Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 19:42

 

 

 

      

 

 

Rappelons-nous : le 12 novembre 2011, un entrepôt de missiles Sejil 2 (transcontinentaux) explose en Iran, entraînant dans la mort le chef du programme missilier, le Général de Brigade Hassan Moghaddam et une grande partie de son Etat-Major (on a parlé d'au moins 46 victimes, parmi ces ingénieurs et invités). Il est donc, naturel que, dès le lendemain, les interlocuteurs d'une source non-confirmée, qui se dit transmettre ses informations de l'intérieur des services de renseignement israéliens, tentent de trouver quelque crédit à ce qu'il leur a dit plusieurs jours auparavant, le 7 novembre... 

 

 

Extrait de la suite d’e-mails :

 

"From: "Chris Farnham"


To: "Alpha List"


Sent: Sunday, November 13, 2011 7:22:52 PM


Subject: Re: [alpha] S3/G3* ISRAEL/IRAN - Barak salue l’explosion de missiles en Iran.


"Je pense que l’info que Fred nous a envoyée précédemment devrait être examinée plus sérieusement, ici.

 

L’aperçu ressemble presque à un extrait sorti de son contexte, alors qu’il a atterri là pour une raison ou pour une autre et que c’est juste ce qui est en train de se dérouler dans ce que nous voyons actuellement.

 

On a demandé à la source ci-dessous de clarifier ses remarques, disant que l’infrastructure entière avait été détruite. Voici la réponse de cette source :



"Les commandos israéliens, en collaboration avec des forces kurdes ont détruit quelques installations souterraines, principalement utilisées par la défense iranienne et pour des projets de recherche nucléaire.

 

 

Malgré les reportages dans les medias et à l’encontre de toute la connaissance mise à disposition du public, le promoteur d’une attaque israélienne massive contre l’Iran, est l’axe Inde-Russie-Turquie-Arabie Saoudite. L’axe Amérique-Allemagne-France-Chine s’oppose à une telle attaque pour des raisons évidentes. Peu de gens savent que la Russie est l’un des plus gros partenaires militaires d’Israël et que l’Inde est son plus gros client.

 

 

Si un conflit direct entre l’Iran et Israël survient, la Russie et l’Arabie Saoudite en tireront avantage par l’augmentation des prix du pétrole. D’un autre côté, on s’attend à ce que la Chine et l’Europe soient les grands perdants d’une crise pétrolière qui résulterait du conflit. Fondée sur les plans israéliens, l’attaque contre l’Iran ne durera que 48 heures, mais elle sera tellement destructrice que l’Iran sera incapable de répliquer ou de s’en remettre et le gouvernement s’effondrera. Il est difficile de croire que le Hamas ou le Hezbollah puissent tenter de s’impliquer dans ce conflit.

 

Dans les grands media, beaucoup poussent ou s’attendent à ce qu’Israël lance une attaque massive contre l’Iran. Même si les Israéliens en ont les capacités et sont prêts à attaquer par air, par mer et par terre, il n’y a aucun besoin d’attaquer le programme nucléaire à ce point, puisque les commandos en ont détruit une partie significative.


Si une attaque massive contre l’Iran survient bientôt, alors cette attaque aura des raisons politiques liées au marché pétrolier, et elle ne sera pas motivée par le nucléaire. Il est aussi très difficile de croire que les Israéliens lanceront une attaque, à moins qu’ils n’agissent comme contractants pour d’autres nations ou seulement si l’Iran et ses affidées attaquent les premiers. Avec les révélations du récent rapport de l’ONU, les Israéliens ont déjà le feu vert pour s’occuper des supplétifs de l’Iran à Gaza et au Liban, maintenant, alors que le monde entier a les yeux rivés sur l’Iran. Je pense qu’on doit s’attendre à une escalade sur ces différents fronts, bien plus qu’à une attaque sur l’Iran.



...

On 11/14/11 9:10 AM, Fred Burton a écrit :

 

 

Des actions de guérilla derrière les lignes ennemies.


Si nous pensons que les Izzies (Israéliens) sont restés les bras croisés en attendant que l’Iran fabriquee leur bombe, nous sommes comme la CIA, avec son incapacité de prédire quasiment rien du tout !"

 

 

Commentaire : C’est un non-évènement

 

Lorsque vous prêtez vraiment attention au fil de courriels qui ont été diffusés, vous constatez qu’il s’agit juste d’une poignée d’analystes, de niveaux de compétences variées, qui rebondissent autour de scénarios et d’idées qu’ils s’échangent les uns les autres. Et pour être honnête, ils ne semblent pas tous très bien informés.



Dans ce cas, une personne a entendu parler de ce qu’on ne peut décrire que comme une rumeur sans substance, de la part d’une source israélienne non-vérifiée. Les autres restent sceptiques, mais ils considèrent qu’ils doivent chercher à savoir si c’est vrai ou non.


Apporter à un fil de discussion par e-mail comme celui-ci, la moindre crédibilité est aussi stupide que de faire confiance à un blogueur qui prétend disposer seul d’information venue de l’intérieur, de la part d’une source sécuritaire israélienne anonyme et inconnue.

 


Stratfor produit, effectivement de bonnes analyses, mais il y a une raison qui explique pourquoi elles sont de bonne qualité : parce que leurs experts passent au crible les déchets pour y trouver des choses qui sont demeurées cachées. Mais si vous êtes une entreprise privée de renseignement, un journaliste ou un blogueur, avant de publier des choses passant pour vraies, vous bâtissez un dossier à partir de sources multiples. Un scénario tel que celui-ci requiert d’être corroboré. Et aucune vérification n’a pu y être apportée, et c’est bien pourquoi cette histoire n’a jamais même été publiée par Stratfor.

 

On peut le comprendre dans ce sens : imaginez seulement combien d’argent Stratfor aurait pu se faire si cela avait marché comme prévu, et qu’ils soient les premiers à le publier ! Ils auraient pu avoir des clients prêts à payer des millions de $ pour obtenir une information aussi cruciale venue d’un agent de l’intérieur.


Mais Stratfor, apparemment, a regardé cette assertion sous toutes ses coutures, l’a remuée, agitée et proprement jetée au panier comme n’étant pas fiable. C’est quelque chose que les médias d’information devraient également clarifier.

 

 

Cet épisode tout entier, pour employer un euphémisme, est, tout simplement stupide. Une prétendue info sans véritable source, non-vérifiée n’est pas plus crédible, lorsqu’elle n’est qu’une fuite d’une chaîne d’e-mails provenant de Stratfor que lorsqu’elle est rapportée sur Facebook. Elle devrait être traitée avec la même dose de scepticisme.

 

Sources : elderofziyon.blogspot.com ; israelmatzav.blogspot.com


.Adaptation : Marc Brzustowski

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis