Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 14:21

 

Guerre des Polices chez Don Abbas.

La clé du déblocage des négociations ?

vendredi 28 juin 2013, par Autorité Palestinienne guerre des gangs

 

 

Les deux titulaires du rôle de Premier Ministre palestinien : Salam Fayyad, puis Rami Hamdallah, ont rendu leur maroquin. Le premier, sous les pressions des caciques du Parti d’Abbas, le Fatah ; le second, après trois semaines de mission exploratoire, jugeant qu’à l’impossible, nul n’est tenu.

 

Rien n’indique que, même si Mahmoud Abbas découvrait l’homme providentiel, cela changerait quoi que ce soit à l’état… de paralysie interne. Tant que la violence n’est pas sous contrôle, la confiance internationale et les investissements nécessaires tardent à arriver.

 

Ces dernières années, les Etats-Unis ont versé 500 millions de $ à Salam Fayyad, maître d’œuvre d’une « révolution » technocratique, dont la priorité consistait à réformer un système policier crypto-mafieux. Son objectif était de remplacer les milices d’Arafat, adeptes de la corruption et de l’intimidation systématique, par un corps de professionnels de la sécurité qui mériterait le respect (et non la crainte) de la population.

 

Sous Fayyad, la situation sécuritaire s’est manifestement améliorée. L’AP a tenu la plupart de ses engagements de coopération avec Israël, afin d’empêcher les infiltrations du Hamas de nuire par un regain d’attentats. Mieux entraînées, les forces de sécurité sont parvenues, un temps, à maîtriser la criminalité des rues.

 

 

 

 

Mais les anciens réseaux tribalistes se sont avérés plus forts que les technocrates.

 

Fayyad n’est jamais parvenu à étouffer ce nid de corruption, ni à l’empêcher d’inférer au sein même des agences de sécurité palestiniennes. Leurs luttes internes sont alimentées par l’appât du pouvoir, au sommet de l’administration et du parti d’Abbas, le Fatah, qui a fini par emporter la tête de Salam Fayyad et l’a déposée au Musée des « bonnes résolutions ».

 

Jénine, l’ancienne « capitale des Bombes Humaines », de l’aveu même de membres du Jihad Islamique, s’exprimant dans les journaux arabes, est devenue un modèle d’exposition, dans la vitrine de la politique de réforme, le « Fayyadisme ».

 

En 2008, les forces de sécurité, fraîches émoulues de leur conditionnement à l’américaine, ont ratissé la ville et démantelé les milices armées, qui s’adonnaient au racket, en pratiquant l’intimidation et en terrorisant la population locale.

 

Le calme rétabli, Israël s’est, alors, joint à un Plan International de Développement pour Jénine, en offrant une assistance économique et agricole et en assouplissant les mesures de restriction pour les commerçants locaux. Le « Fayyadisme était, alors, à son apogée.

 

Mais, en 2011, un Directeur de théâtre respecté est froidement éliminé. La violence des gangs est de retour.

Un certain soir de mai 2012, des hommes armés attaquent la maison du gouverneur réformiste et des batailles rangées se donnent libre cours, toute cette nuit-là.

 

Quand la poudre des balles a fini par sécher, il s’est avéré que les « forces de police », qu’on croyait réformées, se sont battues les unes contre les autres pour prendre le contrôle de Jénine et imposer la loi de tel ou tel clan.


Au moins deux des officiers supérieurs, arrêtés comme « ripoux » à la tête des factions rivales, venaient juste de suivre l’entraînement poussé en Jordanie (désignée comme : "opération Proteus"), aux frais du contribuable euro-américain, qu’il s’acquitte en euros ou en dollars US.

 

Lire la Suite : jforum.fr

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis