Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 17:15

Ashton a Gaza : Quand les « experts » ne savent  rien de rien

http://elderofziyon.blogspot.com/2010/03/ashton-in-gaza-when-experts-are.html


Adaptation française : Dominique Bloch

pour : http://lessakele.over-blog.fr et www.aschkel.info




ane-et-charrette.1180691504.jpg

L`une des choses les plus consternantes dans l`observation du Moyen-Orient  c`est de constater que les personnes qui devraient avoir acquis un minimum de connaissance, qui se présentent eux-mêmes comme des experts et qui préconisent des actions basées sur leur supposée expérience, ne savent rien de rien.

Lady Ashton est la haute représentante des Affaires Etrangères et de la politique sécuritaire de l`Union Europeenne ainsi que la  Vice-Présidente de la Commission Européenne. Elle a visité Gaza la semaine dernière et  forte des  dernières informations de terrain, a écrit un éditorial en Une New York Times censé decrire fidèlement ce qui devait être fait pour transformer le Moyen-Orient en une région baignant a nouveau  dans le bonheur.


Voici le premier paragraphe :

"C`est la procédure pour entrer dans la bande de Gaza qui vous frappent le plus. Au check-point d'Erez, vous entrez dans ce qui ressemble a un terminal d`aéroport moderne. En le quittant, vous marcher, cette fois, dans un dédale tortueux de barrières et de murs pour émerger comme un voyageur du  temps transmuté vers le passé, sur un chemin désaffecté. C`etait l`endroit ou se situait, auparavant,  le centre industriel de Gaza, avant le bombardement, il y a juste un peu plus d`un an. Maintenant des gens montés sur des anes et des charrettes transportent des cailloux extraits des décombres."


Ashton déclare comme un fait établi que les Israéliens sans coeur et  sans  raison perceptible ont réduit la zone d'Erez en un amas de  deéombres durant l`operation Plomb Durci et qu`ils ont bombardé la zone industrielle auparavant prospère, la ramenant à l`âge de pierre.


La zone industrielle d`Erez était un projet israélo-arabe qui a débute en 1970, à peine 3 ans après qu`Israel ait conquis Gaza, lors de la guerre des 6 jours. Il est antérieur à  toutes les négociations. Il est né  alors que l`OLP était universellement  reconnue comme une organisation purement et simplement terroriste. En d`autres termes, c`était  un produit de l`optimisme israélien triomphant, représentant un premier succès du travail en commun  avec  la population arabe palestinienne sous contrôle israélien. Cela avait généré des milliers d`emplois pour les Gazaouis, du travail qui n`existait pas lorsqu`ils vivaient sous contrôle egyptien. C`était un projet économique gagnant-gagnant.

Entre 2001 et 2004, il y avait 187 entreprises à Erez, des magasins pour le bois, des usines de textile, des entreprises pour travailler le métal et des garages, employant 5000 Arabes qui pouvaient ainsi pourvoir dignement au besoin de leur famille. 


Puis est arrivée l`Intifada.


Entre 2001 et 2004 au moins 11 Israéliens ont été tués à Erez, dans des attentats terroristes. Le Hamas et le Jihad Islamique se sont particulièrement focalisés sur ce symbole de réussite, de coopeéation et de paix. Les entreprises qui se trouvaient là ont trouvé de plus en plus difficile de garder leurs locaux ouverts en offrant un minimum de sécurité à leur personnel. Des millions de dollars ont été perdus, du fait de ces attaques terroristes.  

Finalement, en 2004, le gouvernement israélien a annoncé qu`il ne pouvait conserver plus longtemps ouverte la zone industrielle et toutes les compagnies israéliennes se sont retirées. La terreur du Hamas était victorieuse et, dans les annees qui ont suivi, la zone industrielle d'Erez est tombée en désuétude. Quelques 500 obus de mortiers et roquettes ont tirés dans et vers cette zone. Un camion-suicide bourré d'explosifs a causé des millions de dollars de dégâts.  


Bien entendu, Gaza aurait pu continuer à se developper économiquement, même après le retrait israélien de ses citoyens. Lisez cet éditorial optimiste de Ma`an [journal palestinien] de 2005 : "Rien ne peut s'opposer à la volonté puissante en provenance de voix toujours plus nombreuses. L`occupation de Gaza est presque terminée, elle [ Gaza] sera aussi libre qu`un cheval arabe ,libre dans tout juste deux semaines!


Théoriquement, Gaza va recevoir une assistance de 3 milliards de dollars de la part de pays donateurs. Si cette somme d`argent, ces “3 milliards de dollars”, est utilisée comme investissement national, d`une facon honnête et décente, par des mains expertes, ce sera suffisant pour transformer de facon remarquable  la situation économique de Gaza.


Gaza est capable de produire des produits agricoles en quantité suffisante pour Gaza même et pour la totalité de la rive ouest [Judée-Samarie/Cisjordanie]. Pour preuve, alors qu`Israël exporte 1500 tonnes de fraises, Gaza en exporte 7500 tonnes. D`après les chiffres, les serres de Gaza ont presque la même capacité de production que celles d`Israël, la Syrie et la Jordanie confondus.                        


 

Donc logiquement, Gaza disposera des zones industrielles d`Erez et de Karni, qui permettront la création de milliers d`emplois, en plus de ceux qui seront créés par les métiers de la mer de Gaza et les aéroports.


Théoriquement, la Palestine va être soutenue par les nations arabes du Golfe et  partout dans le Moyen-Orient, en plus du soutien d`un certain nombre de pays européens. On pense que de nombreuses personnes ont le désir d`assister à la reconstruction de Gaza.


Les dirigeants officiels vont recevoir en pleine propriété une merveilleuse région dans laquelle investir et les  Palestiniens sont des travailleurs acharnés, avec leur petite population, qui est similaire en nombre à celle du Koweit.

 

En pratique, nous allons assister et nous serons témoins de la condamnation par l`histoire de tous ceux qui mettront des obstacles au développement de Gaza et (du fait) que celle-ci écrira en lettre d`or le nom de ceux qui  construiront l'avenir de Gaza."


Malheureusement, la zone industrielle de Gaza n`est jamais devenue un exemple-type du modèle d`entreprenariat et d`autonomie gazaouie. En fait, très peu de temps  après le retrait d`Israel de Gaza, elle a totalement cessé d`être une réserve potentielle d`emplois.


Les mêmes forces qui ont détruit Erez contrôlent, désormais, Gaza. 

Cependant, le chef de la politique étrangère de l`UE ne connait pas ces faits élémentaires et blâme Israel pour les problèmes économiques des Gazaouis.


 La suite de l'éditorial trahit le même genre d`ignorance et de naïveté qu`on peut lire dans le premier paragraphe. Des diplomates imbus d'eux-mêmes et arrogants recommandent  la solution que « tout le monde connait » comme la seule possible, sans avoir la moindre idée de l`histoire de la région, alors  que cette solution  a été l'unique responsable des précédents échecs. C`est une stupéfiante combinaison d`orgueil démesuré et d`aveuglement volontaire qui est trop commune chez  les diplomates dont le desir de « paix » l`emporte sur la capacité  à regarder les faits simples tels qu'ils sont. 



                    

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis