Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 09:46

 

Iranian President Mahmoud Ahmadinejad (L), Hamas Politburo Chief Khaled Mashaal (Photo: AFP)

Hamas: Nous ne négocierons pas la paix avec Israël

 

Mahmoud al-Zahar déclare que la paix avec Israël ne fait pas partie de l’agenda du nouveau gouvernement palestinien. Pendant ce temps, les responsables du Fatah et du Hamas ont esquissé les termes d’un accord de réconciliation, soulignant que l’accord est la première étape sur la voie de l’établissement d’un état indépendant, lors d’une conférence de presse conjointe au Caire.

 

Elior Levy

 

Adapté par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4061540,00.html

 

 

Dernière mise à jour : 

28.04.11, 01:07 / Israel News

 

 

 

 

 

Les factions palestiniennes se sont réconciliées  dans l’espoir d’établir un état indépendant, ont-elles déclaré, lors d’une conférence de presse, ce mercredi. Le membre du Comité central du Fatah et chef de la délégation de négociations, Azzam al-Ahmed a affirmé que : « l’accord n’est est que le commencement ont nous prendrons rapidement des mesures pour mettre fin à l’occupation et établir un état palestinien indépendant ».

 

 Abu Marzouk et Abu Ahmed

 

Al-Ahmed a déclaré que le people palestinien avait attend Durant des années un tel accord, ajoutant qu’une réponse avait été apporté aux prières de la jeunesse palestinienne.

 

Il a accusé Israël d’utiliser les divisions pour “se dérober à ses responsabilités internationales” et ajouté que les Etats-Unis, également, avaient abandonné son engagement à mettre un terme «  à la plus longue occupation de l’histoire ».

 

“Nous autres, en tant que Palestiniens avons tiré une sévère leçon, au cours des trois dernières années, dans notre combat contre l’occupation. L’occupation a exploité les divisions afin de judaïser Jérusalem, d’achever la construction de la barrière de sécurité et de prendre possession de territoires dans la Bande Occidentale [de Judée-Samarie] », a martelé al-Ahmed. « Nous avons senti le besoin de mettre un terme à nos divisions pour mettre fin à l’occupation ».

 

 

Ce responsable du Fatah a soutenu qu’Israël avait averti le Président palestinien Mahmoud Abbas des conséquences que ne manquerait pas d’avoir un tel accord. « Quand Abu Mazen (Abbas) a présenté cette initiative, Netanyahou l’a mis en garde, mais Abu Mazen lui a répondu depuis Moscou – que le Hamas venait en priorité. Le Hamas est une partie importante de la vie palestinienne – il est l’avant-garde de la lutte. Notre unité est notre meilleure arme contre l’occupation ».

 

 

Le délégué du chef du politburo du Hamas, Abu Marzouk, a annoncé au cours d’une conférence de presse, la venue d’une « nouvelle ère » et dit que toutes les factions palestiniennes se rencontreront au cours du week-end, afin de signer cet accord.

 

“Ce n’est pas encore l’aboutissement du dialogue », déclare t-il. « Après que toutes les factions auront signé une entente avec le Fatah et le Hamas, nous formerons un nouveau gouvernement et nous engager dans une nouvelle ère pour le combat palestinien – dans le but d’obtenir nos droits et de préserver les droits nationaux du peuple palestinien ».

 

« La paix avec Israël ne fait pas partie de notre agenda”.

 

Mahmoud al-Zahar, un des principaux dirigeants du Hamas qui a participé aux pourparlers a insisté sur le fait que la paix avec Israël était exclue de la plateforme. « Notre programme n’inclut aucune négociation avec Israël, encore moins de le reconnaître », a martelé Zahar au Caire. « Il ne sera pas possible à ce gouvernement national intérimaire de participer ou de parier ni même de travailler à l’étude du processus de paix avec Israël ».

 

Le Premier Ministre palestinien Salam Fayyad a accueilli l’accord dans un message posté sur sa page Facebook. Fayyad a déclaré que l’arrangement constituait une étape vitale vers l’unité et qu’il conduirait à l’établissement d’un état palestinien indépendant dans les frontières de 1967, avec Jérusalem pour capitale.

 

Le Ministre des Affaires étrangères turc, Ahmet Davutoglu a félécité Abbas d’avoir atteint cet accord.

 

 

Le Premier Ministre du Hamas Ismaïl Haniyeh a reçu des messages identiques de la part du dirigeant des Frères Musulmans en Egypte, Mohammed Badia Khalil Assaf et des personnalités palestiniennes indépendantes de l’Assemblée représentative de la Bande Occidentale [de Judée-Samarie] ont affirmé que l’accord constituait « l’évènement le plus important qui soit arrivé aux Palestiniens en 2011 ».

 

Plus tôt, ce mercredi, le responsable du Hamas, Mahmoud al-Zahar a révélé des détails supplémentaires de ce pacte historique, comprenant la libération de prisonniers politiques et l’établissement d’un Comité suprême et conjoint à la Sécurité.

 

 

A la suite de l’annonce du pacte d’unité, les résidents palestiniens, à travers la Bande Occidentale [Judée-Samarie] et la Bande de Gaza sont sortis dans les rues pour célébrer l’évènement de cette réconciliation entre les frères ennemis depuis si longtemps.

 

“C’est une étape positive pour notre unite nationale”, déclare Yusuf Lafy, résident de Gaza, ajoutant : “cela nous rapproche d’une marche plus près de la libération de nos territoires occupés, parce que cela nous conférera une légitimité internationale ».

 

 Réponse tiède de Washington

 

Les Etats-Unis ont réagi fraîchement, mercredi, à l’annonce de cette réconciliation, désignant le Hamas en tant que « groupe terroriste » et disant que le gouvernement palestinien devait renoncer à la violence ».

 

 

“Les Etats-Unis soutiennent la réconciliation palestinienne en des termes qui promeuvent la cause de la paix. Cependant, le Hamas, est une organisation terroriste qui prend les civils pour cibles », a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche, Tommy Vietor, dans une déclaration officielle.

 

“S’il souhaite jouer un rôle constructif dans la réalisation de la paix », tout gouvernement palestinien doit accepter les principes du Quartette et renoncer à la violence, il est tenu par les accords passés, et doit reconnaître le droit à l’existence d’Israël », a-t-il affirmé.

 

 

Des porte-parole pour la Maison Blanche et le Département d’Etat ont dit qu’ils attendaient de plus amples informations concernant l’accord dont il est question entre les deux groupes.

 

Reuters et Roi Kais ont contribué à ce reportage.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ilhes 29/04/2011 21:08


Ce qui est ennuyeux dans cette histoire, c'est que Abbas risque d'être éliminé au profit de gens bien moins accommodants.


akry 28/04/2011 13:50


« Il ne sera pas possible à ce gouvernement national intérimaire de participer ou de parier ni même de travailler à l’étude du processus de paix avec Israël » dixit le Hamas. Donc bon courage à la
carpe et au lapin pour cohabiter dans les mois à venir...


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis