Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 09:57
Après l'Occident, les menaces contre l'Europe et notamment la France, l'Inde, ou l'Indonésie ce matin, Al Qaeda au Maghreb profite de la fenêtre d'opportunité de la crise Ouïghur pour menacer Pékin. Comme en Tchéchénie, le Daghestan ou l'Ingouchie, à l'encontre de la Russie, des revendications identitaires ou culturelles (une minorité turcophone à l'Ouest de la Chine) deviennent le prétexte au lancement d'un Jihad qui n'a pas d'autre but que lui-même. Il y a aussi fort à parier que les Musulmans (et notamment Ouïghours) ont plus à perdre qu'à gagner à ce type d'alliances forcées par un mouvement en déperdition sur bien des théâtres d'opérations. D'autre part, la Chine est influente au Pakistan et dans d'autres zones que le Maghreb et pourrait orchestrer ses propres mesures de rétorsion contre les fanatiques... a moins qu'elle soit, elle-même, à l'origine de ces "menaces", dans le but d'atteindre certains objectifs intérieurs et d'interdire à quiconque de prendre la défense de cette minorité. N'est pas Empire du Milieu qui veut...
Al-Qaida cible les Chinois en Afrique du Nord
Thierry Oberlé
16/07/2009 | Mise à jour : 10:08
| Commentaires 66 | Ajouter à ma sélection
Des ouvriers chinois sur le chantier d'un immeuble à Alger. Les Chinois sont très présents dans le secteur du BTP, en Algérie.
Des ouvriers chinois sur le chantier d'un immeuble à Alger. Les Chinois sont très présents dans le secteur du BTP, en Algérie. Crédits photo : AFP

Des forums islamistes algériens menacent Pékin de représailles contre ses ressortissants après la répression menée par le pouvoir chinois contre les Ouïgours musulmans du Xinjiang.

À défaut de pouvoir renverser le pouvoir algérien, al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) conserve une capacité de nuisance considérable. Début juin, le groupe terroriste a exécuté un otage britannique capturé quelques semaines plus tôt par sa branche saharienne aux confins du désert algéro-malien. Puis, le 17 juin, l'AQMI a tué au moins 18 gendarmes dans l'embuscade d'un convoi de cinq voitures sur un grand axe routier dans la région de Bordj Bou Arreridj, à l'est d'Alger, soit l'attentat le plus meurtrier de l'année. Les forces de sécurité venaient d'escorter des employés chinois travaillant sur un chantier de la future autoroute qui va traverser l'Algérie d'est en ouest, de la frontière tunisienne à la frontière marocaine. Ce jour-là, les islamistes ne visaient pas le groupement chinois Citic-CRCC, chargé de construire à moindre frais et dans les meilleurs délais le nouveau réseau routier d'un pays riche en pétrodollars. Ils ne font même pas mention de l'entreprise dans leur communiqué de revendication.

 

Attirer l'attention internationale

La crise dans la province chinoise du Xinjiang modifie aujourd'hui la donne. Jusque-là épargnés, les dizaines de milliers de ressortissants chinois qui vivent en Algérie pourraient devenir des cibles, à l'instar des Occidentaux. Selon des forums de sites en ligne islamistes, al-Qaida menacerait de représailles les intérêts de Pékin dans l'ensemble de l'Afrique du Nord.

À Alger, la menace est prise très au sérieux. L'AQMI diversifie en effet depuis un an ses actions. Le mouvement armé oriente toujours ses attaques contre les représentants de l'État algérien - qu'ils soient militaires, policiers ou gardes communaux - mais il cherche en parallèle, sous l'influence des idéologues d'al-Qaida, à attirer l'attention internationale.

En dépit de mesures de sécurité draconiennes, la communauté des expatriés européens a été touchée à plusieurs reprises ces dernières années. Les principales sociétés françaises présentes sur le marché algérien ont organisé un système de protection de leur personnel, et elles conseillent aux familles de leurs salariés d'éviter de s'exposer.

Fort d'un millier d'hommes environ, l'AQMI n'a plus l'envergure qu'avaient les Groupes islamiques armés (GIA) à la fin des années 1990. Il se structure à partir de maquis confinés dans les montagnes à l'est d'Alger, qui disposent de réseaux d'appui logistique dans les villes et de sources d'approvisionnement en armes via le Sahel.

Officiellement, plus de 30 000 Chinois sont installés sur le sol algérien. Une grande partie d'entre eux travaille dans le secteur du bâtiment, les entreprises chinoises ayant raflé la plupart des contrats de construction de programmes immobiliers créés dans l'urgence par l'État pour résorber la crise du logement. De nombreux Chinois ont également pris pied dans le petit commerce. Des boutiques de produits made in China tenues par des Asiatiques s'installent peu à peu dans les quartiers de commerce informel des grands centres urbains, sous le regard surpris d'Algériens qui découvrent leurs immigrés.

» Pékin veut s'éviter les foudres des pays musulmans

Menaces jihadistes sur internet, le casse-tête des services de renseignements
Menaces jihadistes sur internet, le casse-tête des services de renseignements
Parvenir à évaluer le sérieux et la gravité de menaces jihadistes diffusées sur internet, comme celles récemment proférées contre la Chine après les heurts au Xinjiang, est un casse-tête pour les services de sécurité, expliquent des experts.

Parvenir à évaluer le sérieux et la gravité de menaces jihadistes diffusées sur internet, comme celles récemment proférées contre la Chine après les heurts au Xinjiang, est un casse-tête pour les services de sécurité, expliquent des experts.

Quand elles prennent la forme de communiqués dont les auteurs sont connus et plus ou moins authentifiables, c'est une chose, mais quand elles sont basées sur des contributions anonymes postées sur des forums islamistes, il est difficile d'en apprécier la substance et le danger qu'elles représentent, ajoutent-ils.

Pour Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE, "internet se prête à toutes les manipulations".

"Sur les forums, vous pouvez avoir Mouloud et son cousin dans un café internet quelque part, qui jouent à effrayer le monde. Vous pouvez aussi trouver une manip visant à déstabiliser les Chinois", ajoute-t-il.

"D'un autre côté, cela fait aussi le jeu de Pékin qui a tout intérêt à dire: 'Al Qaida nous menace'. S'ils parviennent à persuader le monde qu'il y a une connexion entre les Ouighours et Al Qaïda, ce dont je doute fort, plus personne n'a le droit d'aider les Ouighours".

Les menaces contre les Chinois en Afrique du Nord ont d'abord été relevées le 13 juillet par un rapport d'un cabinet londonien spécialisé, "Styrling Assynt", qui cite "une activité accrue sur le net parmi les jihadistes actifs".

Or, selon un vétéran d'un service secret occidental, qui demande à rester anonyme, "il faut se méfier extraordinairement des forums".

"Des forums, il faut savoir que les services en ont créé au moins 28.000. Tous les services: CIA, DGSE, MI6 (britanniques), les Saoudiens. Le but était de faire venir des gens dessus et de les identifier. Du coup, vous pouvez plus savoir qui est derrière, et pourquoi, et comment", dit-il.

"Donc, on s'intéresse de moins en moins aux infos qui viennent de ce genre de forums, car c'est inexploitable et on préfère se concentrer sur des personnes".

Tous les services de renseignement des pays susceptibles d'être visés par l'islamisme radical ont constitué des cellules de veille et de surveillance d'internet mais, malgré des années d'expérience et la constitution d'immenses bases de données, de nouveaux pseudonymes, de nouveaux groupes et de nouveaux forums apparaissent sans cesse.

De plus, ce n'est pas parce les menaces émanent, via internet, de la base de la communauté islamiste radicale qu'il faut forcément les ignorer, ajoute Anne Giudicelli, spécialisée au sein de son cabinet "Terrorisc" dans la surveillance des sites islamistes.

"Ce qui se passe souvent, c'est que cela commence par des appels lancés, sur les forums, au groupe qui a les moyens d'action pour lui demander de faire quelque chose", dit-elle.

Dans ce cas, ces sollicitations sont allées aux Algériens d'Al Qaïda au Mahgreb islamique (AQMI) pour qu'ils s'en prennent aux milliers de travailleurs chinois présents en Algérie, afin de venger les Ouighours.

"Souvent, dans cette nébuleuse, les choses partent de la base et sont ensuite reprises par des figures qui valident et consacrent cette question comme une question intéressant l'ensemble de l'organisation", ajoute Anne Giudicelli.

Ainsi, les services de renseignement "appliquent le principe de précaution et préfèrent être trop prudents et surestimer une menace plutôt que d'être pris au dépourvu par une frappe dont ils auraient ignoré les signes avant-coureurs", assure-t-elle.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis