Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 11:36

 

Reconnaissons à l'artiste une probité que n'ont pas la plupart de ses compagnons de route! Toute sa vision du monde repose sur les légendes et rumeurs du complot mondial. Au moins a t-il le tact de l'avouer. Seulement voilà, il est juste plus antisémite qu'antisioniste, alors qu'il le veuille ou non, la Grèce est entrée stratégiquement dans un recentrage avec Israël, des projets d'oléoducs et que l'Etat hébreu s'avère un nouveau poumon économique pour ce pays européen en crise, à l'instar d'une partie de la "zone-Euro"... La haine est très rationnelle, quand elle ruine toute une perception qui a accompagné une vie entière... Un compagnonage communiste qui a conduit son pays à la faillite et qui est, désormais, voué aux poubelles de l'histoire. Conservons précieusement quelques vieux 33 tours chevrottants. Le Communisme a produit quelques artistes de talent, et, horreur, parmi eux des Juifs : Jean Ferrat, etc. Preuve s'il en était, que ce système de pensée n'était pas si communisant que cela, puisqu'il aurait dû boycotter l'ensemble des oeuvres fondatrices de cette misère de la philosophie, pour s'adonner aux joies macabres du socialisme-national...

Gad.

 

http://philosemitismeblog.blogspot.com/2011/02/mikis-theodorakis-enrage-par-le.html

Mikis Théodorakis enragé par le rapprochement entre la Grèce et Israël
Le réchauffement des relations entre Israël et la Grèce enrage le vieil antisémite Théodorakis, compositeur de l'hymne national palestinien. (Première visite en Grèce d'une importante organisation juive américaine)

Mikis Théodorakis : je suis antisémite et antisioniste, parGerard Fredj

Mikis Théodorakis, 86 ans, membre du parti communiste grec depuis des décennies, considéré en Grèce comme un héro national, compositeur de musiques de films telles que la bande originale du film "Zorba le Grec" vient de déclarer dans une interview qu'il était"antisémite et antisioniste".

Dans la même interview, il déclare "tout ce qui arrive aujourd'hui dans le monde est en relation avec le sionisme ; les juifs américains sont responsables de la crise économique dans le monde, comme de celle de la Grèce". Faisant référence à la visite en ce moment d'une délégation des Présidents des plus grandes organisations juives américaines, il a affirmé "Nous sommes en danger, les sionistes se rassemblent en Grèce".  En 2003, il affirmait que les"juifs sont la racine du diable" poursuivant "je suis antisémite mais j'aime les juifs".

Lui ne cache pas son antisémitisme derrière l'antisionisme ! 
______________________________

M. Theodorakis, compositeur grec, Israël "racine du mal"(12/11/2003, traduction française de Menahem Macina pour upjf.org) 

Haaretz (12/11/2003) 

Selon une source diplomatique, Israël s’est plaint, mercredi, auprès du gouvernement grec des commentaires du compositeur Mikis Theodorakis, qui a appelé les Juifs "la racine du mal" et a relégué des personnages bibliques majeurs au rang de simples"ombres". 

"Nous sommes deux nations sans frères dans le monde, nous et les juifs, mais eux, ils ont le fanatisme et sont puissants", a affirmé Theodorakis, le 4 novembre, lors d’une conférence de presse pour la promotion de son livre, intitulé "Où puis-je trouver mon âme ?" Quelques hauts officiels du gouvernement assistaient à cette manifestation. 

"Aujourd’hui, nous pouvons dire que cette petite nation est la racine du mal, non du bien, je veux dire par là que trop d’autosuffisance et d’entêtement est funeste", a-t-il dit au public des journalistes et des officiels, parmi lesquels se trouvaient le ministre de la Culture, Evangelos Venizelos, et le ministre de l’Education,Petros Efthimiou

Selon le quotidien Apogevmatini, Theodorakis a fait remarquer que la Grèce "n’était pas devenue agressive comme eux", en raison de sa riche histoire. Et de citer Theodorakis "Ils n’ont eu qu’Abraham et Jacob, des ombres... Ici, nous avons eu le grandPériclès". 
 
______________________________

The Jerusalem Post (12/11/2003) 

"Nous, les Grecs, ne sommes pas devenus agressifs comme eux, parce que nous avons davantage d’histoire", rapporte Y-net, citant Theodorakis. "Aujourd’hui, il est possible de dire que cette petite nation est la racine du mal. Elle est pleine d’autosuffisance et d’obstination mauvaise." 

Selon la dépêche, les ministres grecs de l’Education et de la culture étaient dans l’assistance, à ce moment-là, et n’ont pas réagi. 

Répondant aux propos récents d’un homme d’Etat grec, selon lesquels les Grecs et les Juifs sont semblables parce que, ni l’un ni l’autre, n’ont d’amis, Theodorakis a dit : "Le fait que nous sommes très calmes et ne nous laissons pas aller, comme eux, à l’agressivité, vient de ce que nous avons davantage d’histoire. Ils n’ont qu’Abraham et Jacob, qui étaient des ombres, alors que nous avons Périclès. Imaginez ce qui se produirait en Grèce si nous étions aussi agressifs que les Juifs." Et le compositeur d’ajouter que les Grecs n’ont pas le fanatisme caractéristique des Juifs. 

Le chef du parti travailliste, Shimon Peres, de retour, mardi, d’une brève visite en Grèce, a déclaré, en réaction aux remarques de Theodorakis, que l’image d’Israël, en Europe, est très mauvaise. "Il y a de l’antisémitisme et beaucoup de haine à l’égard d’Israël", a-t-il ajouté. "Il est impossible de construire une nouvelle Europe sur de vieilles positions racistes." 
______________________________

Communiqué de presse de Yad Vashem (12/11/2003) 

Le compositeur grec Mikis Theodorakis a émis récemment des remarques gravement antisémites, y compris une affirmation prétendant que le peuple juif est "la racine de tout mal". 

En réponse, le Président de la direction de Yad Vashem, Avner Shalev, a déclaré : "Les déclarations de M. Theodorakis sont un symptôme du déferlement systématique sur l’Europe d’une vague d’agitation hostile au peuple juif et à l’Etat d’Israël. Cette hostilité est alimentée par l’antisémitisme européen latent, qui sommeillait depuis l’Holocauste. Malheureusement, il s’est encore réveillé." 

Et Shalev d’ajouter : "Pire encore que les déclarations elles-mêmes, est le silence assourdissant des ministres grecs de l’éducation et de la culture, qui étaient présents dans l’assistance quand M. Theodorakis les a émises. Ce silence est une preuve que les idées préconçues fallacieuses et les vues illégitimes sont en train de bénéficier d’une approbation dangereuse et tacite dans des endroits où l’on s’y attendrait le moins - dans ce cas-ci, le berceau de la démocratie occidentale. Les affirmations de M. Theodorakis, et le fait qu’elles n’ont pas été contredites, font partie de la vague beaucoup plus importante d’un antisémitisme qui menace à présent la démocratie européenne. L’Europe doit combattre cette tendance par une campagne majeure d’éducation, consacrée à l’éradication de l’ignorance qui mène à l’antisémitisme et au racisme." 

Shalev a invité M. Theodorakis à visiter Yad Vashem. 
______________________________

Suite à l’info sur Mikis Théodorakis, il faut savoir que ce dernier est le compositeur de l’hymne national "palestinien". Ce n’est pas un hasard s’il se trouve être à la racine de la judéophobie en Grèce. 

A ce propos, vous ne manquerez pas de remarquer que la Grèce est intervenue, avec la France, pour suspendre la condamnation de la diatribe anti-juive du sinistre Muhamad Mahatir, ex premier ministre malais, par la commission européenne. 

Utile à savoir et à faire savoir. 

Simon DERY (13/11/2003)
Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Un vieillard sénile, qui a plus sa place dans un asile de vieux que nulle part ailleurs. Malheureusement l'âge est responsable de ce genres de dérives chez des gens qui ont pu avoir un moment de
"gloire" dans leur vie, et qui vivent très mal la déchéance que leur apporte le poids des ans. On dit d'eux "qu'ils radotent" et par générosité ont les laissent tranquillement radoter, si cela peut
leur apporter un moment de bonheur, pourquoi pas !.
Répondre
C
La vision des choses proposée par ce crétin, dans un monde de plus en plus complexe, a le charme de la simplicité : pas besoin de lire et de se creuser la cervelle, tout s'explique immédiatement,
les Juifs sont là pour ça. Il a aussi le mérite de la constance dans la simplicité : ce que je viens de lire, il l'avait déjà dit, presque mot pour mot, en novembre 2003, au cours d'une conférence
de presse. Je le sais par l'excellent bouquin de Taguieff (Prêcheurs de haine) qui lui avait fait un sort assez longuement dès les pages 38 et suivantes. Taguieff pouvait cependant écrire encore :
"il affirme n'avoir jamais été antisémite". Il y aurait donc eu tout de même une petite évolution. Je ne suis pas sûr que, même par ironie, il convienne de se féliciter d'une sorte de progrès dans
la franchise.
Répondre
R

Je relève ceci:

"Le chef du parti travailliste, Shimon Peres, de retour, mardi, d’une brève visite en Grèce, a déclaré, en réaction aux remarques de Theodorakis, que l’image d’Israël, en Europe, est très mauvaise.
"Il y a de l’antisémitisme et beaucoup de haine à l’égard d’Israël", a-t-il ajouté. "Il est impossible de construire une nouvelle Europe sur de vieilles positions racistes." "

Il me semble - chose que j'ai mis du temps à réaliser - qu'une grande différence existe entre l'Europe et Israël.

Celle-là est consituée de nation qui abandonnent leur souveraineté, au profit d'un ensemble plus vaste, tandis qu'Israël est dans l'obligation de cultiver et de protéger sa souveraineté.

Cela est peut-être un élément qui serait à la base de bien des malentendus.

J'emploie le conditionnel, car il s'agit d'une perception subjective des choses.


Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis