Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 13:28
Bagdad promet de bloquer les aides de Téhéran à Damas

 

http://www.lorientlejour.com


  
OLJ/Agences | 30/09/2012

Un homme pleurant la mort de son jeune enfant, tué dans un raid de l'armée syrienne contre la ville d'al-Kassir, près de Homs. Shaam News Network/Handout/
Un homme pleurant la mort de son jeune enfant, tué dans un raid de l'armée syrienne contre la ville d'al-Kassir, près de Homs. Shaam News Network/Handout/ Reuters
RÉVOLTE

Les réserves en devises syriennes sont tombées de 20 à 5 milliards de dollars, affirme l’Irak.



Le chef de la diplomatie irakienne, Hoshyar Zebari, a assuré que Bagdad était "déterminé" à soumettre les avions iraniens se rendant en Syrie à des fouilles, réclamées par les Etats-Unis, dans un entretien publié dimanche par le quotidien arabe Al-Hayat.


"Nous avons informé les responsables américains que le gouvernement était déterminé à faire atterrir les avions (iraniens) et à les soumettre à des fouilles de manière aléatoire", a déclaré M. Zebari, affirmant que Bagdad avait expliqué à Téhéran "la nécessité d'arrêter les vols" susceptibles de convoyer des armes en Syrie, théâtre d'un conflit entre le régime et la rébellion.


"L'Irak n'accepte pas de servir de point de transit ou que son territoire, ses eaux territoriales ou son espace aérien soient utilisés pour armer ou financer" les parties en conflit en Syrie, a-t-il ajouté.

 

Début septembre, les Etats-Unis avaient réclamé à leur allié irakien qu'il fasse atterrir et fouiller les avions traversant l'espace aérien irakien en provenance d'Iran et à destination de la Syrie, redoutant qu'ils ne soient chargés d'armements pour le régime de Damas.

Mardi, la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a réitéré cette demande lors d'un entretien avec le vice-président irakien Khudayr al-Khuzai, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

En mars, après une première mise en garde de Washington, l'Irak avait prévenu l'Iran qu'il ne tolèrerait pas le passage sur son territoire ou dans son espace aérien d'armes destinées à la Syrie. Téhéran, soutien indéfectible de Damas, a toujours assuré qu'il s'agissait d'aide humanitaire.

 

"Ces vols avaient commencé en mars. Nous avions alors demandé aux Iraniens de les arrêter, ce qui fut fait en quelques jours. Mais ces vols ont repris fin juillet et ils ont dit qu'ils ne transportaient pas d'armes ou de munitions mais des pèlerins, des visiteurs et d'autres choses. Nous allons faire atterrir ces avions" pour les fouiller, a expliqué le chef de la diplomatie irakienne.

 

M. Zebari a en outre estimé que le régime du président Bachar el-Assad avait "la capacité de se maintenir encore" mais qu'il était "confronté à de véritables difficultés, en particulier économiques, en termes de réserves en devises et non de sécurité".

"Selon nos informations, les réserves en devises (de Syrie) sont tombées à leur plus bas niveau, à 5 ou 6 milliards de dollars (...) contre 18 à 20 milliards de dollars" auparavant, a-t-il dit.

 

Samedi, Ali Akbar Velayati, conseiller du Guide suprême Ali Khamenei pour la politique étrangère, avait affirmé que "la victoire du gouvernement syrien contre les opposants internes, contre l'Amérique et leurs autres alliés occidentaux et arabes, compte comme une victoire de la République islamique d'Iran".

 

Parallèlement, en Syrie, le représentant à Damas de l'émissaire international Lakhdar Brahimi a rencontré dans la province de Homs un dirigeant rebelle de l'Armée syrienne libre (ASL), a indiqué dimanche à l'AFP un responsable de l'ONU.

Mokhtar Lamani, chef du bureau à Damas de l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe, s'est rendu samedi dans les villes voisines de Homs et Talbissé (centre), en proie à des combats entre soldats et rebelles et des bombardements de l'armée, a précisé Khaled al-Masri, porte-parole de l'ONU à Damas.

A Talbissé, M. Lamani s'est entretenu avec le colonel Qassem Saadeddine, le porte-parole en Syrie de l'ASL, force d'opposition armée formée de déserteurs et de civils armés, ainsi que d'autres représentants de l'ASL, a-t-il ajouté sans autres précisions.

Il a rencontré également à Homs le gouverneur de cette ville, ainsi que des représentants du Comité international de la Croix rouge (CICR) et du croissant rouge syrien.

 

M. Brahimi avait effectué à la mi-septembre une visite de quatre jours à Damas. Le président syrien lui avait signifié qu'il ne comptait pas arrêter sa guerre contre les rebelles, tandis que des chefs de la rébellion lui avaient dit via Skype que le régime ne tomberait que "par la force".

 

Selon l'ONU, plus de 500.000 Syriens ont fui leur pays, dont 75% sont des femmes et des enfants, alors que 2 millions de personnes ont besoin d'aide à l'intérieur du pays.

Depuis 18 mois, plus de 30.000 personnes ont péri dans les violences qui ont dévasté le pays, selon une ONG syrienne.

 

Dimanche matin, l'armée syrienne bombardait plusieurs secteurs d'Alep après des combats nocturnes avec les rebelles dans cette métropole du nord, selon des habitants et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Dans la nuit, de violents combats ont opposé soldats et rebelles dans la province d'Alep, en particulier près de l'aéroport militaire d'al-Nairab, où deux hélicoptères ont été endommagés par des obus de mortier, selon la même source. Au moins trois personnes - deux civils et un rebelle - ont été tuées et plusieurs habitations ont été détruites.

Dans la ville Alep, dévastée par plus de deux mois de violences et secouée ces derniers jours par des combats d'une ampleur sans précédent, de nombreux magasins aux portes de bois du célèbre souk de la vieille ville ont été détruits par les flammes, selon un correspondant de l'AFP et l'OSDH.

Plusieurs violents accrochages avaient eu lieu près du souk, où les rebelles ont tenté de s'infiltrer ces derniers jours, a indiqué à l'AFP une source militaire.

 

Dans la province de Damas, les soldats ont attaqué Harasta, avec un appui de l'aviation, et ont mené des perquisitions et arrêté de nombreux habitants à Zabadani, a précisé l'OSDH, qui s'appuie sur un réseau de militants et de témoins.

 

Ailleurs dans le pays, des localités dans les régions de Deraa (sud), Idleb (nord-ouest) et Hama (centre) ont été la cible avant l'aube de bombardements intensifs à l'artillerie lourde de l'armée qui chercher à en déloger les rebelles, toujours selon l'OSDH.

 

Dans la province de Hassaka (nord-est), l'armée a tiré sur plusieurs habitations, faisant des blessés, selon la même source. Et dans la ville côtière de Banias (nord-ouest), des opérations de perquisitions et d'arrestations se poursuivaient.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis