Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 18:40

 

 

 

Assad pourrait l'emporter en Syrie, estime un ministre israélien

 
OLJ/Agences | 10/06/2013

 

Des partisans du régime de Bachar el-Assad célèbrent la victoire de l'armée à Qousseir (centre-ouest) le 9 juin 2013. AFP/SANA
Des partisans du régime de Bachar el-Assad célèbrent la victoire de l'armée à Qousseir (centre-ouest) le 9 juin 2013. AFP/SANA

Révolte Les rebelles avancent dans l'aéroport de Mennegh à Alep; Ryad dénonce l'implication du Hezbollah dans les combats.

Bachar el-Assad pourrait finalement l'emporter en Syrie dans la guerre qui l'oppose depuis plus de deux ans à ses adversaires, a estimé lundi Yuval Steinitz, ministre israélien des Affaires internationales, de la Stratégie et du Renseignement.


"J'ai toujours pensé qu'à la fin Assad, avec le soutien puissant de l'Iran et du Hezbollah, pourrait prendre l'avantage", a déclaré le responsable, lors d'un point presse. Le président syrien et son gouvernement "pourraient non seulement survivre, mais même reprendre des territoires", a ajouté le ministre.


(Repère : Israël/Syrie : les relations depuis 2000)

Les déclarations de Yuval Steinitz ont été accueillis avec circonspection par des responsables des ministères israéliens de la Défense et des Affaires étrangères. "Il s'agit de la position personnelle de Steinitz, sur la base de sa propre information, ou plutôt désinformation", a jugé un diplomate israélien. Mark Regev, porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a souligné que le ministre s'exprimait à titre personnel et que le gouvernement israélien ne prenait pas position sur l'avenir de Bachar el-Assad.

L'Etat hébreu, officiellement en état de guerre avec la Syrie s'est dit inquiet, à plusieurs reprises, de la situation dans la région proche du plateau du Golan, annexé par Israël. Le 7 juin dernier de violents combats entre rebelles syriens et l'armée avaient éclaté à Qouneitra, unique point de passage entre les secteurs occupé et non occupé du plateau du Golan. Ces violences ont poussé l'armée israélienne à renforcer son dispositif militaire sur la partie du Golan qu'il occupe depuis 1967. Les autorités israéliennes ont également demandé aux agriculteurs de ne pas s'approcher de la clôture qui marque la séparation avec le secteur syrien.

Israël a mené trois raids en Syrie depuis le début de l'année, le premier en janvier aurait visé un centre de recherches scientifiques alors que les deux autres, survenus début mai, auraient visé des armes destinées au Hezbollah.

(Eclairage : "Avec ses frappes, Israël ne s'attaque pas à Assad mais au Hezbollah et à l'Iran")

Lors de son discours du 9 mai dernier, le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah avait annoncé que son parti allait aider la Syrie à libérer le Golan. Le leader chiite avait officiellement reconnu le 30 avril dernier l'implication de ses militants dans les combats aux côtés des forces de Bachar el-Assad dans les régions frontalières avec le Liban. Le Hezbollah a joué un rôle crucial dans la reprise la semaine dernière par le régime de la ville de Qousseir (centre-ouest) place forte de la rébellion, après deux semaines de combats féroces.

Dans ce contexte, le gouvernement saoudien, qui soutient les rebelles syriens, a dénoncé dans un communiqué diffusé lundi l'intervention armée du Hezbollah dans la guerre civile en Syrie. L'Arabie saoudite est le chef de file des monarchies du Golfe qui avaient annoncé début juin qu'elles envisageaient de prendre "des mesures contre les intérêts" du Hezbollah en représailles à son intervention armée dans les combats en Syrie.

Le royaume a par ailleurs indiqué soutenir les "appels internationaux à l'aide humanitaire" en faveur des réfugiés et déplacés syriens, selon le communiqué. Ces derniers jours des dizaines de rebelles syriens blessés et de réfugiés sont arrivés au Liban en provenance de la région dévastée de Qousseir.

(Eclairage : Syrie : « Au cours des six à sept mois à venir, ce sera le début de la fin » )

Sur le terrain, les rebelles syriens ont pris lundi un bâtiment dans l'aéroport militaire de Mennegh dans la province d'Alep (nord), a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les rebelles ont pris le bâtiment du radar dans l'aéroport de Mennegh, où des combats violents se déroulent depuis dimanche", a déclaré le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, ajoutant que l'armée avait bombardé le périmètre de l'aéroport. Selon l'agence officielle Sana cependant, "l'armée a repoussé une attaque terroriste contre l'aéroport de Mennegh", faisant des tués et détruisant un canon et des mitrailleuses lourdes.


Depuis février, les rebelles assiègent plusieurs aéroports dans le nord de la province d'Alep, pour tenter de neutraliser la puissance de feu du régime.

 

 

Des armes américaines?


Dans le reste du pays, l'OSDH a fait état de raids menés par l'armée sur le quartier de Jobar à Damas, théâtre de combats quotidiens. Les avions-chasseurs ont également bombardé Zamalka, près de Damas, Inkhel dans la région de Deraa (sud), et les environs de l'unité 17 encerclée par les rebelles dans la province de Raqa (nord).

Dimanche, les violences avaient fait au moins 119 morts à travers la Syrie, selon un bilan de l'OSDH, une organisation basée en Grande-Bretagne et qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires.

 

(Eclairage : Que change la levée par l'UE de l'embargo sur les armes destinées aux rebelles syriens ?)

L'opposition, qui peine à décider sur sa participation à une conférence de paix internationale à l'initiative de la Russie et des Etats-Unis, continue de demander une aide militaire pour faire face aux forces du régime. A ce sujet, un responsable américain a déclaré lundi que Washington pourraient décider dès cette semaine de l'opportunité de fournir des armes aux rebelles syriens. Selon ce responsable, qui a souhaité garder l'anonymat, une décision sera prise lors de réunions à la Maison blanche en début de semaine. Le secrétaire d'Etat John Kerry a reporté la tournée qu'il devait faire au Proche-Orient pour prendre part à ces réunions, a-t-on appris de source présidentielle.

 

 

Lire aussi

Place des Martyrs, Libanais et Syriens contre la guerre du Hezbollah en Syrie

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis