Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 07:58

 

 

Pour Aschkel.info et Lessakele

billet benillouche

 

BILLET D’HUMEUR : INDIGNATION EXCLUSIVE

Par Jacques BENILLOUCHE

 

 

BILLET D'HUMEUR INDIGNATION EXCLUSIVEECOUTER ICI-copie-1

 



 

La manifestation était monstre à Paris ce 18 juin 2010. Elle était la plus importante de mémoire de journaliste. Le cortège s’étirait de la République à la Nation, sur plusieurs kilomètres en rangs serrés. Un million de personnes selon la police ou deux millions de manifestants selon les organisateurs constituaient le cortège chargé de faire entendre la réprobation devant les massacres. Les informations venues de l’Etranger précisaient qu’au même moment des manifestations de protestation se déroulaient partout dans le monde, à Londres, à Bruxelles, en Turquie, en Jordanie et au Liban. LeParti des musulmans de France (PMF), proche des mouvements islamistes radicaux, conduisait la marche avec son imam en tête en tenue de gala, tout de blanc vêtu. La gauche française, à l’initiative du Nouveau Parti Anticapitaliste, avait lancé un appel à se rendre en masse au centre de Paris. Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts et porte-parole d’Europe Ecologie, était présente pour accompagner Olivier Besancenot qui s’est dit « révolté par cet acte de guerre » tandis que Marie-George Buffet, secrétaire du parti communiste pour quelques jours encore, appuyait cette déclaration de hochements de tête approbateurs. Bref tous les ténors de la bonne conscience étaient là ; la fine fleur de la contestation défilait comme elle le fait dans les grandes occasions quand le droit est bafoué.

            En effet, depuis une semaine, les violences entre les Kirghizes et la minorité ouzbèke avaient fait, selon les premières estimations, 192 morts mais les chiffres réels avaient été minorés puisqu’ils atteignent à présent, officiellement, 2000 victimes. Les violences ont affecté près d'un million de personnes dont 400.000 ont fui leurs foyers après les affrontements dans les villes d’Och. Un quart de ces personnes a réussi à trouver refuge en Ouzbékistan voisin juste avant que le blocus des frontières n’ait été décidé pour empêcher l’afflux de réfugiés. Les manifestants qui défilaient dans Paris tenaient à marquer leur solidarité active avec les ouzbèkes.

 

Réprobation sélective

 

            Au moment où un dirigeant ouzbèke en exil allait prendre la parole, le son de vuvuzelas a retenti provoquant en moi un sursaut qui me fit bondir de mon lit. J’étais en plein  rêve, dans une réaction impossible de l’esprit. La manifestation monstre était du domaine de l’irréel puisqu’elle avait eu lieu dans mon imaginaire. Les militants qui s’était dérangés pour la flottille de Gaza n’avaient aucune raison de s’intéresser à ce qui se passait dans ces contrées lointaines de l’ancienne URSS. Quelques milliers de morts ne représentent pas grand chose par rapport aux neuf turcs tués sur le bateau Marmara. Il est vrai que le sujet ne fait pas vendre et ne mobilise pas les masses quand Israël n’est pas impliqué et quand les arabes n’apparaissent pas en victimes.

            Les donneurs de leçons habituels n’avaient rien à dire sur ce massacre. Ils ne s’expriment plus, ne réagissent pas dans les médias, ne condamnent plus les « actes barbares » et ils ont perdu leurs mots pour qualifier ce drame. En pleine période de Mondial de foot, ils avaient d’autres chats à fouetter. Bref ils trouvent le prétexte que les ouzbèkes avaient tort d’être en minorité et que l’Ouzbékistan était dans son droit d’imposer un blocus. Il ne manquerait plus qu’on autorise le sauvetage d’un demi-million d’individus qui n’avaient qu’à se laisser exterminer par les Kirghizes pour laisser en paix les bonnes consciences françaises. Le blocus était inconcevable quand il s’agissait de laisser passer des armes de destruction et des terroristes mais il se justifiait pour bloquer des malheureux qui fuyaient les exactions et la mort. En fait l’association d’idées avec mon rêve provenait de ma réflexion, la veille, sur le sujet de philosophie du bac : « la recherche de la vérité peut-elle être désintéressée ? ».

            Où donc avais-je la tête pour faire ce genre de rapprochements ? La vérité est une notion relative puisque les bonnes consciences, qui s’opposent à Israël, sont toujours promptes à réagir quand ils estiment que l’Etat juif n’a «  aucune considération pour les Palestiniens, spoliés, chassés hors de chez eux et maltraités depuis 1948. » Les autres victimes ne méritent pas qu’on s’attarde sur leur sort et ne font l’objet d’aucune polémique. Telle est « leur » vérité. Le problème de ces élites est qu’ils ont l’indignation sélective pour ne pas dire exclusive. Il serait bon que, de temps en temps, ils enlèvent leurs œillères pour constater qu’il y a d’autres peuples, dont la liste est longue, qui méritent une attention et auxquels ils ne daignent même pas offrir un regard de compassion.        

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis