Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 22:13

Experts: La vague d’antisémitisme du début 2009 a été la plus violente depuis des années.

 

http://www.voanews.com/english/2009-08-03-voa15.cfm

 

Traduit par Aschkel

 


Religious symbols over fingerprintsLa Ligue contre la diffamation, un groupe des droits civiques situé aux Etats-Unis, affirme que les policiers américains viennent de déjouer le dernier d’une série de complots antisémites dans le pays, lorsqu’ils ont arrêté sept hommes en Caroline du Nord la semaine dernière.

 

Ces hommes sont accusés d’avoir planifié des actes terroristes en Israël et ailleurs. Les communautés juives aux États-Unis, l'Europe et l'Amérique latine ont connu une aggravation des attaques verbales et physiques et des menaces, au début de cette année, alimentée par la colère liée à une offensive militaire israélienne dans la Bande de Gaza.

 

Les experts internationaux démontrent que beaucoup de ces actes de protestation anti-israélienne ont amplement franchi la ligne rouge de l'antisémitisme, en faisant du début 2009 une des périodes les plus violentes de propagation de l’antisémitisme, ces dernières années.


Les Juifs vénézuéliens attaqués

Le 31 janvier 2009, des vandales ont profané une synagogue dans la capitale vénézuélienne, Caracas, en détruisant des livres religieux et en peignant des slogans antisémites sur les murs. Les membres de la communauté juive locale ont été choqués par ce qu'ils ont vu.

Les chercheurs de l'université de Tel-Aviv en Israël expliquent que c'était la première attaque de ce genre dans l'histoire du Venezuela. Quelques semaines plus tard, le 26 février, des assaillants ont lancé un explosif de faible puissance sur un centre communautaire juif à Caracas, en endommageant ses portes.
Le combustible de cet antisémitisme :  Le conflit israélo-palestinien. Cela coïncide avec une montée de l'antisémitisme violent en Amérique latine, en Europe et aux États-Unis. Les chercheurs disent qu'il a été alimenté par la colère résultant de l'offensive de trois semaines d'Israël contre les terroristes palestiniens dans la Bande de Gaza, qui a commencée à la fin décembre.

Le monde a connu des vagues d'antisémitisme violent auparavant, tout récemment pendant les déclenchements du conflit israélo-libanais en 2006 et en 2000.


http://www.pbs.org/pov/i/beyondhatred/beyondhatred_legendre.jpgPaul Le Gendre, de Human Rights First (les droits de l’homme d‘abord: http://www.humanrightsfirst.org/index.aspx), de New York explique que la vague d'incidents cette année était différente. "Dans une certaine mesure, c'était plus violent, il y a eu beaucoup plus de cas de violence et ils ont été enregistrés à travers plus de pays qu’auparavant," a-t-il dit.  

Une étude de l'université de Tel-Aviv précise qu'on a dénombré environ 90 cas de violence antisémite contre les biens et les gens dans le monde entier en janvier (2009), soit trois fois le nombre de  janvier 2008.


Il a aussi noté une augmentation des expressions verbales et graphiques d'antisémitisme telles que les graffitis et les menaces. Les chercheurs disent que les incidents avaient un thème commun : le fait de comparer Israël et ses partisans juifs à l'Allemagne nazie, grâce à l'utilisation de swastikas et de slogans.  

Rabbin à Washington, Andrew Baker a observé l'antisémitisme global en tant qu’envoyé spécial de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe. "Il y a un consensus grandissant sur ce que certaines personnes appellent être une nouvelle forme d'antisémitisme - celui où, dans ce cas-là, ce n'est pas le Juif individuel, mais l'état juif qui est choisi, démonisé, attaqué comme nul autre état ne serait attaqué," explique Baker. L'Union Européenne, via  "l'Agence des Droits Fondamentaux" a élargi sa définition de l'antisémitisme en 2005 pour inclure de telles pratiques. 


Au début du mois de janvier, certains manifestants anti-Israël dans la capitale allemande, Berlin, ont employé aussi une diffamation antisémite plus traditionnelle liée au "sang", en étiquetant les Israéliens comme "des meurtriers d'enfant"(Rappel des fausses accusations de crimes rituels*). Le mouvement anti-guerre situé aux Etats-Unis, la "Coalition pour une Réplique" a tenu aussi des tas de manifestations contre l'offensive d’Israël à Gaza. Il a accusé les médias de stigmatiser les protestations et a affirmé être contre toutes les expressions de racisme, de la haine des Arabes à l'antisémitisme.

 

Israël devrait-il pour autant être exonéré de toute critique?

http://www.conspiracywatch.info/photo/860874-1057039.jpgM. Le Gendre,  d’Human Right First (des Droits de l'homme d'abord) expose que son organisation condamne l'antisémitisme, mais ne croit pas qu'Israël devrait être à l'abri de toute critique. "Il est vrai que la protestation contre Israël est devenue de plus en plus antisémite. Mais que cela ne prive pas nécessairement les individus de leur droit de se livrer à une protestation légitime contre les actions du gouvernement."

En Europe, les autorités françaises et britanniques ont déploré que le nombre d'incidents antisémites en janvier ait dépassé le nombre de cas enregistrés au cours des périodes semblables ces dernières années.

Ces deux nations accueillent les plus grandes communautés juives d'Europe. Les cas les plus sérieux en France ont révélé des tentatives d'incendie volontaire dans les synagogues et des profanations de cimetières juifs dans plusieurs villes. À Paris, les assaillants ont poignardé et ont blessé un homme juif portant un symbole juif et ont battu un adolescent juif dans des incidents séparés.

Les groupes de surveillance européens ont signalé aussi des incidents sur des juifs et des attaques d'incendie volontaire sur les institutions juives en Grande-Bretagne, Suède et Belgique. Le groupe de surveillance britannique la "Confiance en la Sécurité de la Communauté" a enregistré plus de 600 incidents antisémites de janvier à juin, en faisant de 2009 la pire année depuis 1984. « La montée de l'antisémitisme est inacceptable ! » proclame l'analyste Ioannis Dimitrakopoulos de l'Agence pour les Droits Fondamentaux de l'Union Européenne. "Si vous avez un incident, ou 100 incidents ou 1 000 incidents, pour nous, c'est le principe et pas le nombre d'incidents, qui devrait être important," reprend Dimitrakopoulos. Les cas violents d'antisémitisme ont été aussi enregistrés aux États-Unis en janvier et à la fin décembre.

Les assaillants ont vandalisé plusieurs synagogues et une école hébraïque dans la ville du Middle West de Chicago. Les vandales ont aussi profané des synagogues dans les états américains du sud de Tennessee et de Caroline Nord et ont souillé un mémorial de la Shoa dans la ville de l'Ouest de San Francisco.  Dans d'autres incidents, un suprématiste blanc américain assez âgé a tiré et a tué un garde de sécurité au Musée de Mémorial d'Holocauste de Washington, en juin.

Et les autorités américaines ont arrêté quatre Américains en mai présumés avoir conspiré en préparation de la profanation de deux synagogues de New York. L'envoyé spécial de l'OSCE, Andrew Baker, rétorque que de tels incidents sont intolérables aux États-Unis, mais qu’ils n’ont pas l'air d'avoir atteint un niveau alarmant. "Dans l'ensemble, le problème est moindre que celui que nous constatons dans presque tout autre pays, notamment dans les pays européens,"  Baker a-t-il tenu à préciser.

L'Amérique du Sud observe une augmentation sans précédent en matière d'antisémitisme. Les chercheurs de l'université de Tel-Aviv disent que l'offensive d’Israël à Gaza a aussi déclenché une augmentation sans précédent de l'activité antisémite en Amérique du Sud. À part le Venezuela, l'étude explique que les cas de graffitis antisémites sont montés brusquement d'un cran en Uruguay, où les assaillants ont aussi, pour la première fois, déclenché une bombe à l'extérieur des locaux d'une organisation juive. La principale organisation juive l'Argentine, DAIA, a reçu du public 240 plaintes pour antisémitisme de janvier à février, ce qui équivaut au nombre moyen de plaintes  reçues pendant de plus de huit mois, dans les années précédentes.

En mai, dans la capitale de l'Argentine, Buenos Aires, les activistes anti-israéliens ont assailli et blessé les Juifs locaux assistant à un événement en faveur d’Israël. En mai également, la police brésilienne a fait état du fait d’avoir déjoué  un projet ourdi par des néo-nazis visant à bombarder deux synagogues dans la ville du sud de Porto Alegre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis