Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 09:30

 

 

 

Tension exacerbée Nord-Coréenne par les manoeuvres en Mer Jaune

 

  


 

 news.yahoo

 

 

La Corée du Nord a rendu jeudi responsables Séoul et Washington de ses tirs d'obus meurtriers et s'est dite prête à frapper de nouveau la Corée du Sud, qui a annoncé renforcer ses moyens militaires en mer Jaune.

 


"La mer occidentale (mer Jaune) est devenue une poudrière où les risques de confrontations et d'affrontements entre le Nord et le Sud perdurent uniquement parce que les Etats-Unis ont de façon unilatérale tracé la ligne illégale de démarcation" entre les deux pays, a déclaré un haut responsable militaire nord-coréen, en faisant référence à la fin de la guerre de Corée (1950-1953).
"Par conséquent les Etats-Unis ne peuvent échapper à leur responsabilité dans le récent échange de tirs", a-t-il ajouté.
La Corée du Nord a tiré mardi 170 obus visant l'île sud-coréenne de Yeonpyeong, selon l'armée sud-coréenne: 90 sont tombés à la mer et 80 ont semé le chaos sur l'île, tuant quatre personnes. Les forces de Séoul ont riposté, également par des tirs d'obus.
Tandis qu'un groupe aéronaval américain, avec à sa tête le porte-avions George Washington, faisait route vers la région, les pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU n'ont pas fixé de réunion à brève échéance, hésitant sur le comportement à adopter face aux actions erratiques de Pyongyang.
Ayant eu mardi des civils bombardés pour la première fois depuis la guerre, la Corée du Sud a décidé d'envoyer des renforts militaires dans cinq de ses îles de la mer Jaune proches de la Corée du Nord, dont celle de Yeonpyeong. Le gouvernement "a décidé de nettement augmenter les forces armées, dont les troupes terrestres, sur les cinq îles de la mer Jaune" au nord-ouest de la Corée du Sud, a déclaré Hong Sang-Pyo, un haut responsable sud-coréen.
Quelques heures avant, la Corée du Nord avait annoncé qu'elle était prête à frapper de nouveau le Sud, en accusant encore une fois son voisin d'avoir ouvert les hostilités.
Le régime stalinien de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), nom officiel de la Corée du Nord, a affirmé avoir répliqué à un exercice militaire organisé par Séoul dans cette zone contestée de la mer Jaune. "La RPDC, qui fait grand cas de la paix et de la stabilité dans la péninsule coréenne, est en train de faire preuve d'un contrôle de soi surhumain, mais les pièces d'artillerie de l'armée de la RPDC, qui défend la Justice, restent prêtes à tirer", a indiqué le gouvernement nord-coréen.
Les Etats-Unis ont affiché mercredi leur soutien à la Corée du Sud et vont effectuer avec elle des manoeuvres aéronavales de dimanche à mercredi prochain, en engageant le porte-avions George Washington. Selon un communiqué des forces américaines en Corée, ces exercices militaires étaient prévus avant que ne se produise mardi "l'attaque d'artillerie non provoquée" nord-coréenne. Cela démontre l'engagement américain "à la stabilité régionale à travers la dissuasion".
Pour le ministère sud-coréen de la Défense, ces entraînements communs "défensifs" visent à accroître la dissuasion contre le Nord.
Un exercice militaire en juillet dernier, qui était prévu en mer Jaune (ouest de la péninsule coréenne), avait été déplacé en mer du Japon (est) apparemment à la suite de protestations de la Chine qui s'est élevée contre ces manoeuvres et la présence d'un porte-avions américain en mer Jaune, entre ses côtes et celles de Corée.
La Chine est opposée à "toute provocation militaire", a déclaré jeudi le Premier ministre Wen Jiabao, sans préciser à quoi il faisait référence.
Dans ce climat tendu, le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, a reporté sa visite à Séoul prévue vendredi, officiellement pour un problème "d'emploi du temps". Pékin est l'une des rares soutiens dans le monde de la Corée du Nord.
Trois jours après ses tirs d'artillerie sur l'île de Yeonpyeong, la Corée du Nord a averti vendredi que les manoeuvres conjointes du Sud et des Etats-Unis en mer Jaune poussaient un peu plus la péninsule au bord de l'affrontement armé.

Les exercices militaires, auxquels participe le porte-avions à propulsion nucléaire USS George-Washington, doivent débuter dimanche et s'étendre sur quatre jours. Ils étaient programmés avant l'accrochage qui a causé la mort de deux civils et deux militaires sud-coréens.

Pyongyang a fustigé "un projet insensé mené par des éléments belliqueux" qui ne fera que "pousser un peu plus la région au bord de l'affrontement armé", rapporte l'agence officielle KCNA.

Cette rhétorique est habituelle de la part de la Corée du Nord, mais prend un autre relief depuis le bombardement de mardi, le plus lourd subi par la Corée du Sud depuis la fin de la guerre de Corée en 1953.

Le président Lee Myung-bak a parallèlement nommé son conseiller à la sécurité, Lee Hee-won, au poste de ministre de la Défense.

Il remplace Kim Tae-young, dont la réaction a été jugée trop lente face aux tirs d'artillerie nord-coréens sur l'île sud-coréenne, près de la frontière maritime des deux pays en mer Jaune. L'armée sud-coréenne a répliqué 13 minutes après les tirs adverses, sans qu'on puisse connaître l'impact de cette riposte.

"IL FAUT SE VENGER"

Plusieurs centaines d'anciens militaires sud-coréens ont manifesté dans la ville-frontière de Paju vendredi, accusant le gouvernement de faiblesse.

"Il faut se venger de cette bande de fous furieux. Il faut qu'on leur montre qu'on ne joue pas avec la Corée du Sud", a déclaré Kim Byeong-su, président d'une association d'ex-marines.

Lee Hee-won est un militaire de carrière qui prône une armée "intelligente", capable d'anticiper et de réagir vite face au comportement jugé imprévisible de son voisin du Nord.

La presse le décrit comme un officier chevronné en matière d'opérations et bien au fait de la coopération avec les Etats-Unis, principal allé de Séoul.

La Corée du Sud a prévenu qu'elle entendait profiter de ces manoeuvres navales pour envoyer un message clair à sa voisine.

La Chine, sollicitée pour apaiser les tensions sur la péninsule coréenne en raison de ses liens étroits avec Pyongyang, estime pour sa part que ces manoeuvres sont de nature à menacer sa sécurité et la stabilité régionale.

Hong Lei, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a dit avoir transmis aux Américains les préoccupations de Pékin à ce sujet. Le président Barack Obama devrait s'entretenir de la situation dans les jours qui viennent avec son homologue chinois Hu Jintao, a fait savoir la Maison blanche.

Hong Lei a déclaré que la reprise des négociations à six sur la dénucléarisation de la Corée du Nord devait constituer un ordre du jour prioritaire.

Jean-Stéphane Brosse pour le service français.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis