Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 15:30

 

 

Après ses succès face aux rebelles, le régime syrien à l'assaut de Homs et d'Alep

http://www.lorientlejour.com

Taille plus grande Taille plus petite Envoyer à un ami Imprimer
 
OLJ/Agences | 07/06/2013

 

A Qousseir, le 6 juin 2013, des Syriens manifestent leur soutien à Bachar el-Assad et à son père, après la reprise de la ville par les troupes syriennes soutenues par les combattants du Hezbollah. REUTERS/Rami Bleibel
A Qousseir, le 6 juin 2013, des Syriens manifestent leur soutien à Bachar el-Assad et à son père, après la reprise de la ville par les troupes syriennes soutenues par les combattants du Hezbollah. REUTERS/Rami Bleibel

Conflit Deux journalistes français portés disparus; le grand mufti d'Arabie appelle à prendre des "mesures" contre le Hezbollah.

L'armée syrienne, forte de son succès à Qousseir et dans sa région, préparait jeudi des assauts contre les rebelles dans les provinces de Homs et d'Alep pour tenter de gagner davantage du terrain avant une possible réunion internationale censée trouver une solution au conflit.

 

Après la conquête mercredi, avec l'aide déterminante du Hezbollah chiite libanais, de Qousseir dévastée (voir diaporama ici) par deux semaines de bataille féroce, puis du village voisin de Dabaa, les soldats avançaient vers le bastion rebelle de Boueida al-Charqiya, soumis à un violent pilonnage, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Des centaines de blessés et de civils se sont réfugiés dans cette localité après la chute de Qousseir, un carrefour des routes d'approvisionnement pour l'armée et pour les rebelles situé dans la province centrale de Homs près de la frontière libanaise. La ville se trouve entre Damas et le littoral, fief de la minorité alaouite dont est membre le président Bachar el-Assad.

Même si les médias officiels ont annoncé la capture de Dabaa par l'armée, des combats avaient toujours lieu aux abords du village entre les soldats épaulés par les combattants du Hezbollah et les rebelles, a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. "L'armée cherche à contrôler totalement Qousseir et sa région", a dit M. Abdel Rahmane. "Elle ne laisse ni aux rebelles, ni aux civils, ni aux blessés aucune porte de sortie (...) elle veut soit anéantir les rebelles soit les faire prisonniers".

 

Les analystes affirment qu'après Qousseir, l'objectif du régime est de prendre le contrôle total de la ville de Homs.

 

(Analyse : Avec la capture de Qousseir, le régime syrien prend le dessus)

 

Plus au nord-est, l'armée massait des "milliers de soldats" dans la région d'Alep pour tenter de reprendre les positions rebelles notamment près de la frontière avec la Turquie. "Ils veulent couper les approvisionnements en armes des rebelles à partir de la Turquie", selon l'OSDH. Le Hezbollah a "envoyé également des dizaines de ses cadres pour former des centaines de Syriens chiites au combat", selon lui. Les alaouites sont une branche du chiisme alors que les rebelles sont dans leur grande majorité sunnites.

 

Cheikh Abdel Aziz Al-Cheikh, le grand mufti d'Arabie saoudite, royaume sunnite qui soutient la rébellion, a appelé gouvernements et responsables religieux à prendre des "mesures" contre le Hezbollah, "un groupe sectaire répugnant", pour son intervention dans le conflit.

 

 

Qouneitra

Par ailleurs, au lendemain de la reprise du point de passage de Qouneitra, le seul sur la zone de séparation entre la Syrie et Israël sur le Golan, des combats avaient lieu dans la ville parallèlement à un bombardement des forces régulières, selon l'OSDH qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de médecins.

Israël, officiellement en état de guerre avec la Syrie, a renforcé son dispositif militaire sur la partie du Golan qu'il occupe depuis 1967, avec le déploiement de chars non loin du passage. Le Conseil de sécurité devait examiner dans la journée le remplacement du contingent autrichien de la force de l'ONU sur le Golan après la décision de Vienne d'en retirer ses Casques bleus.

 

 

Conférence de Genève

Avec ses succès militaires, le pouvoir apparaît en position de force, surtout dans la perspective d'une conférence de paix internationale que Moscou et Washington cherchent, non sans difficultés, à réunir en juillet. Après celle de mercredi entre Moscou, Washington et l'ONU, une nouvelle réunion préparatoire se tiendra le 25 juin.

Selon la Russie, l'un des derniers pays à soutenir le régime Assad, le ministre des Affaires étrangères Walid Mouallem représentera le pouvoir à la conférence internationale dite "Genève-2". L'opposition a conditionné sa participation à cette conférence à un départ de M. Assad et au retrait des combattants du Hezbollah et "des militants d'Iran" de Syrie.

 

Sur le plan humanitaire, les agences de l'ONU devaient, par ailleurs, lancer dans la journée à Genève un appel de fonds massif pour aider les Syriens, victimes de cette guerre qui a fait depuis mars 2011 plus de 94.000 morts selon une ONG syrienne, et poussé à la fuite près de six millions de personnes.

 

 

Deux journalistes français ont disparus

Enfin, au lendemain de l'annonce par le journal italien La Stampa que son journaliste Domenico Quirico, disparu depuis le 9 avril, "est vivant et en Syrie", la radio Europe 1 a dit être sans nouvelles depuis 24 heures de deux de ses journalistes français qui faisaient route vers Alep.

"Il s'agit de Didier François, grand reporter au sein de la rédaction, habitué des zones sensibles, et d'Edouard Elias, photographe, missionné par la radio", a précisé la radio dans un communiqué, ajoutant qu'elle était en contact permanent avec les autorités françaises qui mettent tout en oeuvre pour obtenir plus d'informations.

"Je demande que ces journalistes soient immédiatement libérés", a déclaré le président François Hollande, en visite au Japon.

Parmi les autres journalistes étrangers actuellement portés disparus en Syrie figure l'Américain James Foley, 39 ans, un reporter de guerre expérimenté enlevé fin novembre dans le nord du pays. James Foley avait fourni des reportages vidéo sur la guerre en Syrie à l'AFP.

 

24 journalistes ont trouvé la mort depuis le début de la révolte contre le régime en Syrie le 15 mars 2011, selon un décompte établi par l'AFP et Reporters sans frontières (RSF). La grande majorité sont Syriens. On compte aussi quatre Français, une Américaine, une Japonaise, un Irakien. On dénombre également au moins une cinquantaine de morts parmi les centaines de "citoyens journalistes" qui, face aux restrictions imposées par le régime à la presse professionnelle, se sont armés de caméras pour témoigner de la situation dans leur pays.

 

Lire aussi

L'armée impose un calme fragile à Tripoli

 

Liban : McCain met en garde contre la résurgence des "blessures sectaires"

 

 

Pour mémoire

Un front interne pour venger Qousseir ?, l'éclairage de Scarlett Haddad

 

PUBLICITÉ


La bataille de Qousseir terminée, le Hezbollah se tourne vers la formation du gouvernement, l'éclairage de Philippe Abi Akl


Dans un appel solennel, des personnalités chiites dénoncent la politique du Hezbollah en Syrie et au Liban

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis