Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 10:27

 

A propos de l'initiative Gérin réclamant une commission parlementaire sur la Burqah, j'aimerais souligner deux articles, allant en sens inverse, alors que ce débat est l'occasion d'amener sur la table bien des questions relatives à l'islamisation progressive, mais massive, de la France, à l'horizon 2000 + n.

1) Donnant dans la caricature provocatrice, au lieu de prendre ce train en marche et de compléter ces questions focalisées sur la burqah comme moyen extrême de porter le voile et tout ce qu'il contient de message ultra-radical islamique, David Bescond traite les députés signataires "d'hypocrites" immigrationnistes, faisant un sort à leur projet, qui, à l'entendre, aurait tout aussi bien fait de ne jamais se poser publiquement. Posture qui en revient vite à une forme de nihilisme "identitaire", mais condamné d'avance à rester également minoritaire... Vieille antienne de la droite nationale française qui se complait dans les attitudes et gromellements groupusculaires... Ensuite, la question du droit des femmes n'est pas même abordée, au titre de la sacro-sainte "société civile" et de la liberté de circuler, de disposer d'une identité propre, donc d'une autonomie de sujet libre. Mais tout se résume ici, à la "combinazione" de maffiosi politiques... Fermez le ban.

2) A l'inverse, Riposte laïque ne se prive pas d'en souligner les risques de marchandage, sachant que Nicolas Sarkozy a été à l'origine de l'institutionnalisation de l'UOIF en France et de son inénarrable CFCM,où lea"tactique de très court terme", voire le clientélisme politique, l'emportent sur la stratégie, comportant ses menaces démographiques, de confiscation de la représentation de "Maghrébins de France" par les "arabo-musulmans" de France, ce dont ne se réclament pas nécessairement tous les pro-laïcs issus d'Afrique du Nord... La question est donc de ramener le contrat républicain sur la table et d'en redéfinir les contours comme profitable aux minorités, dont les femmes, cloîtrées à mesure qu'elles accostent en Europe. Mais, une fois ces dangers  d'étouffement soulignés, RL reconnaît que le débat a le mérite d'exister, quitte à devoir être complété par des phases ultérieures, traitant les causes et non les symptômes les plus voyants (ou au contraire, rendant la femme et ses droits embastillés plus invisibles et inexistants que jamais).

Pour mémoire, je rappelerais seulement que la question du "voile" intervient en France comme résonance des événements meurtriers en Algérie, lorsque les anciens "Afghans" (combattants maghrébins et notamment algériens en Afghanistan, revenus au bled après le départ des Soviétiques) sont combattus par l'oligarchie à demi-complice du FLN et qu'ils se cherchent le soutien de la diaspora présente en France pour y étendre l'intégrisme. Cette initiative qui reçoit l'écho et le soutien des "frères musulmans", venant ensuite grossir les rangs du leadership de l'UOIF raidcale pro-Hamas, n'a aussi toutes voiles dehors que parce qu'il existe dans le monde une "République islamique", l'Iran en l'occurence, qui menace l'Occident et que le contre-modèle est de prôner la "tolérance inter-religieuse" à travers des compromis qui deviennent vite des compromissions ("Alliance des civilisations," etc.). A l'heure où ce pouvoir mollachique vascille, il n'est pas impensable que d'autres fractures se répercutent ailleurs, notamment en Occident, pour marquer une limite à cette expansion passant par différentes formes, violentes et plus discrètes ou quotidiennes. Cette initiative parlementaire, même si trop timide, intervient précisément au même moment pour affirmer que l'excès de "tolérance" débouche sur la reconnaissance des stratégies invasives anti-occidentales ou laïques, et, à terme, la dhimmitude de la culture européenne ou américaine trop conciliante. Le débat mérite donc d'être posé, débouchant sur d'autres questions sous-jacentes.

L'islamisme se répand de façon multiforme, à la fois autour de centres hégémoniques iraniens (Liban, Yémen, Bahrein...), par la voie du Jihad (Al Qaeda, recrutements en Europe), mais aussi par des formes à la fois plus inodores, incolores et sans saveurs, consistant à prendre pied dans l'espace public pour y acquérir des bastions qui combattront en suite la loi républicaine de "l'intérieur", grâce à des relais comme le MRAP, Aounit servant de caution "crypto-communiste" aux frères Ramadan, ou Cohn-Bendit palidant pour les soeurs Lévy, acculturées-voilées, la manipulation de "l'antisionisme" par les fascistes verts et leurs alliés néo-nazis, etc. Il faut à la fois combattre cette expansion sur le plan global, mais aussi insister localement sur ses outrances, comme la pointe de l'iceberg.

 

Les Hypocrites s'émeuvent. David Bescond

http://www.rebelles.info/article-32822217.html

SUPPLEMENT WEED-END

http://www.ripostelaique.com/Le-probable-marchandage-islamo.html

Le probable marchandage islamo-Sarko : interdire la burqa, mais financer les mosquées

jeudi 18 juin 2009, par Cyrano


Nous devrions nous réjouir. Le régime islamo-fasciste des ayatollahs vacille sur ses bases. Quel camouflet pour le journaliste Alain Gresh, pour Le Pen, Dieudonné, les islamogauchistes et tous les collabos du fascisme islamique ! En France, le député communiste André Gérin (voir ci-dessous) lance une initiative, avec une soixantaine de parlementaires, visant à interdire la burqa. Riposte Laïque, avec Regards de Femmes (1), avaient impulsé une pétition, signée par le député communiste de Vénissieux, et d’autres parlementaires, demandant cette interdiction, ainsi que celle du voile pour les mineures et à l’université. Nous avions soutenu l’initiative de Jacques Myard, allant dans le même sens. Nous avons déjà interviewé ces deux vrais laïques, symboles du combat des républicains des deux rives (2). Nous devrions donc nous féliciter qu’enfin, le mur du silence se fissure, et qu’un député de gauche soit à l’initiative d’une telle démarche, même si la majorité des signataires sont à l’UMP.

Mais nous avons encore à l’esprit l’agression subie par une de nos proches, sur son lieu de travail, pour cause de ses écrits dans notre journal, comme l’explique Christine Tasin dans cette vidéo. (3) Nous savons notre amie forte, et nous reviendrons plus largement sur ce fait gravissime, lors de notre numéro de mardi.

Nous nous félicitons donc de l’initiative d’André Gérin, mais nous ne sommes pas rassurés. Le président de la République n’est pas un laïque, c’est Nicolas Sarkozy. Nous n’avons pas oublié, récemment, son soutien spectaculaire aux propos honteux d’Obama, visant la France, sur le voile. Nous avons en mémoire ses amalgames entre l’islamophobie et l’antisémitisme, dans la logique de Durban 2 (4). Nous n’avons pas oublié le ministre de l’Intérieur qui a mis sur pied la commission Machelon, pas davantage que les propos du président de la République à Latran, à Ryad ou devant les Crif, défendant sa conception de laïcité positive.

Nous savons que les Eglises veulent en finir avec la loi de 1905, et notamment son article 2, interdisant le financement cultuel. Aubaine pour Sarkozy, c’est un député de gauche, Manuel Valls, qui va dans son sens, et réclame la possibilité, pour l’Etat, de subventionner les mosquées (5).

Il nous bien analyser le danger. Certes, il convient de se réjouir de l’initiative de l’exemplaire André Gérin, et de féliciter les autres députés qui ont signé son texte. Il était grand temps que les parlementaires prennent leurs responsabilités. Il est temps qu’en France disparaisse définitivement cette tenue qui, outre le fait qu’elle empêche l’identification de la personne qui la porte, est une véritable insulte à la condition des femmes.

Mais gare aux marchandages de Sarkozy, qui sait être un véritable marchand de tapis. Nous pensons que, habile politique, il peut faire un numéro de claquettes où il sera brillant, pour clamer que, dans son pays, celui de Simone de Beauvoir, une telle tenue est impossible, et rappeler qu’il l’avait affirmé lors de sa campagne présidentielle. Mais parallèlement, nous ne serions pas surpris de l’entendre parler de la deuxième religion de France, la nébuleuse islam de France, qui doit avoir la reconnaissance qu’elle mérite.

Cela serait du Sarko tout craché, un coup à gauche, un coup à droite. Donc, il pourrait prendre au bond la proposition de Manuel Valls – comme l’UMP a utilisé celle de Charasse, pour mettre en place la loi Carle, imposant aux communes de financer les écoles privées voisines) - et autoriser le financement des mosquées, pour lever une hypocrisie (Le Figaro avait révélé qu’elles sont financées, en toute illégalité, à 30 % par de l’argent public). Le président de la République pourrait aussi reprendre une autre proposition socialiste, celle d’intégrer la religion musulmane au concordat d’Alsace-Moselle, qui aujourd’hui bénéficie aux seules religions catholique, protestante et juive. Et pourquoi ne pas leur accorder la viande hallal à l’école, comme le réclame l’inimitable Aounit ? N’oublions pas que Sarkozy a combattu la loi du 15 mars 2004, et qu’il ne l’a pas évoquée, dans sa réponse à Obama.

Se servir de la gauche pour mieux en finir avec la laïcité, reconnaissons que pour un président de la République qui n’a jamais caché sa volonté de toiletter la loi de 1905, cela aurait quelque chose de jouissif.

Qui protesterait à gauche ? Martine Aubry et ses piscines communautaristes ? Marie-George Buffet et sa laïcité ouverte ? Dany Cohn Bendit et sa défense des talibanes sœurs Levy, à Aubervilliers, en 2003 ? Besancenot, ami du Hamas et du Hezbollah ?

Il n’en demeure pas moins que la commission mise en place par André Gérin peut être une aubaine, si, dans la foulée des commissions Stasi et Debré, en 2003, elle permet, par l’audition d’acteurs représentatifs de la société française, de prendre en compte la réalité, que dénonce Riposte Laïque depuis près de deux ans : la gravité de l’offensive islamique, dans notre pays, dans de nombreux secteurs de la société. Si les associations laïques, et quelques personnalités médiatiques, d’un silence consternant jusqu’à ce jour, se réveillaient brutalement, et soutenaient la proposition des parlementaires, nous en serions ravis. Nous préférons qu’elles prennent le train en marche, plutôt qu’elles s’enferment dans leur conception fumeuse de la rue, espace privé, qui abandonne l’espace civil à l’offensive des religieux, dont les plus véhéments sont musulmans aujourd’hui.

Le texte rédigé par André Gérin, quand on le lit bien, permet d’aller bien plus loin que la seule interdiction de la burqa. Que les parlementaires lisent attentivement cette remarquable réponse d’Ayaan Hirsi Ali, aux propos honteux d’Obama, et qu’ils regardent bien ce qui se passe dans notre pays. (6). Les multiples revendications communautaristes des plus déterminés militants de l’islam, sur notre territoire, des épisodes comme l’affaire Truchelut, et les provocations dans des auto-écoles, ou dans des salles de sports, le voile porté par des mineures de plus en plus jeunes, le voile imposé à l’université, par des accompagnatrices scolaires, les problèmes rencontrés à l’hôpital, les pressions exercées sur les élus, sur les enseignants (lire le rapport Obin, et voir l’histoire survenue à une rédactrice de RL), les menaces à l’émeute, les prières qui se multiplient sur les trottoirs, pour obtenir des mosquées, la multiplication d’enclaves musulmanes, la volonté d’y imposer la charia, etc. sont autant de témoignages que les parlementaires de notre pays ont besoin d’entendre. Ils doivent enfin prendre la mesure de la gravité de la situation, et légiférer comme il le convient. Qu’ils ne tombent surtout pas dans le piège du voile acceptable, et de la burka intolérable, qu’ils écoutent, sur ce sujet, Fadela Amara. Ils doivent comprendre que nous sommes devant un problème de civilisation, et qu’ils doivent défendre les Lumières contre l’obscurantisme, la République contre la charia, la liberté d’expression contre la censure religieuse, la laïcité contre le cléricalisme.

Ce n’est pas la simple interdiction de la burqa – ô combien nécessaire – qui pourra répondre au défi posé à notre pays par une véritable cinquième colonne qui rêve d’y imposer l’islam, et donc la charia, trop souvent soutenue par des forces de gauche et d’extrême gauche. Rappelons que les premières victimes de de ces fanatiques religieux sont les citoyens de culture arabo-musulamne, et encore davantage les femmes, qui ont besoin de la laïcité et de la République pour échapper aux petits soldats de l’islam.

Riposte Laïque titrait, dans son édito, qu’il espérait contribuer au réveil du peuple français. Nous allons tout faire pour cela. Annie Sugier, présidente de la Ligue du Droit International des Femmes, a réagi immédiatement par ce communiqué (7), tandis que notre ami Pascal Hilout est invité, ce jeudi soir, spécialement, sur le thème de la burqa, par France 24, en langue arabe, tandis que Pierre Cassen, ce samedi 20 juin, à Belley, évoquera forcément cette question, lors de la conférence qu’il animera, autour du livre "Les dessous du voile".

Comme ils l’ont fait lors de la loi du 15 mars 2004, les animateurs de Riposte Laïque mettront toutes leurs forces pour que l’initiative d’André Gérin aboutisse à une prise de conscience de la reconquête républicaine et laïque dont notre pays a besoin… tout en empêchant Sarkozy de brader notre modèle laïque pour acheter la paix sociale avec les islamistes.

Cyrano

(1) http://www.halteauvoile.fr/

(2) http://www.ripostelaique.com/Andre-Gerin-depute-maire-PCF-de.html

http://www.ripostelaique.com/Jacques-Myard-il-faut-legiferer.html

(3) http://www.youtube.com/watch ?v=aN1oAt2gj-Y

(4) http://www.ripostelaique.com/Antisemitisme-et-islamophobie-le.html

(5) http://www.liberation.fr/politiques/0101463215-valls-ps-pour-un-financement-public-des-mosquees

(6) http://www.drzz.info/article-32760453.html

(7) http://www.ldif.asso.fr/index.php ?theme=laicite&n=113

PROPOSITION DE RESOLUTION DE ANDRE GERIN

Texte de la proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête sur la pratique du port de la burqa ou du niqab sur le territoire national.

Il s’agit incontestablement d’un événement politique puisque ce texte rassemble une grande diversité de députés.

Il a été signé par 58 parlementaires représentant toutes les composantes de l’Assemblée nationale :

- 3 communistes et parti de gauche,
- 7 socialistes,
- 43 UMP
- 2 nouveau centre
- 3 non inscrits

PROPOSITION DE RESOLUTION

Tendant à la création d’une commission d’enquête sur la pratique du port de la burqa ou du niqab sur le territoire national

Présentée par Mesdames et Messieurs

André GERIN, Yves ALBARELLO, Brigitte BAREGES, Christian BATAILLE, Patrick BEAUDOIN, Jean-Claude BEAULIEU, Jacques-Alain BENISTI, Véronique BESSE, Gabriel BIANCHERI, Jean-Marie BINETRUY, Jean-Claude BOUCHET, Gilles BOURDOULEIX, Loïc BOUVARD, Michel BOUVARD, Françoise BRANGET, Xavier BRETON, Dominique CAILLAUD, Jean-Jacques CANDELIER, Bernard CARAYON, Patrice DEBRAY, Jean-Pierre DECOOL, Jacques DESALANGRE, Nicolas DUPONT-AIGNAN, Alain FERRY, Pierre FORGUES, Jean-Louis GAGNAIRE, Sauveur GANDOLFI-SCHEIT, Jean-Paul GARRAUD, Georges GINESTA, Françoise GUEGOT, Christophe GUILLOTEAU, Michel HEINDRICH, Michel HERBILLON, Jacqueline IRIES, Denis JACQUAT, Maryse JOISSAINS-MASINI, Jean-Pierre KUCHEIDA, Patrick LABAUNE, Jacques LAMBLIN, Thierry LAZARD, Pierre LELLOUCHE, Michel LEFAIT, Maurice LEROY, Lionel LUCA, Jeanny MARC, Jean-Pierre MARCON, Thierry MARIANI, Pierre MORANGE, Jacques MYARD, Nicolas PERRUCHOT, Bérangère POLETTI, Jacques REMILLER, Bernard REYNES, Chantal ROBIN-RODRIGO, Valérie ROSSO-DEBORD, Odile SAUGUES, Dominique SOUCHET, Michel TERROT

députés

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis