Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 13:57

MEMRI Middle East Media Research Institute

 

Hassan Iquioussen, grande figure de l´UOIF : « La vie du musulman est un effort pour répandre la miséricorde et le combat »

 

Hassan Iquioussen, Frère musulman et "prêcheur des cités" en France

 

Hassan Iquioussen, imam de la mosquée d´Escaudain, est un Frère musulman français et l´un des membres fondateurs des JMF (Jeunes musulmans de France). Il donne des conférences en France depuis près de 20 ans ; son style, son public et ses prises de position lui ont valu le surnom de "prêcheur des cités".

 

Il entend représenter la deuxième génération de musulmans issus de l´immigration. Son discours s´adresse essentiellement aux jeunes gens et aux jeunes parents. Il prodigue ses enseignements dans de nombreuses institutions et associations, et notamment dans le cadre de l´UOIF (Union des organisations islamiques de France), dont il est l´une des grandes figures spirituelles.

 

Ses sujets de prédilection englobent l´engagement, l´islam face à la modernité, l´islamophobie, la jeunesse musulmane, le couple dans l´islam. Il insiste sur la nécessité de s´inscrire dans la société démocratique française tout en demeurant un musulman pieux.

 

Iquioussen: « Ceux qui préfèrent le monde terrestre à Dieu, au prophète et au Jihad, ont quitté le chemin de la droiture. »

 

L´un des thèmes récurrents du prédicateur est la supériorité du Paradis sur les biens de ce monde. Ses interventions glorifient fréquemment le Paradis et mettent en garde contre l´Enfer et le mal: "J´ai la foi. La vie elle va pas durer, ce qui m´attend au Paradis c´est le top. […] Ici c´est l´entrée, le plat de résistance il est dans l´au-delà. […] Arrêtez de rêver! La vraie vie c´est là-haut. […] Ca sert à rien de dire j´ai compris, si tu ne passes pas à l´acte […] Ce qui compte, c´est de mourir et d´entrer au Paradis."[1]

 

Pour le prédicateur, les bienfaits de la vie après la mort sont liés à l’engagement des musulmans sur cette terre. Dans sa conférence sur le thème de l´engagement, il explique: "Préférez l´au-delà […] Vous ne savez pas que l´au-delà est meilleur. […] Si vous ne voulez pas vous engager, vous allez souffrir, sur terre et dans l´au-delà. […] Les vieillards s´engagent, vous entendez, les jeunes? […] L´obstacle numéro un c´est que nous préférons la vie d´ici-bas et tous ses plaisirs. […] Si vous préférez  la dounia (les biens du monde terrestre) à Dieu, au prophète et au Jihad Fisabilillah (sur la voie de Dieu), à l´engagement, au sacrifice […] Alors si vous préférez tout cela […] Dieu ne guide pas au Paradis les pervers. […] Ceux qui préfèrent la dounia à Dieu, au prophète, et au Jihad ont quitté le chemin de la droiture. C´estce que le Coran dit. […] La vie du musulman, c´est un effort en permanence pour la promotion du bien, de la justice, pour répandre sur terre la miséricorde et le combat. […] Il y a 13 niveaux de Jihad […] et il (le prophète) met au 13eme rang le Jihad armé contre l´ennemi de l´extérieur. […] Le musulman doit être dans l´action […] Nous devons contrecarrer la stratégie du diable."[2]

 

Le 11 septembre, "l´arnaque du siècle" ; Al-Qaeda, "un pseudo musulman ennemi"

 

Par ailleurs, H. Iquioussen adhère à certaines théories de complot, avec Satan (le « Shaytan ») et ses complices comme principaux acteurs. Il désigne parfois nommément les "ennemis de l´islam", et qualifie le 11 septembre d´ "arnaque du siècle" : "Ecoutez bien ce que je vais vous dire : des frères ont fait des études aux Etats-Unis: 80% des sites islamiques sont des sites créés par les ennemis de l´islam pour égarer les musulmans. 8 sites sur 10 sont faits par les détracteurs de l´islam, où ils mélangent le vrai avec le faux."[3] "Le Shaytan (Satan) a des soldats parmi les djinns (esprits) et les humains […] L´arnaque du siècle (est) le 11 septembre […] Les islamophobes veulent créer des preuves de toutes pièces."[4]

 

Il estime que les Etats-Unis sont les véritables terroristes qui vendent des armes et profitent de la guerre et qu’Al-Qaeda est une création: "On nous a créé un pseudo musulman ennemi qui s´appelle Al-Qæda […]". En outre, son discours révèle une identification aux moudjahidine qui affrontent les forces armées occidentales : "(Le musulman) délaisse son Coran a cause de la pression de l´ennemi: car l´ennemi nouscombat, nous combat en Afghanistan en tuant les Afghans innocents, en Irak, au Cachemire et dans beaucoup d´autres pays"[5] "Il y a ceux qui sont en paix et ceux qui sont en guerre: il y a deux types de non musulmans."[6]

 

 « La religion », c’est aussi « l´engagement, l´effort, le sacrifice pour la religion »

 

Iquioussen évoque fréquemment "l´engagement", comme une forme de combat contre le mal, menaçant de "punition" divine ceux qui ne suivent pas la voie d´Allah. "Le prophète a dit : Le croyant fort est meilleur que le croyant faible […] Dieu préfère qui ? Les musulmans faibles ou les musulmans forts ? […] Intellectuellement, spirituellement, physiquement."[7] "Certains prétendent que l´on ne peut rien faire, rien changer […] (Or) les forces du mal continuent de détruire, à éloigner les gens de l´islam […] Tout musulman doit être engagé à son niveau"[8]. "Dieu va vous punir. Comment est-ce qu´il va vous punir? L´ennemi va prendre le dessus sur vous, vous allez être dominés, vous allez devenir des esclaves, vous allez être privés de votre liberté, vous ne pourrez plus être vous-même et garder votre identité culturelle religieuse, intellectuelle. Si vous délaissez l´effort pour la religion et vous vous contentez de courir après l´argent pour vivre, vous allez être do-mi-nés. Le hadith dit : vous allez être avilis, vous allez être rabaissés au rang de l´animal. Qui va vous rabaisser et vous gérer comme un troupeau d´animaux? Vous savez qui? Votre ennemi. Et vous ne retrouverez votre grandeur, votre force que si, et seulement si, vous revenez à votre religion, et vous savez c´est quoi la religion dans ce hadith? C´est l´engagement, l´effort, le sacrifice pour la religion."[9]

 

Oui à la participation des musulmans à la vie citoyenne, mais les valeurs islamiques passent avant

 

H. Iquioussen encourage l´intégration de la jeunesse musulmane dans les institutions républicaines. Dans une intervention intitulée La France tu l´aimes ou tu l´améliores[10], il appelle les jeunes à se rendre aux urnes: "Il faut voter", "la France est musulmane dans tout ce qui est bon", "la France n´est pas parfaite mais ça ne m´empêche pas d´aimer mon pays".

 

Iquioussen est donc attaché à la citoyenneté française, mais plus encore à l´identité musulmane et à la communauté musulmane transnationale. Conformément à l’approche des Frères musulmans, il insiste sur la prévalence de l´identité et des valeurs islamiques :

 

"Nous ne sommes ni marocains ni algériens, nous sommes des musulmans" […] "C´est ça notre identité, c´est ça notre nationalité, c´est ça notre être, c´est ça le plus important. Tout le reste est secondaire, tout le reste doit se greffer sur cette identité abrahamique... Mais si le reste est en contradiction, aussi minime soit-elle, [avec] ce que le prophète Mohamad et son ancêtre Ibrahim ont enseigné, on le met à la poubelle, même si c´est beau, même si c´est bon, même si c´est moderne on s´en fiche." […]

 

"Vous savez où nous sommes ici? [À la mosquée] Nous sommes chez les musulmans ! Et les musulmans sont des frères, donc nous sommes tous des frères musulmans et fiers de l´être."[11]

 

Ainsi, il appelle à exercer des pressions sur les élus pour lutter contre les lois qui seraient contraires aux principes de l´islam. Il pousse son auditoire à agir collectivement, dans le cadre de la légalité française, dans l´intérêt de la communauté musulmane.[12]

 

Son public : une jeunesse en quête d´identité et de pouvoir

 

L´islam que professe H. Iquioussen répond à diverses interrogations et offre un cadre intégral. L´islam a, selon lui, sa place dans les domaines privé comme publique. Ainsi, il s´exprime sur des sujets aussi variés que la loi sur le voile en France, le couple, la  jeunesse ou l´histoire de Constantinople.

 

H. Iquioussen a pour objectif affiché d´islamiser et/ou de ré-islamiser la société française d´origine musulmane, sans négliger la société dans son ensemble : "Tout le monde prêche pour sa propre paroisse […] Ne me reprochez pas le prosélytisme […] Je voudrais que tout le monde soit musulman."[13]

 

Son public compte un pourcentage important de jeunes convertis. La jeunesse en quête d´identité est, selon lui, aliénée de ses origines et de ses traditions, et corrompue par la modernité. Face à cela, l´islam offrirait le cadre nécessaire. "La chose la plus importante que doit faire un jeune, c´est s´adonner à l´apprentissage de sa religion […] La problématique de nos jeunes, on peut la résumer au fait qu´ils n´ont pas d´ambition. […] Si on n´a pas de volonté, si on n´a pas d´ambition, on va rester éternellement petit. Et ouvrez vos oreilles : un musulman ne doit pas être petit. Il doit être grand  .   […]".[14]

 

H. Iquioussen est très présent et actif sur Internet, où son public peut aisément accéder à ses interventions. Son site Internet est mis à jour régulièrement ainsi que sa page Facebook qui compte près de 1300 "Like".[15] Il est présent sur Twitter, Dailymotion et YouTube. Ses interventions sont régulièrement enregistrées et mises en ligne sur ces sites de partage. Ses vidéos ont une audience de plusieurs centaines à quelques milliers de vues pour les plus populaires.

 

Des dérapages ont attiré l’attention des médias

 

Ses interventions au RAMF (Rassemblement annuel des musulmans de France, organisé par l´UOIF) font chaque année salle comble. L´UOIF est une organisation proche des Frères musulmans et la liste des intervenants invités a suscité la polémique dans le passé. En 2012 notamment, six personnalités ont été interdites de participation au Salon par le ministère de l´intérieur, en raison de leurs discours et positions incompatibles avec les valeurs de la république ; il s´agit des cheikhs égyptiens Yusuf Al-Qaradawi et Mahmoud Al-Masri, de l´ex-grand mufti de Palestine Akrima Sabri, du théologien saoudien Ayed Bin Abdallah Al-Qarni, de l´imam égyptien Safwat Al-Hijazi et ducheikh saoudien Abdallah Basfar. MEMRI a diffusé plusieurs rapports et vidéos présentant le discours de ces personnalités islamiques.

 

Lors d´une conférence intitulée Palestine, histoire d´une injustice, H. Iquioussen avait tenu des propos antisémites[16]. Il y développait la thématique du complot, accusant les juifs d´être responsables du schisme de l´islam ou bien le sionisme d´avoir favorisé le régime nazi dans le but de coloniser la Palestine. Il s´exprimait en faveur du Hamas et de sa branche armée. Ses propos avaient été condamnés par le Ministre de l´intérieur Dominique de Villepin. H. Iquioussen a reconnu avoir tenu "des propos déplacés" mais a démenti être antisémite. Il a proposé comme raison du dérapage "la fatigue" et le nombre important de ses interventions, "une centaine d´interventions par an". [17]
 
 

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à :memri@memrieurope.org.

 

Pour consulter l’intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d’accès, visiter le site www.memri.org/french.

 



[1]   Le sens de l´épreuve http://www.youtube.com/watch?v=nT6n38t8ykk

[4]Comment réagir face au regain de l´islamophobie http://www.youtube.com/watch?v=3zzk0ajr06I&list=PL53F1081CD2B264FC&index=6

[5]L´Islam une religion de guerre ? http://www.youtube.com/watch?v=FpWCSFYzbiQ

[6]Le comportement du musulman envers les non-musulmans https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=2ahgZ1zL0yU!

[7]Idem

[13]Comment réagir face au regain de l´islamophobie ? http://www.youtube.com/watch?v=3zzk0ajr06I&list=PL53F1081CD2B264FC&index=6

[16]"Le prêcheur vedette des banlieues professe un antisémitisme virulent", Cécilia Gabizon, Le Figaro, 28/10/2004

[17] "Un prêcheur musulman reconnaît ses torts", Le Nouvel Observateur, 01/11/2004

17968


YouTube - Les vidéos de ce message
x
  • default.jpg
  • default.jpg
  • default.jpg
  • default.jpg
  • default.jpg
  • default.jpg
  • default.jpg
  • default.jpg
  • default.jpg
  • default.jpg
Dailymotion - Les vidéos de ce message
x
  • xwukku
  • xwu4fs

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis