Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 18:11

Attaque israélienne contre un convoi à la frontière libano-syrienne?

OLJ/Agences | 30/01/2013

Une photo de soldats syriens près de la frontière libanaise datant du 19 mai 2011. Photo Reuters
Une photo de soldats syriens près de la frontière libanaise datant du 19 mai 2011. Photo Reuters
CRISE Beyrouth dément, mais l'armée évoque un survol intensif du territoire libanais.

L'aviation israélienne a attaqué durant la nuit de mardi à mercredi un convoi transportant des armes venant de Syrie à la frontière syro-libanaise, a rapporté l'AFP citant des "sources sécuritaires".

 

Les sources sécuritaires, qui s'exprimaient sous couvert de l'anonymat, n'ont pas précisé la localisation exacte de cette attaque, une d'entre elles affirmant qu'il s'agissait d'un "convoi armé en direction du Liban qui a été touché du côté syrien de la frontière vers 23H30 GMT". Mais selon une autre source, qui n'a pas donné d'autres détails, "l'armée de l'air israélienne a fait sauter, en territoire libanais, un convoi qui venait de franchir la frontière syrienne".

Interrogée par l'AFP, une porte-parole de l'armée israélienne s'est refusée à tout commentaire.

 

"L'aviation israélienne aurait lancé plusieurs raids aériens dans la nuit de mardi à mercredi contre des cibles situées à la frontière syro-libanaise", rapporte également le Figaro, citant "des sources sécuritaires israéliennes". Le quotidien français précise que "les cibles visées par l'aviation israélienne pourraient avoir été des convois transportant du matériel militaire depuis la Syrie jusqu'au Liban, au profit du Hezbollah, sans qu'on sache si elles ont été attaquées du côté libanais ou syrien de la frontière".

 

L'attaque a été aussi confirmée à Reuters par un diplomate occidental qui n'a pas fourni d'autres précisions.

 

Interrogé par Lorientlejour.com, le général Hassan Ayoub, porte-parole de l'armée libanaise, a démenti tout raid israélien en territoire libanais. Si un raid a effectivement eu lieu, c'est alors du côté syrien de la frontière, a-t-il poursuivi.

 

L'armée libanaise a néanmoins fait état mercredi d'un survol intensif de son territoire par l'aviation israélienne, affirmant que 16 avions de combat étaient entrés dans l'espace aérien libanais durant la seule journée de mardi.

 

Mardi, "en violation de la souveraineté libanaise et de la résolution 1701, huit avions de combat israéliens ont survolé plusieurs régions libanaises à partir de 09H30 (07H30 GMT) (...) et le dernier a quitté l'espace aérien libanais à 16H30", a indiqué un communiqué de l'armée.

Ensuite, "quatre avions de guerre israéliens ont survolé plusieurs régions du Liban de 16H30 à 21H05 après être entré dans l'espace aérien libanais au-dessus de la localité de Rmeich", proche de la frontière israélienne dans le sud du Liban, selon un autre communiqué. Quatre autres appareils israéliens ont ensuite survolé le Liban "de 21H05 à 02H00", selon le même texte.

 

"Tous les jours, il y a des survols israéliens, mais mardi, ils ont été beaucoup plus intensifs que d'habitude", a affirmé à l'AFP une source de sécurité libanaise.

 

Israël a menacé à plusieurs reprises d'attaquer des convois qui pourraient transporter des armes chimiques ou d'autres types d'armement dont dispose l'armée syrienne vers le Liban pour le Hezbollah, proche de Damas.

 

Dimanche, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait mis en garde contre "les importantes menaces sécuritaires qui visent Israël", citant l'Iran et "des armes létales dans une Syrie qui est en train de se désintégrer". Le 23 janvier, M. Netanyahu avait convoqué une réunion du cabinet restreint consacrée aux menaces que pourrait faire peser sur Israël la déstabilisation du régime syrien, en présence des chefs de l'armée et des services de renseignements.

 

L'armée israélienne a en outre redéployé dimanche deux batteries du système antimissile Iron Dome dans le nord du pays en vue d'une éventuelle action militaire contre des cibles en Syrie ou au Liban.

Lundi, les médias israéliens affirmaient que l’Etat hébreu multipliait les mesures diplomatiques et de sécurité pour empêcher que des armes chimiques du régime syrien ne tombent aux mains de mouvements islamistes.

 

Selon le quotidien israélien Maariv, M. Netanyahu a, par ailleurs, envoyé son conseiller à la sécurité nationale "en urgence" à Moscou, pour qu'il s'y entretienne avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov des moyens de prévenir une dissémination des armes chimiques du régime syrien parmi des groupes armés. Le Premier ministre israélien a également rencontré dimanche l'ambassadeur américain en Israël, Dan Shapiro, selon le quotidien.

 

Mercredi matin, avant les informations concernant la frappe à la frontière libano-syrienne, le général en retraite Amnon Sofrin, ancien chef du renseignement au sein du Mossad (le service d'espionnage israélien), avait toutefois jugé, devant des journalistes, improbable qu'Israël ait recours à des frappes aériennes contre des dépôts d'armes chimiques car elles comporteraient de graves risques humains et écologiques.

 

Pour mémoire

Israël redoute une mainmise du Hezbollah sur les armes chimiques syriennes

 

Lire aussi

Sleiman appelle la communauté internationale à "supporter le fardeau des réfugiés avec le Liban"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis