Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 07:34

 

 

 

Iran : Ministre du renseignement et de la sécurité- Etre ou ne pas être ministre ?

Par Faramarz DADRAS

Intervenant pour le site  © 2011 aschkel.info 

 Sur le site du Ministère israélien des affaires étrangères en langue persane

http://www.hamdami.com/MFAFA

F.DADRAS

 


 

Chercheur et expert du renseignement

 

Ancien officier du service renseignement de la garde impériale de l’armée d’Iran, chercheur et expert du renseignement, fondateur et le directeur du site Internet de www.farhangiran.com en langue persane, auteur et traducteur des nombreux articles et études sur la question Iranienne et consultant auprès des medias.


 


 

Un aller-retour rapide, ou un aller simple pour l’Hodjatoleslam Heydar Moslehi, le ministre Iranien du renseignement et de la sécurité, le VEVAK, surnommé l’Hodjatoleslam 007, son billet n’est pas encore validé par l’Ayatollah Khamenei.

 

Encore de la désinformation, pour détourner l’attention de la presse étrangère de l’histoire drôle de la naissance de l’Ayatollah Ali Khamenei, qui circule dans une vidéo sur Internet. A ce sujet, les articles dans la presse Iranienne d’opposition se multiplient, mais toujours pas dans la presse étrangère.

 

Selon certaines informations, quelques généraux des gardiens de la révolution souhaitent rencontrer la demi-sœur de l’Ayatollah Khamenei à Qom, pour entendre de leurs propres oreilles et filmer cette invraisemblable histoire de la naissance de leur guide ! Ce qui provoquerait sans nul doute encore plus de railleries à l’encontre d’Ali Khamenei et de sa mère, pauvre femme qui n’est plus de ce monde.

 

Le dimanche 17 avril, l'Hodjatoleslam Heydar Moslehi, le ministre Iranien du renseignement et de la sécurité, a démissionné de son poste. Sa démission a été acceptée par le président Iranien, Mahmoud Ahmadinejad, qui lui a offert immédiatement un poste de conseiller du président en matière de renseignement. Il faut savoir qu'en Iran, un conseiller est considéré comme la cinquième roue du carrosse.

 

Selon certaines informations, Moslehi, a été contraint de démissionner sous la pression de l’équipe d’Ahmadinajad, mais une heure plus tard, l’Ayatollah Ali Khamenei le guide de la révolution Islamique a refusé la démission de Moslehi, qui lui demandait instamment de rester à son poste

 

Deuxième volet de cette information, Ali Akbar Javanfekr,  directeur de l’agence de presse du gouvernement, sur son weblog personnel,  dément et dévoile que cette information est fausse et  que Khamenei ne s'est jamais mêlé du "conflit" lié à la démission de Moslehi.

 

La semaine derniere Heydar Moslehi, a limogé un de ses vices ministres sans accord préalable d’Ahmadinejad, celui-ci était un des proches d’Esfandyar Rahim Mashaei, le chef du cabinet d’Ahmadinejad. Mashaei  a quitté recemment son poste de chef du cabinet, afin de se préparer pour la prochaine élection présidentielle en Iran qui aura lieu dans deux ans et où il compte se présenter comme candidat.  Rahim Mashaei, est un membre de la famille du président Iranien Ahmadinejad. La fille de Mashaei est l’épouse d'un des fils d’Ahmadinejad.

 

Habituellement le président doit se soumettre à la voix du guide, pour les nominations des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l'Intérieur et du Renseignement. D’autre part, Ali Khamenei, a le dernier mot sur les décisions importantes en Iran.

 

Depuis l’an dernier, Moslehi, a été mis sous  la pression des différents courants politiques du pays à cause de ses échecs consécutifs dans les affaires d’espionnage et de sécurité du pays. Moslehi, a été et est  ainsi la cible préférée des plaisanteries pour ses propos immatures  dans les domaines du renseignement. Ce qui lui a valu le surnom d’Hodjatoleslam 007.

 

Depuis plusieurs mois, la sécurité des trois provinces frontalières de l’Iran, dont le Kurdistan, le Khûzistân et le Baloutchistan à majorité sunnite, s'est dégradée, de nombreux éléments du régime Islamique en ont été la cible  par des attentats à la bombe notamment. Le régime a décidé de construire un mur sur la frontière avec le Pakistan, long de 948 kilomètres, d'après son ministre de la défense, le général Ahmad Vahidi, (Vahidi toujours recherché par la justice d’Argentine pour sa participation à l’attentat du centre juif de Buenos Aires en 1994).

 

Un mur de la honte édifié par le régime Islamique ! Régime islamique celui-là même  qui ose critiquer sans aucune mesure la barrière de sécurité édifiée par l'Etat d'Israël pour se prémunir des terroristes palestiniens, mais il n'en reste pas moins que ce mur est et sera un  chantier colossal donc juteux pour les Pasdarans. 

 

Enfin, les medias internationaux tombent toujours dans le piège des ayatollahs et  parlent d'une dispute politique de haut niveau, en ce qui concerne la crise et la tension entre le président et. le guide, que les acteurs politiques de l'Iran ont habilement laissé entendre

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis