Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 14:39

La Fin du Bredouillement

Par

Thérèse Zrihen-Dvir

 

Le discours à Bar Ilan du Premier Ministre Binyamin Netanyahu, n'a, en fait, surpris que très peu de personnes.  Pour la première fois, le premier ministre Israélien a proclamé tout haut ses intentions, celles notamment, d'accepter un état palestinien aux côtés de l'état israélien.

Pour un représentant de la Droite, cela tient du miracle.

Pour le parti de la Gauche, cependant, c'est, certes, un succès.

Quand à la Droite, un état palestinien aux côtés d'Israël est, depuis toujours considéré comme un vrai désastre.

Les doléances de l'extrême-droite ne tardèrent guère à déferler (à profusion) sur la table du premier ministre, quelques minutes à peine après son fameux discours.

Mais quel choix avait donc Netanyahu?

Obtempérer aux exigences de la Droite et refuser la main tendue à la paix du président Obama?

Ignorer les changements contemporains qui ont pris place dans tous les pays du monde?

Pourquoi exacerber inutilement les esprits?

Netanyahu a intelligemment soupesé la situation et son discours rime à la perfection avec les anticipations d'outre-mer et celles de la majorité de ses compatriotes. L'extrême-droite peut s'offusquer, mais n'en reste pas moins secrètement satisfaite, si elle sait évoluer, sans trop de tapages, à travers les méandres et les épreuves adroitement parsemées sur le parcours de la paix initiée par son Premier Ministre.

Il est largement avéré que les Palestiniens ne se jetteront pas vers la main tendue de Netanyahu. Ils sont trop convaincus, comme ils l’ont été dans le passé d'ailleurs, qu'ils obtiendront par la force ce qu'ils ne peuvent obtenir par le biais des négociations. Malgré leurs nombreuses défaites, ils restent confiants et fermes dans leur conviction qu'ils réussiront un jour à évincer les juifs d'Israël, de la Palestine, leur Palestine. Et ainsi, nous assisterons à la reprise des belligérances, initiées de façon sporadique, ces derniers jours, sur la ligne de démarcation entre Gaza et Israël. Les roquettes aussi chutent à nouveau sur les territoires et villes israéliennes.

On peut présumer que les conditions annexées à la création d'un état palestinien aux côtés d'Israel, seront estimées inacceptables, voire révoltantes par les Palestiniens, qui s'y opposeront avec véhémence.

Netanyahu a demandé en premier lieu, qu'Israël soit reconnu comme un état juif par le monde arabe, les Palestiniens inclus. Jérusalem est la capitale incontestée d'Israël et ne sera jamais divisée. L'état palestinien qui sera créé, devra être démilitarisé, sans espace aérien. Les réfugiés palestiniens auront la possibilité d'y être intégrés.

N'oublions pas que toutes les concessions territoriales accordées jusque là aux Palestiniens ont été considérées par ces derniers comme une "faiblesse". Prenant en considération le bilan macabre initié depuis le traité de paix signé avec Arafat, qui ne peut en aucun cas, être ignoré par les israéliens et leurs dirigeants, on estime que Netanyahu ne se ruera pas comme ses prédécesseurs dans cette entreprise, mais attendra patiemment les résultats sur le terrain avant d'en libérer le moindre pouce. Le récent et cuisant fiasco de Sharon qui ordonna le démantèlement de la bande du Gouch Katif, séparant Gaza des agglomérations israéliennes, rend insensée toute foi dans l’authenticité des intentions des Palestiniens. Ces derniers ne cessent de transformer tous les terrains qui leurs furent concédés en champs de tir de roquettes, menaçant les villes avoisinantes Israéliennes. Tous les efforts d'Israël pour ériger un pont fondé sur la confiance entre les deux peuples ont, à ce jour, échoué.

Mais, Obama veut la paix, la Gauche Israélienne aussi, et ainsi le rituel des erreurs, les unes résultant d'une soif inassouvie de vie paisible, d'une lagune de paix; les autres d'un calme grincheux, illusoire et temporaire, lieront à nouveaux les deux dirigeants d'états.

La balle se trouvant maintenant entre les mains des Palestiniens, il ne nous reste plus qu'à attendre leurs réactions qui ne tarderont pas à se concrétiser ou plus précisément, à se faire sentir. Si les dernières expériences, si pénibles furent-elles pour toute la région, ont rendu les Palestiniens un peu plus sages, un peu plus déterminés à investir dans la paix, dans la coopération contre le mal, dans une fraternité oubliée depuis tant d'années, l'espoir n'est pas tout à fait mort.

Certains sont fermement optimistes, moi, je reste sceptique, réservée, et vous? Qu'en pensez-vous? Allons-nous voir la naissance d'une aube nouvelle, baignée de paix, d'entente et d'harmonie? Ou bien, allons-nous revivre l'inlassable lutte contre la terreur, contre la menace de mort qui ne cesse de guetter les Israéliens dans chaque recoin du monde?

 

Thérèse Zrihen-Dvir

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis