Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 08:09

 

 

Hessel : trop, c’est trop !

Dernière mise à jour Mercredi, 6 mars 2013 12:10Ecrit par Luc RosenzweigMercredi, 6 mars 2013 12:10

http://www.fmradiosjuives.com/hessel-trop-cest-trop/

 

 

Le tsunami d’hommages au défunt Stéphane Hessel dans la presse et les médias français est passablement écœurant. Autant il est convenable de saluer un défunt pour ce qu’il a accompli de son vivant, et d’oublier pour le temps du deuil, qu’il fut un homme, faillible comme les autres, autant il est indécent de canoniser ce personnage aussi prétentieux que cabotin que fut Stéphane Hessel dans les dernières années de sa vie. Un petit livre indigent fit de lui une idole de ceux qui préfèrent l’incantation à la réflexion. Il détourna, au seul profit de la gauche la plus extrême, l’héritage de la Résistance française à l’occupant nazi. En l’écoutant, on avait fini par oublier que cette résistance n’avait pas été le monopole d’une gauche largement dominée par les communistes.

  
Sa détestation d’Israël était infinie, au point d’avoir pris un tour quasi pathologique. Cet homme, toujours souriant et affable quand il était interrogé par les médias complaisants, clamait sa haine de l’Etat juif avec un rictus effarant dans les manifestations organisées par les amis français du Hamas. Cette obsession lui faisait perdre toute mesure, allant jusqu’à lui faire déclarer à un journal allemand que l’occupation israélienne de la Judée Samarie était pire que celle de la France par les nazis. Mais ce vieillard était devenu une telle icône de la gauche béate qu’on lui passait ces dérapages insensés.

 
Les rares voix qui s’élèvent pour ramener le public à plus de raison, comme celles de Richard Prasquier ou d’Alain Finkielkraut provoquent l’offuscation des dévots de la bonne pensée. L’offense réitérée de Stéphane Hessel aux sentiments des juifs de France devrait, selon ces mêmes dévots, être subie sans broncher. Eh bien non. Rien ne nous empêchera de dire qu’un homme qui nous a si bassement insulté ne mérite que notre oubli.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis