Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 09:49




ESISCASIE CENTRALE :
LA TROÏKA RUSSO-IRANO-CHINOISE
Par le lieutenant-colonel (e.r) Renaud FRANCOIS
Chercheur associé à l’ESISC









L’inauguration relativement discrète, le 6 janvier dernier, du gazoduc turkméno-iranien Dauletabad-Sarakhs-Khangiran1, constitue avec l’inauguration, fortement médiatisée, trois semaines auparavant, le 14 décembre 2009, du gazoduc turkméno-chinois Saman Depe-Alashankou et avec la reprise, le 9 janvier, des exportations en direction de la Russie2, le
point de départ d’un nouvel et important épisode dans la géopolitique du gaz en Asie centrale. 

Depuis début janvier 2010, la quasi-totalité des exportations annuelles de gaz du
Turkménistan - une cinquantaine de milliards de m3 - se fait maintenant en direction d’une
« troïka » composée de la Russie, de la Chine et de l’Iran.

Avec pour corollaire la relégation au second plan des projets de gazoducs américano-européens et une profonde modification du paysage gazier centrasiatique.


Un nouveau modèle de coopération énergétique se met en place dans la région. Il ouvre de nouvelles voies de transport de gaz et, pour ce qui concerne l’Iran, se moque des menaces des anctions agitées par les pays occidentaux. 

Dans l’ordre, Russie, Iran et Turkménistan détiennent respectivement les première, deuxième et quatrième réserves mondiales de gaz.

Et dans cette affaire qui aura de profondes conséquences, tant pour la stratégie des États-Unis que pour les ambitions européennes en matière énergétique, la Chine joue, en ce début de siècle, le rôle du super consommateur par excellence.


1. Sans complexes, Téhéran tisse sa toile

Le nouveau gazoduc Dauletabad-Sarakhs-Khangiran, d’une capacité annuelle totale de 12 milliards de m3, approvisionnera désormais les régions septentrionales de l’Iran à hauteur de 6 milliards de m3 au cours de la première année de service. Il devrait atteindre sa pleine capacité en 2011....



Lire la suite de l'analyse ICI
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis