Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 10:04

 

Assad fait de plus en plus l’autruche... 

http://www.lorientlejour.com

 
06/03/2013

Une photo tirée d'une vidéo montrant le gouverneur de Raqqa, Hassan Jalili, assis au milieu de rebelles aux côtés de Souleiman Souleiman, le secrétaire général du parti Baas au pouvoir pour la province. Photo AFP
Une photo tirée d'une vidéo montrant le gouverneur de Raqqa, Hassan Jalili, assis au milieu de rebelles aux côtés de Souleiman Souleiman, le secrétaire général du parti Baas au pouvoir pour la province. Photo AFP
SYRIE Deux hauts responsables syriens capturés par les rebelles à Raqqa ; au moins 126 morts à travers le pays.

Un gouverneur et un responsable du parti au pouvoir étaient hier aux mains des rebelles syriens dans la première capitale provinciale conquise depuis le début du conflit, Raqqa. Une vidéo tournée par des rebelles et diffusée par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) montre le gouverneur de Raqqa, Hassan Jalili, assis au milieu de rebelles aux côtés de Souleiman Souleiman, le secrétaire général du parti Baas au pouvoir pour la province. « Il s’agit des plus hauts dirigeants du régime à être capturés par les rebelles » depuis deux ans, a indiqué le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, estimant que « Raqqa a beaucoup souffert de la corruption du gouverneur ».


Bien que les insurgés aient conquis la plupart des quartiers de la ville hier, des troupes et des milices prorégime ont continué de résister pendant la nuit autour du siège des services du renseignement militaire. « De nouveaux renforts de l’armée sont en route vers Raqqa. Reste à voir s’ils pourront rejoindre la ville (...) et l’aviation l’a bombardée », a indiqué M. Abdel Rahmane.

Le quotidien progouvernemental al-Watan a affirmé hier que « l’armée et les services de sécurité se livrent à de violents combats où ont afflué des milliers d’hommes armés. Cette ville était l’une des plus calmes et considérée comme un abri par de nombreux Syriens qui avaient fui leurs villes. Elle est devenue depuis quelques jours le théâtre du terrorisme ».

 


Dans le centre du pays, de nouveaux heurts ont également eu lieu près de poches de résistance rebelles à Homs, au troisième jour d’un assaut de l’armée et de milices prorégime pour conquérir ces enclaves rebelles dans la ville. Un militant dans la vieille ville de Homs a évoqué de lourdes pertes dans les deux camps. « C’est un déluge de balles. Tout est en feu dans la vieille ville », a décrit ce militant se présentant sous le nom d’Abou Bilal.
Les violences dans le pays ont fait hier 126 morts, dont 28 civils, 40 soldats et 58 rebelles, selon un bilan.

Assad et Abdallah II
Malgré les avancées sur le terrain des rebelles qui contrôlent de larges zones du nord et de l’est du pays, le président Bachar el-Assad a estimé que la Syrie est « sortie victorieuse de la bataille » et que l’opposition « joue ses dernières cartes », selon des propos rapportés par le journal libanais al-Akhbar. Pour M. Assad, le « complot touche à sa fin. Des succès significatifs ont été réalisés et leur importance stratégique est claire ».


Sur le plan diplomatique, à Ankara, le roi Abdallah II de Jordanie a exhorté le gouvernement syrien à avancer vers une « transition incluant toutes les parties » afin d’empêcher l’éclatement de ce pays. « Seule une transition incluant toutes les parties peut arrêter ce conflit », a-t-il ainsi déclaré lors d’une conférence de presse avec le président turc Abdullah Gül, dont le pays soutient les rebelles. Le roi Abdallah a en outre estimé que cette transition politique s’avérait plus « urgente » que jamais pour « sauvegarder l’intégrité territoriale » de la Syrie, frontalière de la Jordanie et de la Turquie. Pour permettre à ces deux pays de faire face à l’afflux de réfugiés syriens, Abdallah II a une nouvelle fois appelé la communauté internationale à accroître son aide.

Opposants modérés
Parallèlement, le secrétaire d’État américain a exprimé hier sa confiance dans le fait que les armes envoyées par les pays du Golfe aux rebelles syriens tombent effectivement entre les mains d’opposants « modérés », répétant que les États-Unis ne livraient pas d’armements aux insurgés. « Nous avons discuté du type d’armes qui sont transférées », a ainsi déclaré John Kerry lors d’une conférence de presse à Doha avec le Premier ministre et ministre qataris des Affaires étrangères Hamad ben Jassem al-Thani.


Israël a prévenu de son côté le Conseil de sécurité qu’il ne resterait pas « les bras croisés » si le conflit en Syrie menaçait de déborder davantage sur son territoire. Dans une lettre adressée aux 15 membres du Conseil de sécurité, l’ambassadeur israélien à l’ONU, Ron Prosor, se plaint de la chute sur le territoire d’Israël de projectiles tirés en Syrie.
Par ailleurs, les autorités syriennes ont remis à l’ambassadeur de Russie un journaliste allemand, Billy Six, entré clandestinement en Syrie. Il était pigiste pour Junge Freiheit, a précisé cet hebdomadaire allemand. Il se trouve désormais à l’ambassade d’Allemagne à Beyrouth. « Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, est soulagé que l’Allemand, disparu depuis des mois, se trouve maintenant sous la protection de l’ambassade allemande à Beyrouth », indique un communiqué du ministère.
(Sources : agences)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis