Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 20:08

 

Invité de la rédaction de RCJ (pour la 1ère fois il me semble), Philippe Karsenty commente le rapport du gouvernement israélien sur l’affaire Al Doura.


 http://danilette.over-blog.com/article-itw-de-philippe-karsenty-du-20-5-2013-117938385.html

Ecouter l' interview du 20/05/2013 ici

Philippe Karsenty : Je suis satisfait du rapport israélien qui dit clairement les choses mais en revanche ce n’est pas l’aboutissement puisque l’aboutissement ce sera la reconnaissance par France2 et Charles Enderlin que le reportage de France2, qu’ils ont diffusé le 30 septembre 2000, était une pure et simple mise en scène. L’arrêt de la cour d’appel qui doit venir dans deux jours ne sera pas non plus conclusif sur cette affaire puisque ce n’est qu’une affaire de diffamation entre Charles Enderlin et moi ; ce n’est pas le reportage de France2 qui est en question, c’est une étape vers la révélation de la vérité, il faut comprendre que dans ce dossier, la justice a été un outil qui a permis, et contraint France2 à présenter tous les éléments dont il disposait et on a pu voir qu’ils n’avaient rien, c’est-à-dire qu’en plus de dix ans de débats, ils n’ont pas apporté une seule preuve de leur accusation initiale alors que nous, nous avons apporté des dizaines et des dizaines de contre-preuves qui prouvent la manipulation et la mise en scène.

 

Pour quelles raisons, parce que tout de même on attendait ce rapport du gouvernement israélien depuis de nombreuses années, ça fait treize ans maintenant, pour quelles raisons ça été si long à votre avis ?

 

Philippe Karsenty : il faut d’abord comprendre l’état d’esprit israélien dès le départ de l’affaire, ils ont voulu enterrer l’affaire pensant que ça ne serait qu’une petite image parmi tant d’autres. Quand on est allé les voir assez rapidement, il y a des gens qui sont allés les voir avant moi comme Nahum Shahaf ou comme le regretté Gérard Huber ou Stéphane Juffa qui ont essayé de réveiller les Israéliens pour leur dire « mais regardez, il y a un problème là-dessus », ils ont dit « on s’en fiche, c’est une image parmi tant d’autres ». Quand l’image a commencé à prendre beaucoup d’impact, quand on a vu par exemple Daniel Pearl égorgé pour venger la mort de Mohamed Al Dura, et tout un tas de places, de monuments, de rues, de timbres, à la mémoire de Mohamed Al Dura, l’histoire a pris de l’ampleur. Mais néanmoins en Israël personne ne voulait réouvrir le dossier parce que c’est quelque chose qui a causé beaucoup de tort à l’État d’Israël donc on ne voulait pas réouvrir. L’élément déclencheur de la réouverture du dossier, c’est Mohamed Merah

 

Du reste, la commission le dit dans le rapport, c’est l’affaire Merah qui a été décisive mais pour quelles raisons ce qui s’est passé avec Daniel Pearl n’a pas provoqué ce type de réaction ?

 

Philippe Karsenty : quand Daniel Pearl a été assassiné, on était en 2002, le fait qu’à l’époque on disait que c’était une mise en scène n’était même pas quelque chose de concevable. Je me souviens des conversations que j’avais avec certains officiels israéliens, même à Paris, qui une fois que j’avais tourné le dos, disaient : « n’écoutez pas Karsenty si, il est fou »...
suite à écouter

http://radiorcj.info/personnalites/philippe-karsenty/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis