Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 23:18

Bachar Al Assad gagne la bataille de Baba Amr… mais le peuple syrien reste debout

http://syrie.blog.lemonde.fr/

A coups de canons et moyennant des atteintes graves au devoir qui s’impose aux dirigeants du monde entier de protéger les populations civiles, surtout lorsque celles-ci sont prises en otage par des "terroristes", comme Bachar Al Assad le prétend pour justifier l’injustifiable, les forces armées du régime syrien ont gagné la bataille de Baba Amr. Mais, conduites par le général Maher Al Assad, un homme emporté et sanguinaire dont la violence s'exerce parfois sur des membres de sa proche famille, elles ont encore une fois suscité un dégout général à travers le monde. Surtout, elles sont loin d’avoir gagné la guerre à laquelle elles ont acculé le peuple syrien, légitimement désireux de récupérer ses droits, sa liberté et sa dignité, après des décennies de monopolisation du pouvoir par une famille prête à toutes les abominations pour maintenir sa domination sur la société et poursuivre la confiscation à son profit des ressources du pays.

Baba Amr (Homs, février 2012)

Alors que les mercenaires du régime recherchaient les derniers résistants dans les ruines du quartier de Baba Amr, au terme d’un siège qui a permis aux Syriens et à la communauté internationale d’imaginer, à 30 années de distance presque jour pour jour, ce qui s’était perpétré sur une plus vaste échelle à Hama à l’abri des regards en février 1982, les Syriens, loin de se laisser abattre, sont sortis en masse, vendredi 2 mars, pour faire savoir à Bachar Al Assad que ce n’est pas ainsi qu’il parviendra pas à ses fins. La Syrie leur appartient tout autant qu’à lui, et ce n’est ni son référendum, ni ses promesses de réforme concédées sous la pression du bout des lèvres, qui lui permettront de se maintenir au pouvoir contre leur volonté.

Hama (février 1982)

Surmontant leur peine et démontrant que le courage, la générosité, l’abnégation et la détermination n’étaient pas l’apanage des "héros de Homs" salués hier par le journaliste William Daniels à son retour en France, ils ont manifesté pacifiquement aux quatre coins du pays. Selon les Comités Locaux de Coordination, 619 manifestations se sont ainsi déroulées hier. Les plus fortes mobilisations ont eu pour théâtre les gouvernorats d’Idlib (143 rassemblements), Hama (106, en hausse de 20 par rapport au vendredi précédent), Alep (85) et Daraa (60, en hausse de 10). Lattaquié, qui avait vu 29 manifestations le vendredi passé, en a vu 44. Homs, affectée plus que toute autre ville par des semaines de siège et les exactions, en a vu 42. La ville de Damas en a abrité 41 et les agglomérations de Damas-campagne 40. Fermant la marche, Deïr al Zor en a dénombré 27, Hassaké 21, Tartous 7, Raqqa 2 et Souweïda 1. La répression de ces différentes manifestations a fait 35 morts à travers le pays, dont une douzaine dans la seule ville de Rastan.

Manifestation du vendredi 2 mars 2012 à Binich

Samedi 3 mars, le décompte des victimes de près d'une année de soulèvement en Syrie s’établit ainsi : 9 874 tués (parmi lesquels 701 enfants, 590 femmes et 422 hommes et femmes décédés sous la torture), plus de 35 000 blessés, plus de 65 000 "disparus" et plus de 212 000 détenus.

Plus que jamais, le peuple syrien a besoin de soutien. La manifestation hebdomadaire de solidarité avec la Révolution syrienne pacifique se tiendra à Paris, samedi 3 mars, de 15h00 à 18h00, sur la Place du Châtelet.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis