Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 21:51

 

 

Suite de l'exposé des grandes lignes du rapport concernant les mesures prises par Israël en soutien à l'économie palestinienne, tiré du rapport attaché à l'article du Ministère Israélien des Affaires Etrangères 


Exposé réalisé par Hanna pour, sionisme.xooit.comDesInfos.com , Aschkel.Infos et Lessakele 
 

  
4ième Partie: La sécurité. 
Défis de la sécurité et consolidations des capacités. 
 
a)- Introduction :

Construire le secteur de la sécurité palestinienne constitue un élément essentiel, pour renforcer les bases des aptitudes palestiniennes en la matière.

Amélioration de la coordination entre les forces de sécurité israéliennes et palestiniennes, a permis à Israël de prendre des mesures significatives pour perfectionner les aptitudes des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne (PSF) en 2009 et début 2010. Cela indique que plus le niveau de sécurité dans les territoires est atteint, et les capacités développées, moins Israël devra agir sur le terrain.

En parallèle, Israël soutient les efforts menés par la communauté internationale consistant à contribuer à la réalisation d’initiatives pour faciliter et renforcer les aptitudes palestiniennes dans le domaine de la sécurité. Par exemple, les activités de l’équipe de Dayton, EUPOL COPPS, et l’Assemblée de Berlin, ont joué un rôle central dans ce processus.

Le réseau de sécurité israélien entretient des liens étroits avec le général Dayton et fait tout ce qu’il peut pour aider le processus de construction des forces de sécurité palestiniennes. Israël participe à un forum de contrôle quadrilatère qui se réunit en vertu de l’Assemblée de Berlin, pour discuter des sujets ayant trait, au développement des capacités palestiniennes en matière de sécurité civile, et au développement dans l’Etat de droit du système judiciaire.

Malheureusement, les menaces d’insécurité nécessitent encore des mesures préventives. La facilité avec laquelle les actes terroristes peuvent torpiller les progrès réalisés en matière de sécurité dans les territoires, rend nécessaires la prise de mesures par Israël pour dissuader et prévenir du terrorisme.


b)- Menaces d’insécurité en Cisjordanie.


Les organisations terroristes en Cisjordanie, continuent de tenter d’attaquer les citoyens israéliens, et tentent de rester actif en ce qui concerne la planification, la préparation de tentatives d’exécutions d’attentats terroristes. Au cours des derniers mois, il y a eu une escalade alarmante d’intentions d’actes terroristes en Cisjordanie et dans la région de Jérusalem.
En 2009, 646 attaques terroristes ont été menées en Cisjordanie, entraînant cinq décès (trois victimes ont été tuées, deux agressées et poignardées à mort)
. Ces attaques ont été menées, sur tous les fronts, et de toutes les formes possibles, en particulier par le Hamas. Malheureusement, les premiers mois de l’année 2010 a enregistré une inquiétante augmentation de l’activité terroriste. Au cours des deux premiers mois de 2010, 87 attaques terroristes ont été menées en Cisjordanie. En février 2010, un citoyen israélien a été poignardé à mort, lors d’une de ces attaques. En mars 2010, 89 attaques ont été enregistrées en Cisjordanie et à Jérusalem, dont : Trois dispositifs d’explosifs, cinq attaques par armes à feu, deux attaques de jets de pierre, et 79 cocktails Molotov…

La situation sécuritaire dans la région de Jérusalem est devenue particulièrement périlleuse. En 2009, aux points de passage autour de Jérusalem, il y a eu une escalade d’attaques, 67 attaques terroristes, cela représente une augmentation de 81% par rapport à 2008 ( 37 attaques terroristes).
Mars 2010 a connu une escalade des actes terroristes, 27 attaques ont été enregistrées (en comparaison de février 2010 qui avait enregistré, trois attaques). Dans ces attaques, deux Israéliens ont été blessés par balles.

Les mesures antiterroristes prises par les forces de sécurité palestiniennes sont importantes, mais il reste encore beaucoup à faire. L’échec pour éloigner les terroristes des rues pour des périodes prolongées, rend plus aisé pour les organisations terroristes, comme le Hamas, de réhabiliter rapidement, leurs infrastructures militaires et civiles.
Une autre limitation, est l’absence de législation pour interdire le Hamas. Il doit être fait davantage pour déraciner ces activités terroristes, et leurs effets potentiels néfastes, ceci à la source. Des efforts doivent être étendus et rendus plus cohérents et efficaces, y compris en ce qui concerne l’arrestation de personnes soupçonnées de terrorisme, l’incarcération de terroristes condamnés, la confiscation des armes, voire plus encore.
En plus des activités susmentionnées, afin d’assurer la sécurité, un besoin crucial se fait sentir, pour résoudre un certain nombre de lacunes, en ce qui concerne les infrastructures de l’Autorité palestinienne, car cela continue à entraver sa capacité à lutter contre le terrorisme.

(Voir les sources : 42, 43, 44, et 32 du PDF)


Indépendamment, par exemple, le système judiciaire ne fonctionne toujours pas de manière satisfaisante et l’espace dans les prisons est insuffisant.


c)- Consolidation des capacités des autorités sécuritaires de l’Autorité palestiniennes : Coordination IDF-PSF.


Israël a adopté une série de mesures destinées à améliorer les compétences de la PSF.
Une augmentation significative peut être démontrée suite au nombre d’étapes prises pour faciliter les opérations de la PSF, y compris les opérations permanentes à Qalkilya, Jéricho, Bethléem, Ramallah et Salfit.
En outre, un mécanisme de consolidation de la coordination a également été établi entre les deux parties. Les demandes de priorité, sont, maintenant traitées en quelques minutes. 
En 2009, il a été comptabilisé 1297 opérations coordonnées, ce qui représente une augmentation de 72% par rapport à 2008.
Il y a eu une forte augmentation du nombre de réunions entre les deux parties, y compris des réunions régulières avec des participants de haut niveau. Ces rencontres contribuent à consolider la confiance des officiers de la sécurité israélienne et ceux de la sécurité palestinienne, ce qui cimente les liens de la coopération bilatérale.
Des séminaires ont eu lieu entre la police israélienne et la police palestinienne sur différents aspects de la répression pénale. Du matériel et des munitions ont été livrés à la PSF, en Cisjordanie. 
Une nouvelle infrastructure de police a été créée, ainsi que des bâtiments tels que : 
  1. Le siège de la police.
  2. Des postes de police.
  3. Des prisons.
  4. Un centre d’opération gérant les installations et l’équipement, ainsi que les enquêtes policières.


Un statut spécial comportant 270 documents a été délivré aux fonctionnaires de la PSF.

d)- La coordination avec la communauté internationale.


Israël est déterminé à aider les efforts déployés par la communauté internationale pour fortifier les capacités de sécurité palestiniennes (Equipe du Général Dayton, et l’EUPOL COPPS). 
Israël considère l’équipe de Dayton comme un élément essentiel, pour consolider, les progrès en fortifiant les capacités palestiniennes dans le domaine de la sécurité. L’armée israélienne, collabore étroitement avec l’équipe du Général Dayton, en aidant à faciliter leur travail dans l’organisation de la formation et mise à niveau de la PSF (des bataillons de sécurité sont formés), à ce jour quatre bataillons ont été formés en Jordanie, un cinquième bataillon est en cours de formation. Des mesures ont été prises pour faciliter les demandes de l’équipe de Dayton, y compris concernant l’équipement et l’infrastructure : (Prisons, camps d’entraînement et postes de police). Les postes de police sont au nombre de 50 et sont opérationnels dans les zones rurales, 25 d’entre eux sont de nouvelles infrastructures. Israël a coopéré étroitement avec la Mission de police européenne dans les territoires palestiniens (EUPOL COPPS). Le premier projet d’EUPOL COPPS est axé sur la force de police palestinienne, il permet d’apporter un renfort aux capacités de cette force de police, qui aujourd’hui a acquis, des compétences dans le domaine du système judiciaire, ce projet vise à renforcer la primauté du droit [droit communautaire].


e)- L’Assemblée de Berlin :

L’Assemblée de Berlin a pour but l’assistance à la sécurité civile palestinienne en matière de règlements, de droits juridiques, elle a été tenue le 24 juin 2008, marquant le début d’un processus international d’aide aux aptitudes de l’Autorité palestinienne en ce qui concerne la sécurité civile, et la primauté du droit. Israël a participé à cette Conférence, et a joué un rôle actif dans la promotion des mesures décidées par la communauté internationale, au cours de cetteAssemblée. 
Ces mesures sont traitées par un groupe comprenant quatre représentants :
  1. L’Autorité palestinienne.
  2. Israël.
  3. L’Union européenne.
  4. Les Etats-Unis.


  • Ce groupe vise à assurer le suivi des dons des pays donateurs dans le domaine de la sécurité, celui du droit juridique et traite des questions relatives aux problèmes dans ces domaines, ainsi que le suivi et aide à l’exécution des objectifs de l’Assemblée.
  • Il a été convenu, que le groupe se réunira régulièrement, et les quatre représentants y seront invités.
  • Le groupe a tenu quelques réunions à Jérusalem, dont une, concernant les progrès de l’assistance aux aptitudes des forces de sécurité palestiniennes. (Malheureusement, les représentants du système juridique palestinien n’ont pas participé à ces réunions). Israël attend de la prochaine réunion, qu’elle mette davantage l’accent sur la consolidation des institutions du système juridique de l’Autorité palestinienne.
  • Des réunions devraient avoir lieu sur une base plus régulière.

La coopération bilatérale juridique : 
 

Israël considère que la coopération bilatérale juridique, comme étant une question importante qui devrait être améliorée et renforcée. 
Le Ministre israélien de la justice soutient les relations suivies avec son homologue palestinien, principalement par l’intermédiaire du Chef du Bureau d’aide juridique et le Comité juridique commun. 
L’entraide judiciaire a été créée comme une unité au sein du Ministère de la Justice à la suite des Accords d’Oslo, son Chef est responsable du traitement de l’assistance judiciaire aux Palestiniens, en ce qui concerne les domaines correspondant au pénal et au civil. 
Israël coopère et soutient la communauté internationale, pour tous les efforts déployés à l’assistance aux Palestiniens afin de renforcer leurs aptitudes dans les domaines juridiques dans les territoires.
Des réunions ont été tenues avec les représentants de l’Etat de droit, la Section de la Mission de police de l’Union européenne, dans les territoires palestiniens (EUPOL COPPS), et le Bureau des quatre chargés de mission du Groupe, ainsi que l’Institut américain pour la paix.
Israël a participé à l’Assemblée de Berlin pour le soutien aux Palestiniens, ayant pour thème la sécurité civile et la primauté du droit, qui a lieu le 24 juin 2008, et Israël continue à participer aux réunions du Groupe des quatre chargés de mission, créé à la suite de l’Assemblée, dans le but de travailler ensemble pour consolider les aptitudes et les institutions dans les territoires palestiniens, Israël a aussi assisté aux réunions israélo-palestiniennes de la coopération juridique.


La dernière partie de l'exposé, traitera des dispositions prises pour l’assistance humanitaire à Gaza

.../...


________________________________

Hanna : webmaster 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis