Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 19:20

 

 

Inquiétudes et lucidité 

Raphaël Draï, Pour Radio J

lundi 14 mai 2012  
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -



S’il faut en croire quelques dirigeants de la communauté juive, celle –ci n’aurait aucune raison de se montrer inquiète après l’élection de François Hollande à la présidence de la République. A lire leurs communiqués empressés, aucun de ses motifs d’appréhension ne se vérifiera ni en matière d’antisémitisme ni en matière d’antisionisme .Chacun vivant dans son propre milieu, chacun aussi voit de sa fenêtre ce qui s’y manifeste.

Pour ma part il me semble que cette inquiétude là demeure et ne se calmera pas en découvrant tel ou tel message de félicitations adressé au nouveau locataire de l’Elysée parfois dans un style particulièrement obséquieux qui évoque celui du temps de Ben Ali .Pour l’instant la communauté juive dans son immense majorité et quoi qu’elle éprouve vit toujours dans l’après- Sarkozy.

Nul ne fera au nouveau Président de la République l’injure de penser qu’il nourrit des sentiments négatifs vis à vis des Juifs de France dont certains ont voté pour lui ou font carrière à ses côtés mais le gouvernement n’est pas encore formé et la nouvelle Assemblée nationale ne sera élue qu’à la mi juin .

En principe il faut donc attendre mais attendre ce n’est pas être passivement attentiste car certaines réactions ou initiatives diplomatiques ont déjà de quoi chiffonner les esprits les moins prévenus .

Par exemple : pourquoi cette réaction d’ostracisme brutale et méprisante à l’encontre de Julien Dray au motif qu’il aurait invité Dominique Srauss- Kahn à son anniversaire ? Plus préoccupant : pourquoi ce voyage inopiné de Michel Rocard à Téhéran dans le but de rassurer les dirigeants de la République islamique sur les intentions de la nouvelle diplomatie française Il semble que l’entourage de François Hollande ait désapprouvé ce voyage mais la question demeure ?

Qui engage qui et qui décide quoi sur ce terrain particulièrement dangereux ? La louche de trop dans le cas de Julien Dray, l’incertitude dans celui de Michel Rocard doivent inciter à la circonspection. D’autant que la constitution d’un gouvernement national en Israël cette fois ne semble pas avoir été décidée pour des mobiles de pure politique interne.

Benyamin Netanyahou n’avait aucun souci à se faire en cas d’élections anticipées à la Knesset .On n’imagine pas non plus le premier Ministre israélien nommant pour vice -Ministre un redoutable concurrent potentiel en la personne de Shaoul Mofaz pour les mêmes raisons politiciennes .Il faut donc nécessairement conjecturer des raisons d’intérêt supérieur pour justifier cette décision capitale.

Où ces raisons se situent elles alors, sinon à Téhéran et au regard de l’arme nucléaire en cours de fabrication par une République islamique ayant voué expressément l’Etat d’Israël à l’anéantissement ? C’est pourquoi l’initiative Rocard inquiète non seulement pour son impact éventuel dans la région mais aussi pour ses retombées en France et principalement sur la communauté juive en cas de conflit israélo - iranien.

Dans cette période troublée, le rôle des dirigeants de la communauté juive n’est pas de faire de la politique à la petite semaine ,au gré de leurs accointances ou des pressions dont ils sont l’objet, puis de distribuer des euphorisants frelatés mais d’identifier la réalité pour ce qu’ils en comprennent et si possible d’anticiper ce qui peut l’être .

Pour le reste , et comme on l’a souvent rappelé , la communauté juive de France est adulte Elle est constituée de deux ensembles humains, l’un européen et l’autre venu de pays arabes , qui savent ce que l’imprévoyance provoque . Le 6 mai ne s’est pas produite seulement une alternance politique .Un profond changement de société s’est enclenché .Ce sera notre responsabilité que de le mieux faire comprendre encore.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis