Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 09:05

 

 

bar0-010 (Copier)

 

      Le Ministre de la Défense Ehud Barak

 

 

Le Ministre de la Défense Ehud Barak a apporté un ferme démenti aux désaccords abondamment commentés, entre les Etats-Unis et Israël, et lui-même et le Premier ministre Netanyahou, au sujet de l’option militaire contre le programme nucléaire iranien. Cela a constitué le cœur d’une longue interview à la radio, qu’il a donnée, jeudi 9 août. Il a, au contraire, expliqué que les services de renseignement américains et israéliens partagent le même point de vue à ce sujet, de même que lui-même et le Premier ministre.


Barak a fait référence à la nouvelle Estimation du Renseignement National américain (NIE) sur l’Iran, qui confirme que les deux capitales comprennent qu’il ne reste que peu de temps pour prendre une décision pour savoir si, oui ou non, on se dirige vers une offensive contre les installations nucléaires et quand, parce que, a-t-il dit, « L’Iran nucléaire est en train de prendre forme juste sous nos yeux ».

 

La remarque essentielle du Ministre de la Défense Barak était celle-ci : « Je suis tout-à-fait au courant de nouvelles découvertes du renseignement américain (qui ne correspondent pas seulement à l’Estimation du Renseignement National) qui ramène les évaluations des renseignements américains [concernant l’état actuel des travaux du programme nucléaire iranien] très proche des nôtres. Cela fait que la question iranienne [des développements du programme nucléaire iranien et d’une éventuelle opération contre lui] est extrêmement urgente », a-t-il affirmé, sans fournir d’explications supplémentaires.

 

 

Barak a dévoilé que les Etats-Unis et Israël « partagent fondamentalement ce même esprit depuis plusieurs mois, dans leurs estimations des progrès nucléaires iraniens et quant aux facteurs qui feraient que Téhéran s’abstiendrait encore de se lancer dans la fabrication d’une bombe nucléaire. Par conséquent, toutes les options restent sur la table », a-t-il insisté.

 

 

Les sources du renseignement militaire de Debkafile ajoutent : les discussions américano-israéliennes au sujet d’une opération militaire contre l’Iran ont connu une nouvelle inflexion, il y a plusieurs mois, au début de l’année 2012. L’Administration était tout-à-fait avertie que, quelles que fussent les objections de Barack Obama, Israël entrerait bientôt en action contre les installations militaires iraniennes.

 

 

Les hauts échelons du commandement américain, depuis le Secrétaire à la Défense Léon Panetta, en passant par le Président des Chefs d’Etats-Majors, le Général Martin Dempsey et jusqu’au chef du Central Command américain, le Général James Mattis, dont la juridiction comprend aussi bien Israël que l’Iran, ont adopté cette hypothèse comme leur principale piste de travail.


Barak a insisté sur le fait que le Premier ministre et lui-même sont en harmonie totale sur ce point. « Ce que nous (le Premier ministre et moi-même, ainsi que les Américains) comprenons trèsclairement, c’est qu’il ne reste pas beaucoup de temps pour décider [d’attaquer l’Iran] »

 

 

Il a aussi fait référence, lors d’une question posée, au commentaire qu’a fait l’ancien chef du Mossad, Ephraïm Halevy, la semaine dernière : « Si j’étais iranien, je serais vraiment très inquiet, pour ce qui va se passer, dans les toutes prochaines douze semaines ». A cela, Barak a convenu que : « Il y a bien certains fondements à ce qu’Halevy a dit ». Il a ajouté : « Nous aurons, très bientôt à prendre un certain nombre de décisions difficiles ».

 

 

Ainsi que concernant les controverses publiques à travers les médias, quant à savoir si attaquer l’Iran serait ou non une sage décision, le Ministre de la défense a mis en garde du fait que certains de ces débats et les dévoilements publics ne faisaient pas que porter préjudice à la sécurité d’Israël, mais que cela aidait concrètement l’Iran [à gagner du temps].

 

 

Le prix à payer, si on permettait à à l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire, serait bien plus important que le coût d’une attaque. Cela est déjà en train de se réaliser, a déclaré le ministre israélien. « Et nous devons prendre en compte les dangers et le prix très élevé en vies humaines et en ressources, si l’Iran devient une puissance nucléaire. D’abord, nous devons prendre en considération les conséquences directes, du fait que, d’abord l’Arabie Saoudite, puis la Turquie, puis ensuite, le Nouvelle Egypte deviendront, à leur tour, des puissances nucléaires ».


Interrogé au sujet du reportage non vérifié de jeudi, disant que l’Arabie Saoudite avait envoyé un message à l’Administration Obama menaçant d’intercepter tout bombardier israélien utilisant son espace aérien pour frapper l’Iran, Barak a répondu qu’il n’avait pas eu connaissance d’un message de cet acabit. Mais, a-t-il précisé, l’Arabie Saoudite est un Etat souverain et elle prend ses propres décisions comme tout autre pays.

 

Il a continué en mettant en garde contre une autre conséquence directe de la nucléarisation de l’Iran, qui serait le renforcement des groupes terroristes dans la région, comme l’affidée de Téhéran, le Hezbollah libanais.

 

Dans le même temps, Barak a aussi dit : “Il est plus que probable que nous ayons à faire au Hezbollah, quoi qu’il arrive”.


Les sources de Debkafile ont interprété cela comme une suggestion que le Hezbollah redevient une menace croissante et imminente – à la fois, à cause de son soutien à Bachar al Assad dans le cadre de la guerre civile et parce qu’il met en oeuvre les attentats terroristes parrainés par l’Iran contre des Israéliens dans différentes parties du monde.

 

 

Abordant la situation en Egypte et le terrorisme jihadiste basé dans le Sinaï, le Ministre de la défense Barak a réitéré sa confiance dans la capacité de l’Egypte de régler ce problème. « Mais, je suis incapable de dire si elle en a vraiment la volonté », a-t-il tenu à préciser.

 

Depuis plus d’un an que Moubarak a été renversé, « Israël a réajusté ses ressources militaires et de renseignement dans les zones limitrophes d’Egypte et du Sinaï », a-t-il dit. « Nous avons déployé une batterie Dôme de Fer d’interception de missiles près d’Eilat, au cas où cela deviendrait nécessaire dans ce secteur ». Barak n’a pas souhaité  développer ce qu’il s’attendait à ce qui puisse arriver dans le secteur d’Eilat, qui est le point le plus au Sud de la carte d’Israël, ou contre qui le système de défense était déployé.

 

Il a également proposé sa propre prédiction au sujet de la Syrie, estimant que tôt ou tard, mais très bientôt, on pourrait voir le Président syrien Bachar al Assad adopter un profil bas et se retirer avec son armée dans une enclave alaouite », qui engloberait la côte syrienne et les montagnes alaouites.

 

 

“Plus la guerre en Syrie se prolonge”, a t-il déclaré, “plus grandes sont les perspectives de chaos total”. Le Ministre de la Défense a souligné l’importance des tentatives de renouvèlement des négociations de paix avec les Palestiniens aussi rapidement que possible. Il a cité la puissance croissante du Hamas et ses liens avec les Frères Musulmans d’Egypte et dans d’autres pays arabes qui est facteur conduisant à l’urgence de ranimer le processus de paix.

 

 

“Concernant ce problème, le temps ne joue pas en notre faveur », a-t-il affirmé. « Mais, si les progrès se révèlent trop incertains, chacun d’entre nous [Israël et les Palestiniens] pourrait être confronté au fait de devoir mettre en place des mesures unilatérales mutuellement consenties ».

 

http://www.debka.com/article/22254/Barak-A-nuclear-Iran-is-taking-shape-before-us-Time-for-decisions-is-short

 

DEBKAfile Reportage spécial August 9 août 2012, 2:15 PM (GMT+02:00)

 

Adaptation : Marc Brzustowski.

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Je plains ces gens (Européens dans l'ensemble) qui n'auront pas où aller quand ils auront pris conscience de la manoeuvre d'encerclement et d'envahissement de l'Europe par l'Islam. En ce qui nous<br /> concerne, (nous Juifs Européens), nous retournerons à nos racines, c'est à dire en Israél. Mais les autres, naïfs et imbéciles jusqu'aux bouts des ongles, ils feront quoi, et ils iront où ? Les<br /> JUPPE et les FABIUS qui ont une méconnaissance absolue des dossiers Arabes sont en train d'entrainer l'Europe dans les abîmes de l'Islam, avec tout ce que cela comporte d'obscurantisme et de<br /> d'esprit rétrograde inculqué par l'Islam. A présent, les Juifs doivent prendre conscience du besoin vital que constitue pour nous Israél. Quant aux autres, qu'ils s'assument, cela devient leur<br /> problème, nous nous ne serons bientôt plus concernés. Que pourrons faire les antisémites sans JUIFS sur qui "cogner", ils se rabattront sur les autres, nous nous serons loin, chez nous, en Israél.
Répondre
G
le monde occidental n'a encore rien compris ou fait semblant de ne rien comprendre. Alors que les Imams dans les mosquées ou même devant les caméras affirment clairement les intentions de l'islam à<br /> détruire notre démocratie, nos dirigeants continuent de baisser la tête en nous affirmant que tout va s'arranger et que les islamistes vont finir par s'assagir. Lisez donc le Coran, la seule loi<br /> des musulmans qui ne veulent pas de nous dans notre propre pays. Où irons-nous lorsqu'ils auront le pouvoir absolu et qu'ils instaurerons la charia partout en Europe et dans le monde ? Dans les<br /> années 30 on a eut la peste brune, le nazisme, les génocides - car il y en a eut plus d'un - et maintenant nous aurons une inquisition bien plus meurtrière encore. Aurons-nous encore demain le<br /> droit de défendre nos droits, notre culture, notre liberté d'expression ? Nos femmes, nos filles n'auront-elles plus aucune liberté individuelle ? Que ceux qui viennent chez nous s'adaptent et<br /> s'intègrent à notre culture ou qu'ils retournent chez eux où ils pourrons vivre selon leurs moeurs.
Répondre
R
NALBED, tu n'as pas plus d'intelligence qu'un oisillon. L'immense chance d'Israél, c'est d'avoir à faire à un milliard quatre cents millions d'illettrés incultes, qui par leurs croyances<br /> rétrogrades en l'Islam ne vont pas arrêter de régresser. C'est bien malheureux que chez ce milliard quatre cents millions de Musulmans, il en existe pas UN SEUL pour se dresser et refuser ces<br /> méthodes barbares et moyenâgeuses qu'on vous inculque par le Coran.
Répondre
G
Naibed peut bien continuer sa propagande pro-nazislamiste iranienne, cela n'empêche pas la terre ni le vent de tourner dans le sens de l'histoire : un Moyen-Orient sans menace nucléaire ni<br /> terroriste iranienne.
Répondre
N
Beau tissu de balivernes ! Vraiment!
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis