Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 15:23

Les Juifs d'Iran, de Fidèles Patriotes

Par

Thérèse Zrihen-Dvir

 

 

http://www.therese-dvir.com

 

 

Il y a une trentaine d'années environ, lorsque le Chah d'Iran fut répudié et remplacé par Ayatollah Khomeiny, la majorité des juifs d'Iran préférèrent la fuite aux vicissitudes d'un régime qu'ils estimaient, à juste valeur d'ailleurs, acerbe et impitoyable. La montée du radicalisme Islamique les avaient plus qu'effrayés et ne présageait rien de bon. La classe riche préféra s'installer aux Etats-Unis et au Canada, tandis que la classe modeste ou plus destituée se contentèrent d'émigrer en Israël, qui les reçut les bras grand ouverts.

L'impression qui se dégageait de tous ces nouveaux émigrants était avant tout, un profond déchirement, identique à celui d'un enfant qu'on a arraché de bras de ses parents. Un deuil profond et désespéré s'ensuivit. Les juifs d'Iran, pleuraient la disparition d'un pays qu'ils aiment sincèrement, vénèrent, admirent, une patrie incontestée, leur patrie, perdue à jamais.

Le régime monarchique antérieur, considéré ostensiblement comme dictatorial, était tout de même assez bien ancré aux principes de l'Occident et à son influence sur le plan économique, littéraire, artistique et industriel, d'où il ne cessait de puiser sa culture et son émancipation. Les Iraniens avaient, durant le règne du Shah gagné un rang prestigieux sur le plan international et s'étaient développés admirablement en grande majorité. Intérieurement, certaines régions de l'Iran restaient très incultes et divisées, mais surtout minées par des écarts sociaux gigantesques qui menaçaient la stabilité du trône.

Avec la fuite du Shah et l'instauration de l'Islam radical en Iran, les juifs d'Iran avaient suivi volontairement leur roi dans son exile. Ils le pleuraient, le regrettaient, mais encore, ils haïssaient l'échange effroyable d'un régime monarchique absolu contre celui encore plus désastreux d'un gouvernement totalitaire Islamique.

J'avais eu à maintes reprises l'occasion d'interviewer des ressortissants Iraniens juifs, tant aux Etats-Unis, au Canada, qu'en Israël, et je fus sidérée par les réponses que j'avais reçues à ma question:

"Comment vous considérez-vous? Juifs d'abord et Iraniens ensuite, ou bien le contraire?"

"Nous sommes d'abord des Iraniens, notre religion vient après," m'affirmèrent-ils de façon résolue. "Notre religion est une chose, mais notre patrie passe irrévocablement avant tout et nous lui devons respect et fidélité."

 

Les juifs dans tous les pays du monde se sont de tous temps montrés d'excellents citoyens, soldats aimants et fidèles à leur mère patrie. La confusion et le scepticisme intentionnellement causés par les dirigeants des pays où ils vivaient viennent de cette dissolution, fissure, voire distinction erronée qui faisaient d'eux d'abord des juifs avant de les compter comme citoyens aux droits et devoirs équivalents à ceux de tous les autres civils.

L'origine de cette distinction navrante provient indubitablement de l'antisémitisme. La lamentable affaire Dreyfus en est l'âpre exemple qui vit un jeune officier juif français destitué de ses grades et humilié sans aucune autre excuse valable outre que celle d'être né juif. Le même cas se produisit en Allemagne qui poursuivit ses citoyens juifs allemands avant d'atteindre ceux des pays avoisinants, les incarcéra dans des camps de concentration, pour les assassiner en masse, au fil de la seconde guerre mondiale.

Il semble que le juif porte sa religion comme s'il portait un calvaire, mais dont il reste merveilleusement très fier.

 

Thérèse Zrihen-Dvir

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis