Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 12:35

Publié le 09/07/2009 N°1921 Le Point

 

Ilan Halimi, pour mémoire

Bernard-Henri Lévy

 
 
 
C’est dans quelques jours, le 11 juillet, que sera rendu le verdict du procès des assassins d’Ilan Halimi.

On rappellera, pour mémoire, qu’Ilan Halimi est ce jeune Français kidnappé le 21 janvier 2006, en région parisienne, et retrouvé, le 13 février, le long d’une voie ferrée, torturé à mort, brûlé vif, son corps comme une plaie, jeté là comme un chien, agonisant, bientôt mort.

On rappellera, pour mémoire, que la France est ce pays où, comme Daniel Pearl à Karachi, je dis bien comme Daniel Pearl, je dis bien à Karachi, un homme peut être, au vu et au su de tout un quartier, séquestré, transporté d’un lieu à un autre, affamé et nourri, assassiné à petit feu, torturé, changé de mains quand les bourreaux fatiguent, déplacé encore, et ce pendant vingt-quatre jours.

On rappellera, pour mémoire, que les complices de cet acte atroce, le gardien de l’immeuble de Bagneux qui prêta sa chaufferie, la jeune femme pudiquement baptisée l’appât, le livreur de pizzas, le geôlier que les cris d’Ilan empêchaient de fumer en paix et qui, pour l’obliger à se taire, lui écrasa son mégot brûlant sur le front, les autres, tous les autres, eurent vingt-quatre jours, je dis bien vingt-quatre jours, autant dire une éternité, pour s’émouvoir de ses hurlements, s’inquiéter de son corps flambé, déchiqueté au cutter, sanglant, se reprendre, rompre le pacte de silence qu’ils avaient contracté et, d’un coup de téléphone, d’un seul, mettre fin à son calvaire – on rappellera, pour mémoire, qu’aucun n’eut ce réflexe élémentaire d’humanité.

On rappellera, pour mémoire, que Youssef Fofana, le chef du gang, est un antisémite de la plus simple, de la plus pure, de la plus bête et bestiale des espèces: celle qui, ne -sachant rien et ne voulant rien savoir de rien, ne sachant pas que le destin juif, à travers les âges, a d’abord rimé, et rime souvent encore, avec humiliation, dénuement, misère, nourrit le cliché monstrueusement idiot – mais l’idiotie, dans ce genre d’affaire, est une circonstance, non atténuante, mais aggravante – du juif riche, on dit aujourd’hui « pété de thunes », et objet, pour cela, de cette cruauté froide, calculée, que seule la mort pouvait arrêter.

On rappellera, pour mémoire, qu’il se trouva, à l’époque, de bons esprits pour, non pas vraiment justifier ce meurtre, mais l’expliquer, l’excuser, le situer dans son contexte qui était celui, disait-on, de la fameuse crise des banlieues et de son cortège d’autres misères – comme si la misère était une raison! comme s’il y avait une misère au monde qui excusât que l’on s’empare d’un homme, que l’on tourmente son corps et profane son visage! comme si ce n’était pas faire insulte à la misère elle-même que d’oser établir un lien, n’importe quel lien, entre elle et ces garçons et filles d’abattoir qui s’évertuèrent, vingt-quatre jours durant, à humilier, mutiler, marquer comme un animal, incendier, saigner -enfin, le plus innocent des hommes et ce, je le répète, au seul motif qu’il était juif.

On rappellera, pour mémoire, qu’il s’en trouva d’autres, à moins que ce ne fussent les mêmes, pour, dans les jours qui suivirent la découverte, près de la gare de Sainte-Geneviève-des-Bois, de ce corps supplicié, exsangue, auquel ne restait qu’un mince souffle de vie, hésiter sur la qualification de l’acte, s’interroger doctement sur son mobile réel et ânonner: «attention! attention! crime crapuleux d’accord, crime antisémite peut-être pas! » – comme si les deux n’allaient pas de pair; comme si l’antisémitisme n’était pas aussi, toujours, de l’ordre du crapuleux; comme si le nazisme par exemple, le nazisme historique lui-même, n’avait pas été aussi, d’abord, une entreprise d’extorsion de fonds, une spoliation, une escroquerie massive et à l’échelle de l’Europe!

On rappellera, pour mémoire, le nombre de bons apôtres qui, jusque dans les rangs de la police, et jusqu’au faîte de la hiérarchie judiciaire, et jusque dans la presse la mieux intentionnée, s’adressèrent ainsi aux juifs: «pour le bien des juifs, eh oui, pour leur bien, pour ne pas crier trop tôt au loup et se trouver, quand le loup sera venu, comme la cigale, bien démuni, nous vous exhortons à la prudence, à la retenue sémantique, à ne pas entonner les grandes orgues, justement, du retour de la Bête et du nazisme» – comme si ce n’était pas assez, pour crier au loup, de cet homme-agneau égorgé! comme s’il fallait attendre, pour nommer la Chose, qu’elle daigne se couler dans les mots, les codes, les définitions convenus!

On eût aimé que le ministère public, par la voix de l’avocat général, rappelât ces vérités.

On eût aimé que ce fût lui, c’est-à-dire la société, qui tirât parti de ce procès pour s’acquitter de ce devoir et tourner, avec nous, le dos à ce ramassis d’idées fausses et, si l’on n’y prend garde, funestes pour l’avenir.

Hélas, il n’en fut rien. Et nous n’eûmes droit, en guise de réquisitoire, qu’à un exercice de casuistique dont la confusion, les prudences, les embarras à peine déguisés face à ce crime commis en commun et hors normes, les incohérences, surprirent les observateurs. La famille d’Ilan, quant à elle, en fut abasourdie. Elle a tout perdu. Tout. Jusqu’à la force de pleurer. Ne lui reste, il faut le savoir, que l’humble mais ferme espoir de voir dite la justice. Il est temps.
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Bon courage à vous, Evelyne! Nantes est dirigée par JM Eyrault, l'un des ténors de ce parti, pour qui la construction de mosquées est plus importante que le bien-être de ses administrés.
Répondre
M
c'est l'article du JDD concernant le PS, qui a transmis l'existence du blog,permettant d'entrer en contact avec vous BHl, l'actualité est sans cesse boulversante révoltante, anéantissante. POUR EN REVENIR A l'ARTICLE SUR CETTE BANDE DE TORTIONNAIRES,sachez que le français moyen pense encore que "non ce n'est pas parce qu'il était juif" ; et vous avez raison d'être toujours sur le qui vive, car les débats qui ont suivi le verdict,m'ont laissé une drôle d'impression.<br /> Tout comme ce qui se passe ici A NANTES, où je suis arrivée en DECEMBRE, dans une maison,où règne des troubles à l'odre public, des incitatons à la haine, provenant de la part de mes voisins assez bourgeois( famille de pharmaciens en retraite,cadres EDF-GDF, ORTHOPHONISTE, CHIRUGIEN , CADRE BANCAIRE)et juste en haut de la rue les HLM quartier très sensible, dans un écrin de verdure, ancienne propriétée du MARQUIS DE LA BROSSE, près du parc de PROCE, et c'est ici que des familles traditionnalistes avec longue burka noire gants idem, enfants avec la toque assorti,en relation avec des bandes d'extremistessont entrain de jouer avec le feu.<br /> S'ajoute à celà en décembre,l'arrestation d'ANCIENS POLICIERS ET GENDARMES LIES AU MILIEU NANTAIS, POUR TRAFIC D'ARMES. ET DROGUE;<br /> et de nouveau ARRESTATION D'UN JEUNE QUI PLANQUAIT UN GROS PAQUET DE COCAINE," parce qu'on lui avait demandé de la garder !"<br /> vous avez raison de dire que LE PS DOIT DISPARAITRE, JMA député maire<br /> sachant que j'étais harcellée, injuriée, et privée de sommeil, par mes voisins reliés à des bandes sévissant plein centre,n'a jamais daigné répondre, ni me recevoir, par contre il se précipite pour sauver les pandas un samedi PLACE ROYALE,avec courte intervention remerciant le sponsort GDF...<br /> QUAND AUX FEMMES QUI SONT DEMOLIES, ET A LA RUE, et les jeunes idem, curieusement on ne trouve aucun logement social digne de ce nom.<br /> QUAND A CELLES QUI ONT DES ORIENTATIONS SEXUELLES<br /> QUI DERANGENT, si on veut en plus dénoncer les anomalies des permis de construire dans le quartier, où règnent des CAÏDS LOCAUX,liés aux bars,au PMU, et à l'extrème droite, bizarre, ni la police municipale, ni la police nationale ne se dérange pour faire le constat de ce qui se passe toutes les nuits...<br /> prière d'éviter ces 2 belles rues qui portent des noms de peintre, où des jeunes "bourgeois" s'amusent en tirs groupés à utiliser sur une maison ciblée des appareils qui permettent l'envoi d'ultras fréquences de façon continuelle, avec des invectives haineuses et hystèriques de femmes qui ne supportent pas les LESBIENNES,surtout lorsqu'elles ont le malheur d'avoir eu une TANTE QUI EST ALLEE EN CAMP DE CONCENTRATION EN POLOGNE.<br /> ma mère venant de décèder en janvier, c'est ma soeur qui a pu en décembre avoir pleusieurs renseignements.<br /> OUI BHL, LA VILLE DE NANTES EST TRES CULTURELLE, TRES RICHE EN CRUAUTE, EN IGNOMINIE, EN MAGOUILLES, EN PERVERSIONS, EN MEURTRES; il suffit de CONSERVER LES ARTICLES DE PRESSE;<br /> je sors tout juste d'une intervention chirurgicale au pied , avec 2 belles broches, et on ne me laisse aucun repos.<br /> J'habitatis la très catholique GUERANDE,où j'ai été victime d'agressions, de harcélements, avec des actes de vandalismes, pneux crevés à répètition,Y COMPRIS PORTAIL FERME DANS MON JARDIN<br /> ET VOLS DE VELO,DANS MON GARAGE, LA MAISON LOUEE, ETAIT CONTIGUE A CELLE DU FRERE DU PROPRIETAIRE, sa femme immonde a dès mon retour du FESTIVAL DU FILM LESBIEN A PARIS EN MAI 2006, orchestré la destruction de ma vie privée, et de ma santé, celle-ci était en outre très amie avec des adjoints UMP HABITANT LES RUES PROCHES.<br /> ET LE REPRESENTANT PS ET SES COLISTIERS IDEM NE M'ONT JAMAIS PORTER ASSISTANCE.... ALORS NE NOUS ETONNONS PAS DE LA DISPARITION DU PS. IL EST MORT EN 2006....<br /> TOUTES MES SALUTATIONS CITOYENNES, et merci pour votre vigilance. EVELYNE parisienne refugiée en LOIRE ATLANTIQUE PARMI LES ELEPHANTS
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis