Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 17:39

pour aschkel.info et lessakele

 

 

 Du Parvis des Droits de l’Homme

     Aux Parvis du ciel 

 


 Images d'archives

 

©François Celier, écrivain et Pasteur

 Celier, écrivain et Pasteur

 



François Celier

biographie

     Mardi 22 juin 2010 à Paris 
 

     Invité  par Le CRIF, Présidé par Richard Prasquier, son Vice-président Habib Meyer et mon ami Gil Taïeb, l’ordonnateur du Rassemblement, en tant qu’écrivain non-juif, apolitique et Pasteur, je devais représenter les Chrétiens et les Laïcs non-juifs amis d’Israël par quelques mots d’introduction, suivis des sonorités ancestrales des cornes de béliers.  

     Accompagné  par un groupe chrétien d’instrumentistes de shofars (dont l’un d’eux se perdit dans la foule), on me pria d’ouvrir ce formidable Rassemblement sur le Parvis des Droits de l’Homme à Paris qui regroupa sans doute plus de 15 000 personnes.  

     J’acquiesçais en me disant que cette opportunité représentait peut être le signe que j’attendais depuis des décennie, à savoir que des non-juifs, chrétiens, aimant sincèrement Israël et Jérusalem, pouvaient et devaient constituer un appoint non négligeable dans les combats que menait Israël et les communautés juives de part le monde.  

     Pour la cause de notre frère en souffrance Guilad Chalit et pour Israël, tant décriée par les nations, ma voix (parmi d’autres), devait se faire entendre.  

     Improvisant illico, j’évoquais le fait qu’Israël et les juifs n’étaient pas seuls au monde, et que des dizaines de millions de non-juifs de toutes obédiences laïques ou religieuses, sincèrement amicaux à leurs égards, se tenaient prêt à les aider. 

           Sachant qu’un grand nombre de personnalités officielles, intellectuelles et politiques devaient prendre la parole, je me retirais du podium avec mes amis chrétiens, joueurs de shofar.  

     Après en avoir référé à Gil Taïeb, nous convînmes que ce que je comptais dire ce jour-là le soit pas voie de presse et par Internet (je fus d’ailleurs interviewé peu après par une télévision et par Devorah Lauter, du LA Times).  

     En voici l’essentiel : 

           « Depuis le 11 septembre 2001, l’idéologie religieuse d’un islam totalitaire à déclaré une guerre métaphysique au monde des infidèles, en particulier juifs et chrétiens, à l’existence même d’Israël, son épicentre, et aux nations libres : Etats-Unis d’Amérique, l’Europe et la France qui, par un mauvais choix politique préconisa « Eurabia », dont nous voyons les fruits : affaiblissement de la civilisation occidentale, affaissement économique, dépendance énergétique et politique suicidaire par inimitié envers Israël, dernier rempart démocratique des occidentaux contre les assauts protéiformes de l’Islam militant. 

     L’Europe est en péril et l’Amérique est en danger, par un mauvais choix présidentiel : l’enchanteur Barak Hussein Obama, qui révèle peu à peu son esprit mahométan et ses pratiques de laTakkia (l’art de tromper quiconque s’opposerait à son destin).

     En conséquence, l’Amérique n’enverra plus ses GI’s mourir pour nos vieilles nations, en péril d’asservissement, et moins encore pour secourir Israël. Je n’ose imaginer « au contraire... »  

     Eperdument, le monde entier cherche un bouc-émissaire à ses égarements. Ce sera Israël (of course !) et, pour mieux l’atteindre, le symbole d’un de ses enfants : Guilad Shalit, détenu depuis 4 ans à Gaza par le Hamas, sinistre avatar d’Amalek. 

     Mais Israël n’est pas seul !  

     Des dizaines de millions de chrétiens et de non-juifs laïcs au cœur droit se lèvent pour entrer en résistance, déterminés à se tenir aux côtés d’Israël ; de même que des millions d’Africains et divers peuples en voie de développement aspirent à s’associer diplomatiquement à sa démocratie exemplaire, ses prouesses technologiques et son courage sioniste, c’est-à-dire simplement patriotique. 

     Après une longue observation du comportement des nations onusiennes et de leur géopolitique partiale, j’ai acquis la conviction que la ligne de démarcation définissant la belligérance du grand jihad qui s’organise (la 3èm guerre mondiale) se définit ainsi : d’un côté, la résistance grandissante des nations et des hommes libres à l’islamisation du monde, associée à Israël, fer de lance involontaire des sociétés libres ; et d’autre part, le mauvais choix de certains pays qui vont s’allier au totalitarisme de l’Islam, à son manuel de guerre coranique et sa cruelle Sharia moyenâgeuse. 

     Il y a près de 4000 ans, un enfant nommé Isaac a été ligaturé  sur un autel sacrificiel.

Par la substitution providentielle d’un bélier, l’enfant fut libéré, grâce à Dieu.

De nos jours, depuis 4 ans, le jeune Guilad Shalit est ligaturé dans une obscure prison du Hamas, incarnation maléfique d’Amalek, à Gaza…  

     A défaut de la justice des hommes, j’en appelle à la justice du ciel.  

     Sous le regard de Ha’Shem, le Dieu d’Israël, nous disposons du pouvoir de  l’intercession et des sonorités ancestrales d’une corne de bélier.

     Le shofar. Celui des fils de David auxquels nous voulons nous associer, nous les non-juifs qui aiment Israël, démocratie exemplaire et les juifs, nos frères aînés dans la foi. 

     En ce jour, sur ce Parvis des Droits de l’Homme, des milliers de juifs, frères  de Guilad Chalit, des centaines de chrétiens de toutes confessions et des centaines de laïcs au cœur droit en appellent à la justice dans les Parvis du ciel :  

     Dieu d’Abraham, d’Isaac, de Jacob et de Yéshoua le sauveur des non-juifs 

     Libère de sa ligature notre frère Guilad Shalit ! 

     Protège Israël et Yéroushalaïm, prunelle de tes yeux.

     Fortifie ton peuple et tous les non-juifs qui se tournent vers toi.

     Pour l’amour de Sion qui a circoncis nos cœurs !  

     De ce Parvis de nos Droits et Devoirs d’Hommes Libres, inspirés par le souffle du Rouah Akodesh, des Shofars vont entrer en action. Transcendés par l’espérance de notre foi collective, leurs échos résonneront longtemps dans les Parvis du ciel…  

          

     F.C. 
 
 
 

Ps. Des photos concernant mon intervention, celles de personnalités et de la foule, sont   disponibles au CRIF  infocrif@crif.org ou chez le photographe Alain Azria      alain.azria@laposte.net  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis