Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 00:27

Il faudrait ajouter à ce sondage, celui de CSA qui démontre que pour 40% de Français, la religion musulmane n'est pas compatible avec l'exercice de la vie citoyenne quotidienne. On a toujours le choix de regarder le verre à moitié vide ou à moitié plein, comme choisit de le faire le Parisien, le problème étant que cela pose pour le moins de nombreuses questions sur la cohabitation sans heurts à long terme.

 

(http://www.leparisien.fr/societe/l-islam-bien-accepte-par-54-des-francais-10-12-2009-739100.php)

41% des Français ne veulent plus entendre parler de mosquées.

Ce n’est pas seulement les minarets que les Francais, à l’instar des Suisses, ne peuvent plus voir en peinture. Ce sont également les mosquées : 41% des Français sont opposés à l’édification de nouvelles mosquées.

Les mosquées sont ces lieux dans lesquels on inculque aux fidèles les enseignements de l’islam, dont par exemple, le fait que la femme ne vaut que la moitié de l’homme, qu’on peut la frapper lorsque l’on craint sa désobéissance, qu’il faut tuer les homosexuels, les athées et les apostats ainsi que lapider les adultères, et que chrétiens et juifs doivent avoir le choix entre trois alternatives : la conversion, la mort, ou garder leur foi dans le cadre d’une citoyenneté de seconde zone (la dhimma), et ce contre le paiement d’une taxe.

Rappelons qu’il existe aujourd’hui en France déjà plus de 2000 lieux de culte musulmans, et que des centaines de mosquées sont à l’étude. Avec, bien entendu, l’aide active de mairies qui contournent la loi sur la laïcité. C’est évidemment scandaleux, mais, jusqu’ici, le bon peuple a laissé ses édiles prostituer les principes républicains et contribuer à l’ du territoire. Les élus entendront-ils cette fois-ci le message ?

mosquée créteil
La de Créteil (val-de-Marne). Crédits photo : AFP

Selon un Ifop, 41 % des personnes interrogées s’opposent à l’édification de lieux de culte musulmans contre 22 % en 2001.

«La crispation autour de l’islam n’a jamais été aussi forte

Si les Suisses ne s’étaient préoccupés des minarets, la France les aurait probablement ignorés. Mais une fois le sujet lancé, l’opinion s’est enflammée. Quelque 46 % des Français interrogés par l’Ifop sont favorables à leur interdiction. Près de 40 % les acceptent et 14 % ne se prononcent pas. «Les Français sont partagés, note le responsable du Jérôme Fourquet. Mais la crispation autour de l’islam n’a jamais été aussi forte

Seuls 19 % des Français acceptent qu’on construise de nouvelles mosquées si des fidèles les demandent.

Ce ne sont plus seulement les minarets qui fâchent, mais bien les mosquées. Seuls 19 % des Français acceptent qu’on en construise si des fidèles les demandent. C’est la proportion la plus faible de ces vingt dernières années. Tandis que le nombre d’opposants a retrouvé le niveau des années 1980. «À l’époque, le Front national émergeait, tout comme SOS-Racisme et les grandes manifestations», rappelle Jérôme Fourquet. En 1989, 38 % des Français refusaient de voir une près de chez eux. Les décennies suivantes voient ce rejet faiblir. En 2001, y compris après les attentats du 11 Septembre, il ne restait qu’un noyau de 22 % d’opposants. Les autres ayant alors rejoint le camp des indifférents (46 %). «En 2009, avec le retour des tensions, l’opinion s’est radicalisée sur la place de l’islam en France et se prononce clairement contre sa visibilité», analyse Jérôme Fourquet. Quelque 41 % des sondés refusent maintenant la construction d’une .

La «normalisation» de l’islam voulue par le gouvernement et les élites politiques se révèle brutalement à contre-courant de l’opinion.

«Comme si vingt ans de droit à la différence ou encore la laïcité positive prônée par Nicolas Sarkozy n’avaient été qu’un discours de surface, sans prise avec le pays», soulève l’Ifop. Le président avait même envisagé de toiletter la loi de 1905 pour permettre le financement public du culte musulman. Tandis que les services de l’État priaient les maires de s’impliquer pour sortir l’islam de lieux de culte insalubres. Or, cette «normalisation» de l’islam voulue par le gouvernement et les élites politiques se révèle brutalement à contre-courant de l’opinion. Le décalage est particulièrement marqué pour les électeurs de Nicolas Sarkozy. Ils sont 48 % à refuser l’édification de mosquées et 55 % à repousser les minarets. Et seulement 25 % (mosquées) et 33 % (minarets) parmi ceux qui ont voté Ségolène Royal ou François Bayrou.

Hormis les professions libérales, les plus jeunes et les plus âgés, tous se montrent réticents. Les ouvriers sont les plus mobilisés. 65 % contestent l’édification des mosquées, suivis par les professions intermédiaires, les artisans et les commerçants. Qu’ils vivent à la campagne ou en ville, les Français s’inquiètent. Et particulièrement dans le Nord-Est et le Sud-Est. L’Ile-de-France est moins crispée.

«L’islam inquiète. Il reste perçu comme une religion de conquête», décrypte-t-on à l’Ifop.

Sur le site du figaro.fr, près de 49 000 lecteurs ont répondu à la Question du jour de mardi « Faut-il interdire la construction de nouveaux minarets en France ? » pour plébisciter l’interdiction à 73 %. En Allemagne, Der Spiegel a obtenu dans les mêmes conditions 78 % d’opposants aux minarets. Alors même que l’immigration est mieux acceptée en France que dans les autres pays européens, selon les récents sondages, «l’islam inquiète. Il reste perçu comme une religion de conquête», décrypte-t-on à l’Ifop. «Son expansion et ses rites collectifs heurtent le fond catholique de notre société.» Le minaret, même sans muezzin, apparaît comme le symbole «trop voyant» de la présence musulmane en France.

Source : Cécilia Gabizon, Le Figaro

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> Si la majorite des français refusent l'edification de mosquées, c'est pour essayer d'arreter la venue d'immigrands musulmans dans notre pays (et à plus forte raison les minarets qui dénatureraient<br /> notre paysage) Les lois sur la laicite, interdisent aux municipalites et donc aux maires, la participation financière a l'edification d'immeubles de cultes.<br /> Espérons que nos impots ne serviront pas à celà.<br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> J'ai assisté, à un moment avancé de la nuit dernière, à une levée de bouclier de quelques figures notoires de la bobocratie médiatique, au sujet du détour du débat sur "l'identité nationale" sur la<br /> question spécifique de l'Islam, tel que tempéré avec sagesse par l'évocation du discours de Sarkozy, tâchant d'en tirer quelques rapides enseignements et d'en recentrer le débat. Au passage, le<br /> représentant suisse de l'UDC s'est copieusement fait insulté, ainsi que les Suisses dans leur majorité. Selon les officines parisiennes, ils ne sauraient avoir droit au chapitre. Il y avait là<br /> quelques acteurs patentés du petit et du grand écran pour crier leur indignation. Force est de constater qu'un vent de panique souffle sur les salons et qu'on tâche à toutes forces de refermer le<br /> couvercle de la chape de plomb pour éviter que les opinions s'en mêlent.<br /> Cela ressemble, de plus en plus, à un coup d'arrêt "tragique" à l'extension de la dhimmitude consentie quidoit alerter au plus haut point.<br /> Les autres sondages, en Espagne, en Allemagne confirment généralement à hauteur de 80/20% d'opinions défavorables au laisser-aller généralisé institué depuis les années 80. Les ronds-de-cuir et<br /> autres spécialistes du compassionnisme anti-occidental vont devoir drastiquement revoir leurs copies, sous peine de graves revers dans les années à venir.<br /> Et la Ligue Arabe mettre tous ses pétrodollars dans la balance pour tenter de faire passer ses pillules amères du Wahhabisme, à travers ses instituts Anna Lindh, Solana, Bildt, et autres, par les<br /> corridors de Bruxelles...<br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> Bel exemple de myopie ce que vous nous racontez-là, Orange!<br /> Cela vous arrive d'ajuster vos lunettes à ce qui est dit?<br /> Le sondage révèle que contrairement aux aspirations de l'Etat, "L'islam de France" ne passe ni du côté des citoyens, ni des impétrants.<br /> Mais c'est la même chose en Suisse, en Allemagne, sans doute aux Pays-Bas, etc.<br /> Sarkozy est l'un de ceux qui est allé le plus loin pour le faire passer aux forceps avec sa géniale idée du Conseil National des Musulmans de France, alias officine UOIF des Frères Musulmans,<br /> intégristes, pro-Hamas, pro-Hezbollah, ....<br /> Ce n'est pas Sarkozy ou le FN qui n'en veut pas, sous cette forme et à ce stade, mais 41% des Français, Allemands, Suisses, etc.<br /> <br /> Ou : 41% des Français sont-ils des "fascistes", des "racistes", des "Islamophobes", des... ?<br /> <br /> Les Musulmans ont voulu occuper l'espace public de Barbès, de Rotterdam, de Bruxelles en s'opposant de façon ostensible, braillarde et revendicative, aux aspirations au calme de la majorité<br /> écrasante des Européens. Ils se sont crus des airs de conquérants, défilant toutes voiles et burqah plein pot, djellabas sous le ciel de l'Europe...<br /> <br /> leurs petits frères des banlieues se chargeant des brûler les drapeaux, les voitures, les magasins et supermarchés mis à leur disposition, les "zones franches", ...<br /> Ils ont refusé tout dialogue sur l'intégration laïque et républicaine se contentant de prendre, de débouter de territoire tout ce qui ne leur ressemblait pas, de générer une omerta dans les cités,<br /> de régner sur les quartiers par la peur, dans une belle répartition des tâches mafieuses.<br /> <br /> Ils risquent fort d'êtres châtiés de tant de témérité! En poussant les populations locales dans leurs retranchements, on ne fait qu'attiser les tensions.<br /> Sarkozy, ici, gère, constate. L'Islamisation à marche forcée est un échec patent.<br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> Sarkozy ? Toujours les mêmes fondamentaux !<br /> <br /> Le plus extraordinaire avec ce personnage c'est qu'il arrive en permanence à relancer la polémique sur des thématiques dont il a pourtant déjà tout dit depuis longtemps. A chaque fois en exploitant<br /> tel ou tel évènement, mais toujours avec les mêmes fondamentaux, ceux qui lui ont permis en 2007 de siphonner l'électorat du FN.<br /> <br /> Sur ce thème des 'Valeurs', je recommande vivement de voir, surtout d'écouter, une excellente anthologie des mots et des idées qui construisent sa prise du pouvoir et ses deux premières années à<br /> l'Elysée: http://www.youtube.com/watch?v=Fm-TdlB8QNI<br /> <br /> Quatre autres vidéos de la même série sont aussi sur YouTube, mots clés: Sarkozy Midterm<br /> <br /> Pour la version 'intégrale' de la série (la compression de l'image est de moindre qualité que sur YouTube mais, ici, les 5 volets sont réunis en une seule video, dans leur ordre chronologique),<br /> c'est sur MySpace : http://tinyurl.com/yguhsyv<br /> <br /> Un petit bijou pédagogique, si l'on a 30 minutes devant soi et deux cachets d'aspirine de secours !<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis