Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 14:57

vendredi 29 avril 2011

Bertrand Delanoë, Maire de Paris, souhaite que la France et l'Union européenne "reconnaissent dès maintenant l'Etat palestinien"

Par Véronique Chemla

Article modifié le 4 mai 2011.
"Alors qu'un vent de liberté souffle sur le monde arabe, un peuple qui aspire depuis longtemps à un État libre et démocratique doit, sans attendre, pouvoir y accéder pleinement : le temps est venu de reconnaître enfin l'État palestinien", indique un communiqué de presse de Bertrand Delanoë, Maire socialiste de Paris, ce 29 avril 2011. Ce qui constitue aussi la ligne récente de la diplomatie française.

Un alignement sur la "politique arabe" de la France
Et d'ajouter :
"Cet acte de droit irait au-delà du symbole : il permettrait au peuple palestinien de se constituer en tant que nation. Les bases en sont aujourd'hui prêtes. Comme les précurseurs de l'État d'Israël avant 1948, les Palestiniens se sont dotés d'une économie, d'un système éducatif, d'une police et d'une diplomatie qui peuvent, dès à présent, être ceux d'un État".

Bertrand Delanoë conclut :
" Le monde considère depuis des années comme acquis le fait que le conflit israélo-palestinien se résoudra par l'existence de deux États, dans la reconnaissance réciproque de leurs souverainetés légitimes. Rien ne justifie d'attendre davantage pour transformer cet acquis en réalité. La création, la proclamation et la reconnaissance de l'État palestinien sont des conditions de la paix, et donc de la sécurité de toutes les parties en présence, notamment Israël. C'est probablement la seule façon de relancer des négociations, aujourd'hui bloquées, sur la question des frontières ou le choix de la capitale. C'est une opportunité pour le peuple palestinien de passer, collectivement et irréversiblement, de la lutte pour l'indépendance à la gestion des affaires d'un pays. C'est enfin et surtout un acte de justice élémentaire que la communauté internationale ne peut pas différer plus longtemps".


Reconnaître quel "Etat palestinien" ? La Jordanie composée pour près des trois-quarts d'Arabes palestiniens ? Le "Hamastan" dans la bande de Gaza ? Le "Fatahland" en Judée et Samarie ? Et quid de l'accord de réconciliation Hamas/Fatah, deux mouvements qui refusent de reconnaître l'Etat Juif et soutiennent le terrorisme contre Israël ?
Quelques questions : pourquoi cette occultation du terrorisme palestinien ainsi que de la haine des Juifs dans le "système éducatif" et les médias palestiniens? Déjà, le 23 mars 2011, dans sa condamnation de l'attentat terroriste à Jérusalem, Bertrand Delanoë évite l'épithète de "palestinien" pour qualifier cet attentat. Pourquoi ces silences du Maire sur les menaces islamistes pesant sur ce "printemps arabe" ? Pourquoi cette indifférence à l'égard des indépendances réclamées de l'Etat Sahraoui ou de la Corse ?

Au regard de problèmes importants encore irrésolus de la capitale française, on peut s'étonner que son premier édile ait trouvé le temps de se prononcer sur le conflit entre le monde musulman et Israël, tout en omettant certains faits préoccupants.


Le timing de la Mairie de Paris
A noter le timing des actions de la Mairie de Paris en direction de la communauté juive française.


Ce communiqué partial de Bertrand Delanoë a été publié quelques jours avant l'inauguration du jardin Ilan Halimi dans le XIIe arrondissement de Paris - entrée au 54 rue de Fécamp - le 2 mai 2011, en présence notamment du Maire et de Ruth Halimi. Un évènement dont on cherche vainement le communiqué de presse sur le site Internet de la Mairie de Paris. La plaque apposée ce 2 mai 2011 en ce square porte l'inscription suivante : "Ilan Halimi - jeune Parisien du 12e arrondissement - victime de l'antisémitisme - 1982-2006". Si la Mairie de Paris nomme l'antisémitisme en France, pourquoi ne le dénonce-t-elle pas dans l'enseignement et les médias palestiniens, ainsi que dans les discours de certains dirigeants palestiniens ?



Autre exemple de ce timing, le 28 janvier 2011, Anne Hidalgo, 1ère adjointe au Maire de Paris, avait inauguré l'affichage partial des portraits des deux journalistes de France 3 captifs, omettant le franco-israélien Guilad Shalit, otage du mouvement islamiste palestinien Hamas dans la bande de Gaza, depuis 2006. Quelques jours plus tard, le 31 janvier 2011, Bertrand Delanoë avait accueilli, à l'Hôtel de Ville, la conférence de presse du "Rendez-vous historique à Auschwitz" organisé par le Projet Aladin soutenu par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah...


Articles sur Israël ici

A lire aussi

La Mairie de Paris a discriminé en faveur de deux journalistes français otages


Cet article a été publié le 29 avril 2011 modifié pour la dernière fois le 4 mai 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis