

***

Recipe for Third World and West, par Salim Mansur, Sun Media, 25 avril 2009

Dans son livre A World Only Lit By Fire, l’historien William Manchester explique splendidement comment un continent a été englouti dans ce qui est connu comme un Âge sombre.

C’est non seulement Rome, la fière cité du monde antique, qui a été envahie par des hordes de barbares venant de l’est, c’est aussi une antique civilisation qui est rapidement tombée en ruine. Elle a été détruite de l’intérieur par une population qui avait perdu tous ses repères et oublié son histoire, ainsi que par une élite dirigeante corrompue par une irrémédiable complaisance envers elle-même.

L’Occident, comme la Rome antique, est assiégé, et ceux qui aujourd’hui l’encerclent ne cachent pas leur intention de le détruire comme réparation des fautes passées commises dans la construction du monde moderne.

Mais à la différence des barbares qui ont envahi Rome et son empire, les hordes grouillantes de l’axe anti-Occidental ne se rassemblent pas à ses frontières. Elles se réunissent plutôt dans ce temple moderne de l’imposture qu’est l’Organisation des Nations Unies, d’où elles lancent leurs attaques contre la civilisation dont elles convoitent les merveilles avec avidité, tout comme jadis les barbares qui ont envahi Rome.

La conférence de l’ONU sur le racisme à Genève en Suisse représente l’effort moderne d’un Occident qui s’agenouille devant les leaders rapaces des États voyous du Tiers Monde auxquels il s’empresse de faire des concessions comme prix à payer pour ne pas être importuné.

C’est l’affaiblissement de la fibre morale de l’Occident - son refus abject de défendre son histoire, qui, tout bien considéré, a donné au monde son plus long souffle de liberté et de prospérité - qui a été mis en évidence à Genève.

Le spectacle de plusieurs diplomates européens sortant de la salle de conférence pendant que le président Ahmadinejad d’Iran livrait son ignoble diatribe antisémite et anti-occidentale, a montré le pathétique désarroi d’une diplomatie européenne frénétiquement désireuse de négocier un accord qui sauve la face avec les pires violateurs de droits humains au monde.

L’ironie est que l’Occident a besoin de se rappeler les paroles de Marx : « Les pays les plus développés au plan industriel montrent aux pays moins développés l’image de leur propre avenir. » Et dans Le manifeste du Parti communiste, Marx et Engels ont célébré le progrès du capitalisme par rapport aux systèmes d’activité économique précédents.

Au lieu d’accueillir des conférences hypocrites comme Durban II à Genève, il est temps que l’Occident fasse preuve de son autorité morale en exigeant des Ahmadinejad de ce monde et de leurs alliés anti-Occident, qu’ils expliquent pourquoi ils ont privé leur peuple de la liberté d’adopter pleinement le modèle éprouvé de prospérité qu’est l’Occident.

En ce qui concerne Israël, c’est un modèle de nation moderne éclairée retournée dans son foyer historique, et un miroir qui renvoie quotidiennement au monde arabo-musulman l’image de son effroyable échec comme civilisation jadis digne de respect.

En outre, l’intense rage antisémite qu’Ahmadinejad a affichée à Genève sert aux dirigeants arabo-musulmans à imputer à des tiers la responsabilité de la misère de leur population.

Le Tiers Monde a besoin de plus d’Occident, malgré ses défauts – demandez aux Chinois et aux Indiens – s’il veut libérer ses pauvres de l’oppression de leurs cultures traditionnelles.

L’Occident doit de toute urgence retrouver ses repères moraux, car seul le leadership moral – selon le conseil déjà donné à l’Occident contre le communisme par Alexandre Soljenitsyne - peut aider à contenir et à vaincre les ennemis contemporains de la liberté.

Voir aussi :

L’Europe apaise les ennemis de la liberté, par Salim Mansur

La bataille des droits de l’homme à l’ONU (documentaire Arte)

ONU : tollé après une diatribe d’Ahmadinejad

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis