Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 09:43
Merci à Gilles pour ce signalement! Comment les bras cassés de l'extrême-gauche préfèrent provoquer le chômage des dockers, plutôt que coopérer avec une filiale stigmatisée pour son implantation nationale, ethnique ou religieuse. Georges Frêche, fréquemment contesté dans son camp, prouve, quant à lui, qu'il n'est pas "raciste", contrairement aux procès qui lui sont fréquemment intentés.

Édition du mardi 16 juin 2009
DR

Photo V. A.

Polémique : L'arrivée d'Agrexco vivement contestée à gauche


COMMERCE

La société israélienne d'export de fruits et légumes doit s'installer sur le port de Sète. L'installation annoncée d'Agrexco, poids lourd de l'exportation de produits frais israéliens, sur le port de Sète provoque une levée de boucliers comme rarement vue à Montpellier. Ce front de contestation, très actif depuis quelques semaines, est constitué de partis politiques de gauche (NPA, PC, PG), des Verts et d'associations pro-palestiniennes. Au total, une cinquantaine d'organisations, dont certaines confidentielles, ont rejoint la « coalition contre Agrexco » et espèrent parvenir à empêcher son implantation. L'arrivée de cet exportateur de fruits, fleurs et légumes, numéro un en Israël, a été confirmée en février dernier à Sète, en présence de Georges Frêche, dont l'un des objectifs est de relancer l'activité du port. La Région s'est parallèlement engagée dans un plan d'investissements de 200 M € dans les infrastructures du port de commerce. L'implantation du terminal d'Agrexco - auparavant basé sur le port autonome de Marseille, jugé trop instable socialement - est prévue pour la fin 2010 et représente, à terme, un trafic annuel de 500 000 tonnes , conduisant à la création de plusieurs dizaines d'emplois.
Pour les organisations qui contestent le projet, offrir ainsi un port d'attache à Agrexco revient cependant à cautionner la politique d'Israël dans les territoires occupés. « Agrexco, c'est l'instrument n° 1 de la colonisation dans l'agriculture. L'entreprise est directement liée au ministère de l'Agriculture israélien qui la contrôle à 50 %. Elle exporte 70 % des productions des colonies israéliennes dont celles de la vallée du Jourdain », précisent notamment les signataires. « Pas un euro d'argent public contre le peuple palestinien », résume le NPA, selon lequel les investissements consentis sur le port profiteront indirectement à la société israélienne.
Dans une lettre ouverte à Georges Frêche, le président de l'Association France-Palestine solidarité, Robert Kissous, précise que l'installation de la centrale Agrexco « ne tient aucun compte du contexte créé par l'intensification de la colonisation de la Cisjordanie - dont Jérusalem - » mais constitue davantage un encouragement à maintenir la situation. Selon l'AFPS, l'accord passé entre Port Sud de France, la société qui gère les installations, et l'exportateur serait enfin contraire aux textes qui régissent les accords entre l'Union européenne et Israël, notamment « à la règle d'origine qui proscrit les produits des colonies ». La réponse de Georges Frêche n'a pas traîné : « Je n'ai pas l'habitude de mêler la politique et l'économie. Le port de Sète aura des relations commerciales aussi bien avec Israël qu'avec la Turquie, l'Égypte, le Maroc ou tout autre pays arabe ou musulman », indique-t-il très brièvement. Une réplique pas vraiment de nature à calmer la fronde qui doit se prolonger non pas sur le port de Sète mais devant le conseil régional : deux rassemblements y sont prévus le 25 juin, à 9 h, lors de la session publique, puis à 18 h, pour une manifestation.

Guy TRUBUIL

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gad 29/06/2009 18:07

Voilà qui résume bien la situation : comment se remettre de 60 ans de politique arabe de la France? En quoi les micro-ruptures à la Sarkozy restent comme une façon de ne jamais vraiment défleurer la marguerite, comme si on n'osait pas toucher aux "acquis" de l'expérience et des fiascos économico-politico-diplomatiques qui vont avec? Il vaut mieux avoir tort avec tous les autres que raison tout seul. Ca c'est pour le Juif des Nations...

Bernard HOURI 29/06/2009 15:05

Cette campagne d'intimidation a connotation antisemite concerne tous les Francais.

Elle sape les fondements de l'Etat de droit.

L'Union Europeenne porte une lourde responsabilite par sa politique outrageusement desiquilibree a l'egard d'Israel.

Il faut tenir un langage de verite a l'encontre de nos compatriotes. la politique proche orientale initiee par le General De Gaulle, inspiree par Benoit Mechin, proche du regime de Vichy, se revele etre une bien mauvaise politique. D'ailleurs pourquoi refuse-t-on d'en faire le bilan ?

En fin de compte, dans cette affaire, c'est le port de Sete et toute sa region qui en paiera les consequences avec tout le deficit d'activite et d'emplois qui en resultera.

Francois 16/06/2009 21:21

Le port de Sète est une alternative très intéressante, beaucoup plus que Gênes pour le trafic Nord-Sud. Ce port connaît déjà les fruits, notamment. Pour la France c'est important. En attendant un port de Marseille qui fasse mieux que survivre...

Gad 16/06/2009 16:22

Ah oui, effectivement, Joel, c'est un coup à se prendre un savon...
Non, mais raison de plus pour le coup porté par les boycottistes échevelés au commerce extérieur de la France, s'il y a déjà situation de concurrence et que, par-dessus le marché, il faudrait se priver d'une prise de part!

Zadig 16/06/2009 16:08

G. Frèche n'est pas juif, mais il n'a jamais caché son soutien actif à Israël et il est connu pour son franc-parler.

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis