Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 16:56

 

http://www.lepetitjournal.com/homepage/a-la-une/92309-entretien-philippe-karsenty-candidat-independant-aux-legislatives-pour-la-8eme-circonscription.html

Philippe Karsenty, 45 ans, a annoncé sa candidature sur la 8ème circonscription des Français de l'étranger, une zone très diverse de par les pays qui la composent. Il nous a présenté non seulement ses thématiques de campagne, mais également sa réflexion sur les besoins des Français de l'étranger

Oana Paraschiv/Lepetitjournal

Lepetitjournal.com : Tout d'abord, Monsieur Karsenty, pouvez-vous nous présenter brièvement votre parcours?

 

Philippe Karsenty : Après avoir étudié dans une école de commerce parisienne, j’ai travaillé sur les marchés financiers pendant plus de 10 ans. A la fin des années 90, j’ai orienté mes activités dans le domaine des nouvelles technologies, et, en 2008, élu à la mairie de Neuilly, je suis devenu maire adjoint en charge des nouvelles technologies. Quelques années auparavant, en 2002, après une conversation animée avec Nicolas Sarkozy au cours de laquelle il m’avait lancé « si vous n’êtes pas d’accord avec moi, présentez-vous à ma place », j’avais été candidat face à lui aux législatives de 2002 à Neuilly. Cette fois, c’est lui qui a gagné.

Quelles sont les raisons et la légitimité de votre candidature pour le poste de député des Français de l'étranger?

 

Je connais bien les problématiques des Français de l'étranger pour avoir moi-même résidé à l'étranger, à New York dans les années 80 et à Buenos-Aires à la fin des années 90. Ces séjours prolongés à l’étranger m'ont permis d’appréhender tout autant les difficultés rencontrées par les Français résidant hors de France, que la chance qu’ils représentent pour notre pays. Un expatrié est une sorte de pionnier, d’ambassadeur de la France, dans son pays d’adoption, où il doit s’adapter à la langue, à la culture et aux coutumes locales. Je suis heureux d’être un candidat indépendant, car ce choix correspond bien à l’état d’esprit des expatriés, tant à leur esprit d'initiative qu’à leur capacité à avancer sans support logistique, dans des conditions parfois difficiles.

Comment comptez-vous mener votre campagne afin de couvrir tout le territoire de votre circonscription?

J’ai lancé un site Internet dédié à la campagne – www.karsenty2012.com - que j'enrichis en permanence par des comptes-rendus de mes prises de position politiques, de mes déplacements, de mes rencontres, de mes projets ainsi que par mes interviews. Cet outil, lié à ma présence sur les réseaux sociaux, me permet de toucher beaucoup de monde simultanément.

Par ailleurs, j'entretiens des relations fortes avec mes contacts sur le terrain, très motivés, qui soutiennent ma candidature partout où se trouve la communauté française expatriée. Au fil des années, j’ai pu constituer un réseau très dense, bien implanté dans les grandes villes de la 8ème circonscription. De plus, depuis plusieurs mois, j'effectue des déplacements fréquents en Italie, en Israël, ainsi qu’en Grèce et bien évidemment, j’envisage de me rendre dans tous les territoires de la circonscription.

Si je dispose de relais dans toutes les villes de France et de la 8ème circonscription, ma campagne est coordonnée depuis Paris grâce à un comité de réflexion et des militants actifs, mais aussi par des groupes locaux disposant d’une certaine autonomie.

Je visite régulièrement les différents territoires de la 8e circonscription afin de mieux la connaître et d’appréhender ses spécificités ; mais je n’oublie pas que mon travail parlementaire et médiatique se fera à Paris.

C’est de là que je devrai agir pour représenter au mieux mes électeurs.

Quelques mots sur la représentation politique des Français de l'étranger, comment vont s'articuler les missions des nouveaux députés avec la représentation politique existante?

Les membres de l'AFE constituent une sorte de collège « d'élus locaux » qui s'occupent spécifiquement des problèmes quotidiens des Français en effectuant un travail de terrain.

Je suis très favorable à une évolution du statut des Conseillers de l'Assemblée des Français de l'Etranger et de leurs prérogatives, afin qu'ils puissent réellement peser, avec tout le poids de leur expérience de terrain, sur les commissions des bourses locales, les CCPAS et les conseils des établissements de l'AEFE. Le futur député de la circonscription, qui  sera membre de droit de cette Assemblée, devra s'appuyer sur ces relais indispensables auprès de nos expatriés pour exercer son  mandat.

Je pense qu’il faudra créer un réel « lobby trans-assemblées » pour représenter les Français de l'étranger afin de défendre leurs intérêts et de répondre à leurs préoccupations.

Quid du nouveau Secrétariat des Français de l'étranger?

 

C’est une très bonne initiative qui devrait permettre de conforter la représentation des Français vivant hors de France. Il ne faut pas que ce soit seulement un gadget électoral et ce Secrétariat d’Etat doit être pérennisé. Néanmoins, les nominations devront être davantage réfléchies et axées sur les compétences. Quand on sait que se sont succédés à ce poste, David Douillet qui semblait étranger à tout cela, Edouard Courtial qui, quelques mois auparavant, avait souhaité retirer la nationalité française des Français de  l’étranger, il est permis de  s’inquiéter.

Par ailleurs, je pense que ce Secrétariat d’Etat doit être détaché du ministère des Affaires étrangères et européennes, car les Français de l'étranger, ce n’est pas une affaire étrangère.

 

Quels seront les principaux thèmes sur lesquels vous baserez votre campagne?

Un candidat à la Présidence de la République doit avoir un programme, les partis en ont également. Un candidat à la députation n’a pas de programme en tant que tel, comme je l’entends parfois dans des déclarations tout aussi enflammées que démagogiques. En revanche, ce qui est essentiel pour un futur député, ce sont ses principes, ses valeurs, ses choix politiques et ses thèmes de campagne.

Ceci étant établi, voici quelques points sur lesquels je compte insister tout au long de ma campagne.

Avant tout, je veux représenter, sans parti pris ni préférences, l’ensemble de la circonscription, chacun des 8 territoires qui la composent ayant la même importance.

J'agirai pour encourager la coopération économique entre les pays de la 8èmecirconscription ainsi que l'échange de bonnes pratiques dans la région.

J'envisage d'initier une foire économique annuelle tournante qui se tiendra alternativement dans chacun des 8 pays afin de faciliter cet échange.

Il me semble également très important de faciliter les équivalences de diplômes, les problèmes afférents bloquant parfois les regroupements familiaux entre parents et enfants, tout en gênant  souvent la mobilité internationale de nos concitoyens.

La culture et l'éducation sont le socle du rayonnement de la France dans le monde, c'est pourquoi il faudrait étendre la PEC et renforcer le réseau d'écoles, de lycées et d’Instituts Français.

N’oublions pas non plus que sur le territoire de la 8ème circonscription se trouvent les 4 villes berceaux de la civilisation européenne, en l'occurrence et par ordre chronologique, Jérusalem, Athènes, Rome et « Constantinople ». Je pense que cela donne une spécificité particulière à cette circonscription, une responsabilité liée à la défense de la civilisation occidentale et de nos modes de vie dans des sociétés libres et ouvertes.

Quelles sont vos intentions concernant la fiscalité?

Je suis contre la double imposition des revenus. Il faut laisser nos expatriés prospérer et se développer sans faire peser sur eux une fiscalité confiscatoire. La notion d'exilés fiscaux est une sorte de mythe qui ne correspond qu’à une petite minorité de la population expatriée. En France, il est réellement nécessaire de restructurer la fiscalité du travail. Il faut par exemple réduire les charges sociales et les compenser par une TVA sociale. J’aurai également pour objectif d’agir afin de réduire le train de vie de l’Etat pour permettre à la France de retrouver son indépendance financière.

Vous critiquez souvent la politique étrangère de la France. Pourquoi ?

Je souhaiterais que la mal inspirée politique étrangère de la France soit revue de fond en comble. La France s’est alliée avec les pires dictateurs, et les a armés. Rappelons-nous que Nicolas Sarkozy a invité Kadhafi à planter sa tente à Paris avant d’aller le bombarder. Souvenons-nous que Bashar el Assad était l’invité d’honneur de Nicolas Sarkozy au défilé du 14 juillet 2008. Je sais que ses prédécesseurs n’ont pas fait mieux mais ce n’est pas une raison pour continuer dans cette impasse. Nos dirigeants  se sont alliés avec les pires dictateurs de la planète, bourreaux de leurs peuples, avec pour résultat que la France s’est déshonorée, a entretenu des guerres inutiles et a fait le malheur de peuples qu’elle prétendait favoriser.

Il faudra aussi reconsidérer la présence des forces armées françaises à l’étranger, notamment en Afghanistan.

Je pense que nous n’avons plus rien à y faire. Il me semble qu’il serait plus utile de les rapatrier et d’utiliser leurs compétences dans les zones de non-droit en France, là où ni la police ni les pompiers ne peuvent plus pénétrer.

Je ne demande pas « aux chars d’entrer dans nos villes » mais je pense que l’expérience acquise en terrain hostile devrait permettre de reconquérir ces territoires perdus.

 

La sécurité des Français de l’étranger est un point très important, qu’en pensez-vous?

Je pense que la sécurité de nos concitoyens de l’étranger est mise en danger, par la France elle-même, à cause de ses options médiatiques et diplomatiques. Lorsque des médias d’État tels que l'AFP, Radio-France ou encore France Télévisions incitent à la haine par l'information biaisée qu'ils transmettent, les Français qui résident hors de France sont mis en danger*.

Dans le cadre de mes objectifs, je souhaiterais agir afin de pénaliser lourdement, et rapidement, la diffusion intentionnelle de fausse information. Je me donne d'ailleurs comme mission de réduire le contrôle de l'Etat sur l'information, car je considère que ces quasi-monopoles doivent être démantelés.

Une dernière question, quel est votre avis sur le mandat de Nicolas Sarkozy jusqu'à maintenant?

 

J’ai voté pour lui en 2007 mais je suis très déçu par son exercice du pouvoir. Il sera probablement candidat en 2012 et à ce stade, je ne peux pas dire si je voterai pour lui à nouveau. Le Président s’est très mal entouré, choisissant souvent des ministres et des conseillers médiocres, spécifiquement pour ce qui concerne la politique étrangère de la France. Il a affaibli la France, sa renommée, son image et sa stature dans le monde.

*Philippe Karsenty est  connu pour son combat dans l'affaire Al-Dura, qu'il considère comme l'une des plus grandes histoires de manipulation médiatique du siècle et au sujet duquel il a gagné ses procès contre France 2 et Canal +. Pour plus de détails, cliquez ici.

Oana Paraschiv (www.lepetitjournal.com) - 20 décembre 2011

La 8ème circonscription comprend les pays suivants : Italie, Grèce, Turquie, Israel, Cypre, Malte, Saint-Marin, Saint-Siège

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis