Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 18:08
Bahreïn : l’Iran menace d’intervenir pour "protéger les chiites"

Le clivage Sunnite-Chiite prend toute son ampleur

jeudi 17 mars 2011 - 09h00, par Mediarabe.info

Logo MédiArabe.Info

http://mediarabe.info/spip.php?article1961

La dynastie semble partagée quant aux moyens à mettre en œuvre pour faire face à la contestation à Bahreïn. L’opposition chiite est de plus en plus radicalisée, soutenue par l’Iran. Le prince héritier "modéré" privilégie le dialogue. Mais le Premier ministre qualifié de "faucon", soutenu par l’Arabie saoudite, prône la manière forte. Les ingrédients sont réunis pour provoquer un conflit qui s’annonce long et périlleux pour l’ensemble de la région.

Tip A Friend  Envoyer par email impression Imprimer cet article
JPEG - 8.6 ko

La situation risque de dégénérer à Bahreïn. Depuis l’arrivée à Manama des forces du « Bouclier de la Péninsule », dimanche dernier, comprenant un millier de saoudiens et 500 Emiratis (la photo montre une colonne de véhicules saoudiens entrant à Bahreïn), l’opposition chiite dénonce une « invasion étrangère » et se radicalise. Et ce, au moment où plusieurs sources affirment que des unités de la Garde nationale saoudienne et des unités d’élite, basées près de la frontière entre l’Arabie et Bahreïn, se tiennent prêtes à intervenir. Désignant l’Iran comme commanditaire et bénéficiaire des troubles, le Bahreïn a rappelé son ambassadeur à Téhéran pour consultation. Les autorités de Manama ont décrété un couvre-feu entre 16h00 et 4h00 du matin, donnant à l’armée les pleins pouvoirs pour restaurer l’autorité. Les établissements scolaires et universitaires sont fermés jusqu’à nouvel ordre, et les cotations à la bourse de Manama sont suspendues. La vie économique semble complètement arrêtée dans le royaume, affirment les témoins.

Hier, les forces de l’ordre ont délogé par la force le campement des contestataires à la « Place Perle » de la capitale. La presse proche de l’Iran, comme le journal libanais « Al-Akhbar », organe du Hezbollah, a titré hier : « Manama brûle sous le feu saoudien ! ». L’Iran, ses alliés et ses protégés Chiites, sensibilisés par cette couverture médiatique qui alimente la contestation, manifestent à travers la région, comme le souligne ce matin « Radio-Orient ». En effet, des manifestations ont été organisées hier en Irak, au Liban et dans la province saoudienne à majorité chiite (Hassa, à l’est), pour dénoncer l’ingérence saoudienne à Bahreïn, et pour appeler la communauté internationale à secourir l’opposition dans cette monarchie. Les médias iraniens diffusent, depuis hier, des images et des vidéos cruelles, montrant notamment un jeune manifestant tué par balle, avec le crane éclaté. Des images choquantes dont l’origine n’est pas encore authentifiée, mais qui visent sans doute à radicaliser l’opposition. Ce qui donne au conflit une dimension régionale et confessionnelle.

A l’instant, la télévision « Al Arabiya » souligne que les Gardiens de la Révolution iranienne menacent d’intervenir à Bahreïn pour protéger les chiites. La situation risque de dégénérer rapidement et dramatiquement, d’autant plus que la dynastie des Al-Khalifa semble divisée. Selon le site « Middle East Transparent », « le prince héritier, Salman Bin Hamad Al-Khalifa, considéré comme modéré, privilégie le dialogue. Mais le Premier ministre Khalifa Bin Salman Al-Khalifa (son oncle), en poste depuis 40 ans, est considéré comme un faucon et prône privilégie les méthodes fortes. Il serait soutenu dans cette voie par l’Arabie saoudite qui considère le Bahreïn comme un prolongement stratégique de l’axe sunnite, face à l’Iran ». Rappelons que l’Iran avait affirmé, depuis plusieurs années et à plusieurs reprises, que « le Bahreïn lui appartenait ».

Mediarabe.info

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source« MediArabe.info »

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis