Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 08:12


De nouvelles révélations sur la mort de Ben Laden, par H. Gul, l’ancien chef de l’ISI (renseignements) pakistanais

Par Faramarz DADRAS

 

Intervenant pour le site  © 2011  aschkel.info

 

relu et adapté par Marc Brzustowski 

 

Sur le site du Ministère israélien des affaires étrangères en langue persane

http://www.hamdami.com/MFAFA
F.DADRAS

 


 

Chercheur et expert du renseignement

 

Ancien officier du service renseignement de la garde impériale de l’armée d’Iran, chercheur et expert du renseignement, fondateur et le directeur du site Internet de www.farhangiran.com en langue persane, auteur et traducteur des nombreux articles et études sur la question Iranienne et consultant auprès des medias.



  

Hier, dans une interview avec la chaîne russe, (Russia Today), l’ancien chef des services de renseignements Pakistanais, le général Hamid Gul, a dévoilé que, Ben Laden n’aurait pas été tué par les Américains, car il serait déjà décédé quelques années auparavant, de mort naturelle.

 

Le Général Hamid Gul, a été à la tête du service de renseignement Pakistanais, dans les années, 2008/2009. L’ancien haut responsable Pakistanais déclare qu’il a accès à des informations au sujet de la mort de Ben Laden : « Je donne ma version bien évidement, il reste des nombreuses questions. »  Ajoute t-il.

 

Quelques jours après l’opération américaine au Pakistan, Hodjatoleslam Heydar Moslehi, le ministre Iranien du renseignement et de la sécurité avait lancé la même hypothèse.

 

Le Général Gul, ajoute : “Quoi qu’il en soit, peu importe qu’il soit vivant ou mort, il était considéré comme un mort-vivant, puisqu’il n’avait plus de réelle influence et n'avait plus la possibilité de s’impliquer dans les opérations d’Al-Qaïda, depuis l' endroit où il était caché. Il a été effacé progressivement de la mémoire des gens et est devenu une légende.

 

Gul a poursuivi : “ nous devons nous rappeler qu’aujourd'hui les Occidentaux sont des superpuissances, mais à l’époque des Soviétiques nous ne bénéficions pas de la même approche de leur part, l'Empire Américain est une nation jeune et très égoïste.

 

Le Général Gul déclare : “ Il semble que les Américains aient perdu la guerre, mais ils ne veulent pas accepter cette vérité, ils ont fait des tours jumelles un symbole. L’attaque contre les tours jumelles est un acte criminel, mais elle n'est pas une excuse pour entrer en guerre”.

 

Gul a réitéré d'une part, que les Américains “ne veulent pas finir cette guerre, en Amérique les gens sont des naïfs, ce gouvernement veut montrer qu'il n’a pas échoué. Maintenait la question qui se pose aux Américains est la suivante : si le but était de chasser Ben Laden, pourquoi devrions-nous rester en Afghanistan ? Une partie des gens disent que la mission est à moitié remplie, parce qu’il reste le Pakistan ! Le pauvre Obama, coincé entre  deux courants opposés!”.

 

Le Printemps Arabes et l'idéologie d’Al-Qaïda

L'ancien chef de service de renseignement pakistanais donne sa version au sujet du destin d’Al-Qaïda après la mort de Ben Laden. Il dit “qu'Al-Qaïda est en train de s’écarter de la scène : du fait du printemps arabe, la violence d'Al-Qaïda n’attire plus les gens et la majorité a un regard positif sur le modèle Islamiste Turc. Leur prochain objectif est une démocratie et un système électoral, mais cette route est longue”.

 

Il dit encore : “ La jeunesse arabe cherchent un issue conciliante, porteuse de résultats plus positifs, la philosophie de la violence de l’époque de Ben Laden est arrivée à son terme. C’est pour cette raison que les Occidentaux ont commencé une guerre en Lybie, de façon à engager les armées égyptiennes et celles d’autres pays  et faire trainer en longueur cette procédure”.  

 

L’Occident soutien Al-Qaïda en Lybie

Le Général Gul suggère  deux hypothèses : “nous savons qu’Al-Qaïda est contre Kadhafi, en conséquence, les combattants d’Al-Qaïda déménagent d' Irak et se rendent en Lybie pour s'opposer à Kadhafi... C’est intéressant n’est- ce pas, nous savons qu’Al-Qaïda désormais n’a plus aucun pouvoir. Si cette organisation pouvait acquérir des armes Libyennes, alors, une nouvelle fois, elle deviendrait puissante. Si la liberté et la démocratie promises aux arabes ne se réalise pas, la colère des mouvements arabes s’intensifiera. La colère était toujours et reste la philosophie d'Al-Qaïda, Ossama Ben Laden était un symbole de la résistance, je crois qu'il n'a pas fait grand chose et l’attaque du 11 septembre n’était pas son œuvre, mais il est devenu un symbole de résistance. Ce symbole a disparu et désormais fait partie de l’histoire Finalement on pourrait dire que les Américains ne laissent pas  facilement le champs libre, parce que les questions du pétrole et la protection d’Israël se posent. Si les promesses d’une vraie démocratie après le soulèvement arabe ne sont pas respectées, on va assister à ré-émergence de la philosophie Ben Laden. Actuellement, Al-Qaïda est présent au Yémen, au Maroc, en Afrique, une branche de ce groupe reste au Pakistan, ce qui pourrait être problématique pour ce pays”.

 

Louange à Mollah Omar

  

Il a souligné que, si les Talibans reviennent au pouvoir, ils doivent apprendre la leçon du passée et rendre hommage au Mollah Mohammed Omar, le chef du Talibans” et il ajoute : “il faut trouver une solution nationale en Afghanistan. Obama, doit faire des concessions d’une façon ou d'une autre aux Talibans, pour instaurer la paix. Si les Américains pensent que Karzai, est en mesure de faire une telle chose, il le faut dire : c’est impossible. Les Etats-Unis ont deux options devant eux, la première serait la politique qui consiste à étendre la guerre au Pakistan, mais une telle action n’est pas très simple et pourrait conduire à une troisième guerre mondiale”. Gul, met en garde le monde à ce sujet, et il insiste : je ne souhaite pas entrer dans les détails, mais dans une situation difficile, le Pakistan pourrait avoir des réactions inimaginables” (il se réfère à l’utilisation de l’arme nucléaire que le  Pakistan possède).

La deuxième option des Américains serait “de se retirer et quitter le terrain, mon impression personnelle va dans ce sens. Dans ce cas, ils ont besoin du Pakistan pour trouver l’issue convenable, et c’est la mission que nous avons remplie pendant le retrait des troupes soviétiques de l’Afghanistan” [en installant les Talibans au pouvoir à Kaboul].

 

Depuis plusieurs mois, de fortes tensions polluent les relations entre des Etats-Unis et son allié pakistanais, cette tension s’est accrue après l’opération des forces spéciales américaines au Pakistan contre Oussama Ben Laden.

 

Le gouvernement Pakistanais et l’armée de ce pays reçoivent chaque année des aides financières et militaires considérables de la part des Etats-Unis et les Occidentaux. En dépit de quoi, la majorité de la population de ce pays et une partie importante de l’armée Pakistanaise sont très hostiles à l’Occident.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis