Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 17:23

Moubarak Vieillit et Assad Joue au Dirigeant Respectable

 

Par Artus pour www.nuitdorient.com – le 6 octobre 2009.

N'hésitez pas à consulter les 50 derniers articles

 

Le Moyen Orient arabe qui a émergé de la Guerre du Kipour d'octobre 1973 s'est partagé en deux camps, le camp des sunnites pragmatiques et celui des shiites radicalisés. Depuis que les Ayatollahs ont pris le pouvoir en Iran en 1979, des transfuges sunnites les ont rejoints, la Syrie et, pour des raisons locales et conjoncturelles, le Hamas. Avec le Hezbollah shiite et apparenté à l'Iran, ils font partie de l'Axe du Mal.

Constitué des autres pays sunnites, le camp des "pragmatiques" quant à lui, reste discret, dans une région où la surenchère est pourtant payante, l'Arabie saoudite tirant les ficelles, derrière les rideaux. On a compris que la grande crainte de ces pays, c'est de se laisser dominer par des perses shiites cherchant l'hégémonie et la vengeance.

 

L'Egypte a un dirigeant vieillissant qui cherche à asseoir une succession dynastique. Moubarak agit donc avec une grande prudence, se rapprochant de Benyamin Netanyahou pour contrer l'Iran et ses sbires, le Hamas et le Hezbollah, tout en laissant ses médias et ses sheikhs religieux invectiver Israël et le sionisme, en des images caricaturales outrageantes. Toujours est-il que l'avenir reste incertain de ce côté, d'autant plus que les Frères Musulmans restent la force d'opposition, à la fois ouverte et souterraine, la plus populaire dans le pays, se rapprochant à l'occasion d'éléments d'al Qaeda, planqués au Sinaï.

 

Dans le camp radical, la Syrie est toujours en état de guerre avec Israël. Occupé par la Syrie durant une vingtaine d'années après la fin du mandat franco-britannique, le plateau du Golan a été annexé par Israël après la Guerre des Six Jours (1967). A l'instigation de la Syrie, l'Iran a provoqué deux guerres, celle du Liban II avec le Hezbollah et ses Katiouchas en 2006 et celle de Gaza, avec le Hamas et ses Qassam en 2009.

Certains stratèges de Tsahal pensent obtenir la neutralité de la Syrie et son détachement de l'Iran par des compensations territoriales. Il est certain que ces experts se font des illusions, l'attitude syrienne vis-à-vis d'Israël étant idéologiquement agressive, quelles que soient les concessions. Le statu quo demeurera tant que le parti Baath, les Alaouites et les Assad sont au pouvoir. Et ils sont là encore pour longtemps.

Depuis qu'il a été invité au défilé du 14 Juillet par le président français, Bashar el Assad relève la tête. Nicolas Sarkozy lui a montré indirectement ainsi que l'affaire Hariri, montée en épingle par J Chirac, ami du défunt, était pratiquement enterrée. Par ailleurs, la mainmise indirecte de la Syrie sur le Liban semble prendre forme, avec la paralysie actuelle du pouvoir libanais qui ne parvient pas à former un gouvernement, depuis plusieurs mois, du fait des exigences exorbitantes du Hezbollah.

Bien que Damas héberge tous les terroristes de la région, notamment ceux qui harcèlent les troupes américaines en Irak, Obama lui tend la main. La Syrie est aussi courtisée par l'Arabie saoudite qui ne désespère pas de récupérer un jour sous son giron ce pays à majorité sunnite, gouverné par une minorité alaouite-shiite.

 

Bien qu'elle soit un important fauteur de troubles dans la région, la Syrie a réussi à se faire accepter aujourd'hui comme un pays respectable. Pourtant rien n'est reluisant dans ce pays en dehors des "soirées mondaines et rutilantes" de la nomenklatura baathiste. Pays totalitaire, avec une population bâillonnée et surveillée, pays à sec d'eau, de pétrole et d'argent, il a exporté plus d'un million de ses nationaux au Liban pour dépouiller ce dernier des quelques "grasses côtes" qui lui restaient.

En dehors du fait que, de temps à autre, la Syrie fait miroiter son ralliement au camp des sunnites pragmatiques, comment se fait-il que son régime, en fait incorrigible, est considéré comme respectable ? Sans doute sa grande capacité de nuisance. N'aurait-il pas hébergé les armes de destruction massive de Saddam Hussein ? N'a-t-il pas édifié en secret une centrale nucléaire à plutonium avec l'aide de la Corée du Nord, bombardée en 2007 par Israël et ne cherche-t-il à récidiver ? N'a-t-il pas acheté à la Corée du Sud des milliers de motos tout terrain pour transporter rapidement et en terrain accidenté des missiles portables anti chars ? N'a-t-il pas truffé son territoire de missiles sol-sol de moyenne portée pour harceler les villes israéliennes ?

Non, décidément la bande des alaouites n'est pas fréquentable.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis